Je descends les degrés de l’escalier tournant
La rambarde tremblante approche des abîmes
Percevant dans le fond un corps mort qui s’abîme
L’assassin me déçoit, le meurtre fut sanglant.

J’ai été jadis ce qui s’appelle un apôtre
Bien disposé envers tous mes contemporains
Il m’a fallu rentrer dans l’ordre souverain
Pour vivre sans excès ma vie comme les autres.

Je n’officie pourtant pas comme font les flics
Les scènes de crime ont apparences bizarres
Où je sens dans mon âme ainsi qu’un vrai busard
Que la piste en appelle à des aspects mythiques.

J’appartiens en effet au culte catholique
Luttant par mes moyens contre ce qu’on appelle
Le Mal omniprésent dans toutes les chapelles
Je savoure un beau crime ainsi qu’un alcoolique.

Car je suis un humain profilant des portraits
Je me glisse en plein cœur des instincts de ces bêtes
Les tueurs supprimant la femme qui embête
L’enfant qui entend tout, le passant qui paraît.

L’émotion est puissante, en mon esprit ténèbres
Je note à la vitesse où la lumière fuse
Qu’un mot de trop, parfois un geste qu’on refuse
Nous voue à ces meurtres cachés ou qu’on célèbre.

L’homme est un prédateur et sa proie la première
Est celle qui chez moi s’appelait la promise
La femme excellemment, quand les mœurs agonisent
Dans nos sociétés où meurent les Lumières.

Un nouvel âge avance où je ne suis prophète
L’homme s’ensauvage à nouveau pour ses mœurs
La guerre est en recul, c’est dans les lits qu’on meurt
Ou après l’amour en consommant sa défaite.

Je ne peux vous quitter sans d’âpres statistiques
Ni le religieux ni l’athée ne s’en protègent
Il n’est pas jusqu’au Pape ayant ce privilège
Tuer nous fait plaisir comme esquinter un moustique.

Je suis dans la cave en tant qu’ancien détective
Eussè-je pu, j’aurais été un meurtrier
Mais j’aimais les femmes, et puis j’aimais prier
À mon tour, assassins, je vous fais chasse active.

Écrit par jacou
La contemplation poétique du monde est expansion de la conscience : quand l'individu devient l'univers en train de se contempler, sa voûte crânienne devient la voûte céleste (Hervé Collet)
Catégorie : Spiritualité
Publié le 11/03/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 11/03/2019 à 10:43:29
grandiose ...
quelle inspiration ...jacou merci pour cette lecture que j'ai fait à haute voix ...:)
MARIE L.
Posté le 11/03/2019 à 11:21:02
Terriblement beau !
une mise en scène à couper le souffle et comme Marie L j'ai lu à haute voix pour rester dans un maximum de concentration et ne rien perdre des détails qui mènent aux vrais motifs de l'écriture de ce poème ...merci Georges pour tous les frissons qui sont au rendez-vous en bout de la lecture !
Yuba
Posté le 11/03/2019 à 11:27:03
fabuleusement réussi!! le thème, l' architecture et tes mots...ainsi que ce cynisme grinçant et lucide...ce poème dit ce que l'on sait déjà...et que l'on préfèrerait oublier...bravo Georges!
Aria
Posté le 11/03/2019 à 18:53:51
…et ça sent Baudelaire… et ça sent Rimbaud, ça sent tout ce qui est beau…un jugement juste de la barbarie des humains…on est atrocement victime de nos croyances, de nos religions…parmi une humanité qui n’a rien décidé jusqu’à maintenant…tenez, j’ai honte d’appartenir aux humains…je l’avoue cher jacou…pour information, j’ai lu ton poème en entendant les vents hurler dans le désert du sud marocain…c’est fabuleux….merci.
Said Gourrame
Posté le 11/03/2019 à 22:34:53
Marie, grand merci à toi, j'aime quand tu passes, l'effluve aérienne en est parfumée de la plus douce fragrance poétique...
jacou
Posté le 11/03/2019 à 22:36:35
Assia, j'adore ton engagement en poésie, qui plus encore qu'un engagement politique, requiert toutes les fibres de l'être pour vibrer véritablement. Merci chère poétesse !
jacou
Posté le 11/03/2019 à 22:39:02
Aria, c'est un plaisir de lire ton message enjoué, car tout lecteur apporte en sa lecture un enrichissement au texte en se l'appropriant, et j'aime comment tu te l'appropries, en poétesse accomplie. Je te remercie vivement.
jacou
Posté le 11/03/2019 à 22:43:10
Said, merci infiniment, tu me fais trop d'honneur en citant les grands anciens, mais tu es si lucide que j'admire ta clairvoyance. Tu es un homme digne, le genre humain tu le tiens à distance d'observation. J'aime comment et où tu as lu mon poème qui se déroule dans une cave : tu as donné son oxygène au texte crypté (aux deux sens de la crypte : cave et code) ! Merci encore pour cela cher ami !
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

