Un truand tonitruant s’étonnait des détonations où la nation révère un temps que les anciens révèrent, qu’au revers de l’histoire ils inscrivirent, dont s’évertuent à produire les rues à statues d'un pavois de foules paradant drapées, joyeuses en soyeuses robes et boléros, bien trop belles, quand l’homme au bermudas, ce malfrat, Pierrot ce fou qui foula ce parvis des vipères où les Pères privèrent l'Église en son concile des nuances de la foi comme un cyclone envole un arbre embrassant ses branches hors de la chambrée des forêts, où, offert trophée d’un cerf qui a souffert (*), l’affaire de croire au détour d’un buisson, d’un étang, parmi des joncs rigides et la tourbière enfermant l’âme d’un cadavre ayant ce havre pour abri brisant sans cesse en essence sa volonté de vivre, velouté des soieries serrées dans les soirées autour de dames d'atours damnées d’aimer leurs vautours, pillards et reîtres écumeurs des prés européens dans la guerre en dentelles de naguère avec leurs gibecières seyantes, et leurs pipeaux peints opalins en bois de pin, aux abois de chiens dressant sonore un théâtre sous les arceaux et voûtes des hautes futaies, où s’atténue la nuée des rires issue de la joie populaire d’un quatorze juillet, dont le truand n’a pas terni d’inertes vies changées par l’ange de la mort en semaisons, lui qui rend les armes en larme dans un vacarme évoquant sa cellule ancienne, et tous qui s’éloignent, saisis dans les lointains sous ce ciel qui condamne et qui sauve.

(*) Un saint, Saint Eustache, aurait selon la légende vu en forêt un cerf portant une croix entre ses bois.

Écrit par jacou
Les illusions ne sont jamais perdues, elles se transforment. L'imaginaire est peuplé comme par magie de ces illusions.
Catégorie : Divers
Publié le 05/06/2021
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 05/06/2021 à 07:07:36
Un beau texte taillé dans des matériaux solides
Bravo
Edelphe
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

12/06 08:37Sorel Ferdinand
Merci Lys-Clea.
12/06 07:20Zigzag
*bon
12/06 07:20Zigzag
Bonne anniversaire
12/06 06:42Lys-Clea
Bel Anniversaire Sorel Fernidand !! :)
11/06 10:29Yuba
Bonne nuit Souffle ... A bientôt, bises :)
11/06 10:04Souffle de l'esprit
bonne nuit à tous et toutes, demain lever tôt... Bises Yuba!
11/06 10:02Souffle de l'esprit
Yuba! Ca me fait plaisir de te croiser!
11/06 09:57Yuba
Bonsoir Souffle :)
11/06 09:43Souffle de l'esprit
Bonsoir à tous et à toutes.
11/06 04:09Matriochka
Bonjour Yuba, Zigzag, Lysée... et toutes les belles plumes bien inspirées :) Bon début de weekend... dans la chaleur qui s'installe!
11/06 10:09Yuba
Bonjour tout le Monde !
11/06 09:45Zigzag
Salutations !
10/06 06:13Lys-Clea
Hé, Bonsoir Olivier .. :)
10/06 06:11CRO-MAGNON
Bonjour Claire
07/06 01:55justine
bonjour lucyline
07/06 12:50Lucyline
Bonjour
07/06 07:35jacou
Bonjour à tous
07/06 01:08Yuba
N'en faite pas le début de l'histoire comme si rien ne s'est passé avant...perso nne ne croit plus à votre tentative de vous victimiser...
07/06 01:06Yuba
Justine , arrêtez de copier partout le message de Jacou ; il est la fin d'un long débat entre lui et vous...
06/06 10:50Yuba
Justine , aucune réaction ne sera tolérée à par celle qui soutient les décisions que prend un modérateur... décision qui se fait par l'équipe des modos !

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 146 invités