Lorsque le spleen te prend l'âme comment oses-tu prétendre pouvoir le refiler aux vents ? Tu ne peux simplement pas t'en défaire, car il est plus tenace encore qu'une tache d'encre sur une œuvre. C'est alors que tu chéris l'espoir que ton Ange ne dissimule pas de rouges plumes derrière son dos. Car ta lumière doit rester blanche. Autrement tu ne peux espérer atteindre ces nuages dorés à la volupté mielleuse. Ton imagination fuit le Royaume comme une princesse trop bien gardée. Tes draps ont sué et ta peau s'y colle alors que tu t'enfonces dans l'éponge du Néant. Tu ne sauras que faire en te réveillant dans l'immobilité la plus totale de cette chrysalide à mi-terme. Le pouvoir du silence étend le piège de l'Ivresse au-delà de ta matérialité. L'espace est relatif, le temps est relatif. La science elle-même est relative. Alors coince ces lignes dans le même Vortex où tu erres et dont les barreaux s'entrechoquent. Ferme les yeux et ressens l'énergie sombre qui t'entoure, qui t'habite, qui émane de toi. Tous tes espoirs et toutes tes craintes te dévisagent à travers ces objets quotidiens que tu entends parfois respirer sous le clair de lune. Sens-tu le parfum de ton souvenir ? Vois-tu le temps des mots passer ? Les Mondes s'entrecroisent. La photo est si profonde en son cadre. La faim est si immense en ton ventre. Ton feu est si imposant face à l’Univers… Mais tu ne vois rien qu'un pâle visage dans le miroir. Alors tu y crois ! Tu y crois encore ! Tu y crois davantage ! Comme un enfant ! Comme un sauvage! Comme une bête ! Car c'est la seule fenêtre qu'ils t'ont laissée dans cet asile perdu.

Écrit par superfullvic
Un rêve, une étincelle, une illusion de bonheur...
Catégorie : Divers
Publié le 27/03/2010
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

23/09 20:35jacou
Matriochka, Claire, Michel, Olivier, Chris /Élie, bonsoir à vous les enchanteurs :D
23/09 20:33jacou
Le temps qui ne fut pas assassin, n' S pas ?
23/09 20:01Chrysantheme
Le temps du spadassin des mots
23/09 20:01Chrysantheme
Le temps où certains montraient les crocs
23/09 19:59Chrysantheme
Qu'est devenu le bon vieux temps Cro ?
23/09 19:33Lys-Clea
Ce Jardin nous fait Fête !... Belle soirée !!
23/09 19:32Lys-Clea
Si beaux sont les Poètes
23/09 19:26Chrysantheme
Beaux vous êtes
23/09 19:23Chrysantheme
Bonjour les poètes
23/09 19:07Lys-Clea
Hé, bonsoir Aventurier des Mots !
23/09 19:05CRO-MAGNON
Bonsoir fleur de lys !
23/09 17:19Matriochka
Merci bien, Michel. Au plaisir de te lire également :) Belle fin de journée à toi et à toutes les belles plumes :)
23/09 15:53reveecrire
Merci Matriochka belle journée à toi également et aux plaisirs de te lire
23/09 14:28Matriochka
Bonjour Chrysantheme, Olivier, Lysée, Michel, Yuba, Daniel... et toutes le belles plumes, dont la Poésie est Raison de Vie :)
22/09 20:12Chrysantheme
Les rimes sont mon hémoglobine
22/09 19:03CRO-MAGNON
Bonsoir chère amie et à tous les autres
22/09 18:11Lys-Clea
Et Bonsoir cher Cro ! :)
22/09 18:00Lys-Clea
Bonsoir ! Il est de bon Ton d'en avoir une ... :)
22/09 15:54Chrysantheme
Bonjour à tous ceux qui partagent ma modestie
21/09 11:01reveecrire
bonjour yuba bonjour lefebvre ainsi qu'à tout le monde poétique aux belles plumes

Qui est en ligne