30/09 18:07jacou
...laissant place et temps aux subjectivités de chacun dans le cadre d'un forum sous les conditions humaines de Maslow, pourquoi il y a les chartes, sinon les réseaux sociaux sont infestés...
30/09 18:05jacou
Ombrefeuille nous a quitté pour un autre site, où Rickways modérateur ET administrateu r peut veiller jour après jour, contrairement à ici où l'on sait les décalages en cas de problèmes...
30/09 18:03jacou
...j'évite la réduction ad hitlerum, mais vous qui citez cela, souhaitez-vou s les 99 % à Poutine ?... Maslow comme vous avez raison.
30/09 18:01jacou
...sinon, quelquefois, très rarement, des gourous ou des dictateurs savent cimenter une communauté autour de leurs vues, au détriment de ceux qui sont individus des petits clans...
30/09 17:59jacou
Madame Rosa, le besoin d'appartenir à tout est fondamental. Mais il est bon d'être un individu se connaissant pour mieux apporter son écot aux autres...
30/09 16:46jacou
...qu'ils utilisent à leurs seules fins....
30/09 16:46jacou
...il est certain qu'un administrateu r qui ne peut être modérateur, à l'instar de Éric Rickways sur un site voisin, procure à certains des velléités pour entraîner la fermeture d'un site qu'ils...
30/09 16:44jacou
Bonsoir Syntax Error, il y a de nombreux sites, hors la poésie même, mais sur Icetea la poésie prime, quant à moi je pense aux gens qui nous quittent : Reveecrire, Matriochka, Ombrefeuille. ..
30/09 16:42jacou
Syntax Error, révélation : selon un administrateu r de site, les modérateurs sont essentiels, avant tout autre membre...
30/09 16:42jacou
Syntax Error, il y a une charte sur ce site à respecter, que vous le vouliez ou non, la rappeler n'est pas excessif, il y a Maslow et des subjectivités individuelles ...
30/09 16:40jacou
Bonsoir aux poétesses et poètes :)
29/09 22:16Syntax_Error
Bonne soirée et bonne nuit.
29/09 22:15Syntax_Error
Voilà, j'avais juste envie de dire cela.
29/09 22:13Syntax_Error
Je pense aussi que bannir les poètes n'est pas une solution. Il y a déjà peu de poètes, si en + on doit les bannir pour quelques querelles que ce soit, ce n'est pas rendre justice à la poésie.
29/09 22:07Syntax_Error
Personnellement, je suis pour que chaque un cesse ses excès, quels qu'ils soient. Cela résoudrait bien des choses. Et je parle pour tout le monde. (moi y compris)
29/09 22:02Syntax_Error
J'avais étudié ça en programmation neuro-linguistique.
29/09 22:02Syntax_Error
La fameuse pyramide des besoins.
29/09 22:00MadameRosa
...décrits par Maslow.
Le désir d'appartenance à un groupe quel qu'il soit entraine la reconnaissance et c'est fondamental pour l'épanouissement personnel.
29/09 21:58MadameRosa
Je ne saisis pas le lien entre la bienveillance et le fait de faire partie d'un clan.
L'humain a toujours besoin de faire partie d'un groupe ou d'un clan.
Cela fait partie des cinq besoins fondamentaux. ..
29/09 16:00jacou
Les gens bienveillants ne fonctionnent pas en clans et tribus, seuls les lâches qui SE SENTENT négatifs s'associent pour s'épauler. Heureusement qu'il était seul, ben voyons !

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 74 invités