Le buffle approche un cours d’eau et ploie son long cou
Qui vers la mare épanche une tête indécise
À fuir encore une heure au-delà de mes coups
Tant la bête est fourbue et me donne des prises.

Je sens son abandon à la force du sort
Quand l’homme a pénétré ce dernier territoire
Elle se sait déjà sacrifiée à l’essor
C’est maintenant à nous d’écrire notre histoire.

Le long du fleuve noir où la chasse a couru
Bordé de fins roseaux serpentant jusqu’au ciel
Vers l’horizon où s’en vont en nombre les rus
Nous aurons de l’eau claire et c’est là l’essentiel.

Vers le soir s’attendant à paraître un grand astre
Sort auquel je décoche une flèche affûtée
Pour le punir des nuits qu’il étale en désastres
Pour nos chasses folles de gibiers convoités.

J’ai marché depuis l’aube à traquer mon bison
Je savais qu’à notre menu est un cheval
Qu’il me donne sa force et tout cet horizon
Fuira loin devant moi courant delà le val.

Nous sommes trop nombreux pour garder notre horde
Sacrifions un taureau qui montrera la route
À mon clan suivant l’un des sentiers qui nous bordent
De tristes adieux noient nos yeux comme en déroutes.

Mais la chasse reprend avant la nuit complète
Nous allons goûter de la viande de mammouth
Je fais un signe à ma copine bien replète
Puis je disparais vite où la forêt fait voûte.

Écrit par jacou
La contemplation poétique du monde est expansion de la conscience : quand l'individu devient l'univers en train de se contempler, sa voûte crânienne devient la voûte céleste (Hervé Collet)
Catégorie : Nature
Publié le 07/04/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 07/04/2019 à 11:14:41
C'est un Excellent poème Georges !
On dirait l'extrait d'un film avec ces images offertes par la Nature encore vierge mais que l'homme est entrain d'apprivoiser en pensant d'abord à s'alimenter par la chasse : avec peut être cette idée première que la chasse des bêtes citées lui en fournira la robustesse ...alors il repart déjà car insatiable !
Yuba
Posté le 07/04/2019 à 12:03:30
Plein d'images me sont venues en tête ,un peu comme le national geographic, bravo pour cette chasse si bien racontée
fee-de-ble
Posté le 07/04/2019 à 15:57:06
Assia, merci pour ton commentaire enthousiasmant ! Je lis actuellement un livre sur les origines préhistoriques de l'art, et c'est à force de voir peintes tant de bêtes d'autrefois, que j'ai décidé de les faire revivre...enfin, certes, malheureusement dans un thème de chasse, mais comment autrement les camper devant l'homme surgissant de sa grotte d'antan ?
Tu y as bien lu l'hommage rendu à ces animaux, car l'homme, soit en les peignant, soit en les mangeant, souhaitait sûrement s'incorporer leur force, leur vitesse, leur fécondité, concernant cheval ou taureau ou mammouth, c'est une thèse des historiens d'art de la Préhistoire...
jacou
Posté le 07/04/2019 à 16:01:47
Fée de blé, merci beaucoup pour ce message, j'ai en effet planté un décor de chasse, non par cruauté, mais pour évoquer la puissance et le pouvoir des animaux, que l'homme respectait, en des époques lointaines. C'est issu des illustrations d'une lecture, alors ça rejoint bien les images du National Geographic, c'est vrai !
jacou
Posté le 07/04/2019 à 17:01:52
bravo Georges !!ton poème m'a fait penser :aux enfants de la terre de jean M Auel.. saga en 6 tomes que j'avais bien appréciée, comme tout ce qui me fait voyager dans le temps...vraiment merci pour cet épisode de chasse si bien imaginé, et si bien écrit!! bises ..
Aria
Posté le 07/04/2019 à 21:59:30
C'est à moi de te remercier à mon tour Dominique pour le fait que tu cites cette romancière, Jean M. Auel, dont l'une des qualités est le soin qu'elle a mis à se documenter, afin que ses romans soient parfaitement crédibles. J'aime également voyager dans le temps, à travers l'histoire et par l'imagination, qui est un beau tremplin. Le passé a tant à nous dire ! Ma spécialité reine est donc l'archéologie dans mes passions... Bises.
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

30/09 18:07jacou
...laissant place et temps aux subjectivités de chacun dans le cadre d'un forum sous les conditions humaines de Maslow, pourquoi il y a les chartes, sinon les réseaux sociaux sont infestés...
30/09 18:05jacou
Ombrefeuille nous a quitté pour un autre site, où Rickways modérateur ET administrateu r peut veiller jour après jour, contrairement à ici où l'on sait les décalages en cas de problèmes...
30/09 18:03jacou
...j'évite la réduction ad hitlerum, mais vous qui citez cela, souhaitez-vou s les 99 % à Poutine ?... Maslow comme vous avez raison.
30/09 18:01jacou
...sinon, quelquefois, très rarement, des gourous ou des dictateurs savent cimenter une communauté autour de leurs vues, au détriment de ceux qui sont individus des petits clans...
30/09 17:59jacou
Madame Rosa, le besoin d'appartenir à tout est fondamental. Mais il est bon d'être un individu se connaissant pour mieux apporter son écot aux autres...
30/09 16:46jacou
...qu'ils utilisent à leurs seules fins....
30/09 16:46jacou
...il est certain qu'un administrateu r qui ne peut être modérateur, à l'instar de Éric Rickways sur un site voisin, procure à certains des velléités pour entraîner la fermeture d'un site qu'ils...
30/09 16:44jacou
Bonsoir Syntax Error, il y a de nombreux sites, hors la poésie même, mais sur Icetea la poésie prime, quant à moi je pense aux gens qui nous quittent : Reveecrire, Matriochka, Ombrefeuille. ..
30/09 16:42jacou
Syntax Error, révélation : selon un administrateu r de site, les modérateurs sont essentiels, avant tout autre membre...
30/09 16:42jacou
Syntax Error, il y a une charte sur ce site à respecter, que vous le vouliez ou non, la rappeler n'est pas excessif, il y a Maslow et des subjectivités individuelles ...
30/09 16:40jacou
Bonsoir aux poétesses et poètes :)
29/09 22:16Syntax_Error
Bonne soirée et bonne nuit.
29/09 22:15Syntax_Error
Voilà, j'avais juste envie de dire cela.
29/09 22:13Syntax_Error
Je pense aussi que bannir les poètes n'est pas une solution. Il y a déjà peu de poètes, si en + on doit les bannir pour quelques querelles que ce soit, ce n'est pas rendre justice à la poésie.
29/09 22:07Syntax_Error
Personnellement, je suis pour que chaque un cesse ses excès, quels qu'ils soient. Cela résoudrait bien des choses. Et je parle pour tout le monde. (moi y compris)
29/09 22:02Syntax_Error
J'avais étudié ça en programmation neuro-linguistique.
29/09 22:02Syntax_Error
La fameuse pyramide des besoins.
29/09 22:00MadameRosa
...décrits par Maslow.
Le désir d'appartenance à un groupe quel qu'il soit entraine la reconnaissance et c'est fondamental pour l'épanouissement personnel.
29/09 21:58MadameRosa
Je ne saisis pas le lien entre la bienveillance et le fait de faire partie d'un clan.
L'humain a toujours besoin de faire partie d'un groupe ou d'un clan.
Cela fait partie des cinq besoins fondamentaux. ..
29/09 16:00jacou
Les gens bienveillants ne fonctionnent pas en clans et tribus, seuls les lâches qui SE SENTENT négatifs s'associent pour s'épauler. Heureusement qu'il était seul, ben voyons !

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 84 invités