Inspiration de Grand Corps Malade lié à Mass Effect.

Profitez d'un moment d'amour et de tendresses
D'un moment bien à vous et ce toute en noblesse
Au lit où la moiteur de vos corps s'associe
A faire perler la rosée d'une utopie.

Un rêve éternel a fait poindre en vos regards
Un laiteux cocon d'un archétypal espoir
Où miroite sans fin un firmament d'étoiles
Qui danse dans le vent où l'esprit se dévoile.

Je mire à vos côtés cette sincère envie
D'amour d'anthologie pour un don inouï
D'écrire tout un air de romance et d'amour
Où l'harmonie des corps chantera ce discours.

Cette astrale traînée a su faire voler
Vos pensées, vos effrois, pour mieux vous retrouver
En cette guerre infâme où tout le monde perd
Vous, vous résister pour rester dans la lumière.

Vous avez tant compris que vous étiez mortels
En cet affrontement si sordide et cruel
Alors, sans artifice, vous aviez tant saisi
Qu'il fallait accepter cette haute démagogie.

Chaque don de la vie est vraiment important
Il faut en profiter, car les derniers instants
Peuvent tôt arriver alors quitte à mourir
Autant le faire dans l'être que l'on admire.

Alors en cette mer scintillante et bleutée
Ce voyage céleste au pouvoir éthéré
Qui offre à tout le monde un voyage rêveur
Faisons-en sorte qu'il devienne notre bonheur.

Vous voir tous les deux si en phase avec vous-même
Restera un modèle à chanter en poème
Une marque d'amour comme on n'en voit pas deux
Rarement en ce monde où tout devient hideux.

Il faut en profiter, chérir chaque seconde
Les sublimer pour rendre cette joie si féconde
Qui rendra dans les lits un tableau de bohème
Pour dire à l'être aimé, en tout point, comme on l'aime.

Alors continuez à faire ressentir
Ce sublime élixir qui se voit dépérir
Dans le cœur des esprits qui en ces temps obscurs
Ne perçoivent plus de lueur en ce futur.

Alors voilà je tends à faire résonner
Sous ma plume un peu de chaleur en ces journées
Pour que mon encrier devienne un océan
Qui tente un tantinet d'effacer les tourments.

Je n'ai qu'un encrier mais avec je façonne
Le pouvoir narratif qui fonde ma personne
Et qui offre, je l'espère, de la joie et des rires
En ce sinistre enfer où l'on vit et respire.

Je ne suis qu'un oiseau, mais j'aime m'envoler
A travers les esprits afin que les pensées
Deviennent la substance aboutie de mon art
Pour vous narrer, j'espère, un consolant scénar.

Alors aligner à ce couple de haut rang
Qui a fait vaciller l'oriflamme des gens
Mon poème, je tends à l'ériger en hommage
Même si rien ne peut égaler ce présage.

Je ne pourrais jamais vous décrire comment
Même si je ne l'ai pas connu en son temps
Ce couple aura su être en ce culte ludique
Une belle apogée d'un amour atypique.

Il résonne en nous et en cette voie lactée
Au rythme du ronron de leur joli foyer
Volant où leurs penchants chavirent au tempo
De leur cœur pour offrir le plus beau numéro.

J'ai rarement connu un aussi beau spectacle
Qui forme vraiment ce qui en fait un oracle
Que cette mélodie narrée par deux amants
Qui octroie à nos cœurs un bel envoûtement.

Laissez-vous bercer par cette douce escapade
Etreignez dans les bras d'une tendre accolade
Pour oublier un temps vos funestes problèmes
Et vous centrer sur ce qui compte et que l'on sème.

Si l'on sait profiter de ces temps précieux
Qui offre à la vie un engouement radieux
Comme si l'on vivait, un court instant, nos vies
Loin des soucis formant ces débuts d'anémie.

Là réside la force infinie des émois
Où l'estime s'enflamme en une chaude aura
Pour offrir des moments à ne jamais corrompre
Car vous verrez qu'ils sont si rares pour les rompre.

C'est pour moi ce qui fait que vous êtes aimés
Par bon nombre de gens qui ont su en tirer
La plus belle leçon qui soit dans cette histoire :
Aimer comme jamais malgré tous les déboires.

C'est maintenant qu'il faut à fond en profiter
Dire à l'autre à quel point on aime la mirer
Le sentir, l'embrasser, l'orner de notre corps
Car demain qui sait si l'on ne sera pas mort.

C'est triste mais c'est sous la pression que l'on
A la plus belle fougue, et la vraie passion
Pour ne pas regretter en éprouvant, peiné
Ce manque que l'on ne pourra plus résorber.

Alors, laisser vous prendre, en dansant à vos airs
Car vous seul détenez le tempo élitaire
Afin que cette emphase arbore à tout jamais
Le destructeur pas sur vos moroses regrets.

Vous seul avez la plume infinie pour écrire
Cette belle romance au creux de votre empire
Et qui comme un Turien et sa douce Quarienne
Vous fera voyager dans les bras de Sélène.

Oiseau Lyre.

Écrit par Oiseau Lyre
"On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" (Antoine de Saint Exupéry/Le Petit Prince)
Catégorie : Amour
Publié le 18/02/2023
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 18/02/2023 à 22:39:35
Bonsoir,

BEAU !

En Favori !

Chérissons chaque Seconde, Minutes, Heures, Gens Aimés ..
L'Important est à Portée de nos Doigts, et Regards !

MERCI !!!!!!!!!
Lys-Clea
Posté le 18/02/2023 à 22:55:58
Bonsoir,

Je ne peux que confirmer vos dires !!!

Merci beaucoup !!! Ce message est touchant, empli de compliments !!! Cela m'émeut tant d'engouement et que mon message ait autant été à votre goût, car partagé.

Encore merci !!!
Oiseau Lyre
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

20/02 11:57Altair
Au vrai: Bonsoir Je, comment vas-tu malgré les autres? De ton bord, Je vais aller voir si Je t'es Toi.
20/02 11:55Altair
...Et c'est en célébrant qu'on s'y perd pour de bon, car enfin se voir soi, au vrai
19/02 12:52Sarahg
"Vouloir être quelqu'un d'autre est une perte de temps pour qui tu es vraiment." Bonne semaine à tous-toutes !
18/02 10:17Capucine
Bonjour à tous que cette journée vous comble de bonheur
18/02 05:17Sarahg
Bon Dimanche à toutes-tous. Que vive la poésie, ce rendez-vous avec l'essentiel. en soi.
18/02 12:29Sarahg
Vive ta gloire bien sûr ! Je te souhaite d'être reconnu. Amitiés.
18/02 12:27Sarahg
Bien trouvé, "le radeau de la Muse"
17/02 07:09Chrysantheme
le radeau de la Muse
17/02 07:09Chrysantheme
perdu sur un radeau seul avec ses rondeaux
17/02 07:07Chrysantheme
flirter avec les sommets y hisser ses sonnets
17/02 07:01Chrysantheme
mais j'ai tiré le mauvais lot
17/02 07:00Chrysantheme
Fut une époque je cherchais un (e) partenaire de plume
17/02 07:00Chrysantheme
Bonne soirée de même
17/02 06:58Sarahg
Bonne soirée Chrysanthème, tant mieux si la poésie t'aide à tout surmonter.
17/02 06:57Chrysantheme
Mais pas entre n'importe quelle plume
17/02 06:56Chrysantheme
Elle engloutit le littoral telle une lame
17/02 06:50Sarahg
La poésie soigne les blessures de l'âme.
17/02 06:32Chrysantheme
Je n'en ai jamais assez : la rime est ma panacée
17/02 06:20Sarahg
Haut les coeurs !
17/02 06:09Chrysantheme
J - 13

Qui est en ligne