Au goût doux-amer de la vie,
Fait de ces petits pincements
Qu'au cœur l'on ressent,
Se déclinent nos envies,

Blessures intimes celées,
Derrière des sourires cachées,
Douleurs que l'on n'exprime
Qu'au bord traîtreux de l'abîme.

Que restera-t-il de tout cela
Quand la fin s'annoncera,
Quand l'heure ultime aura sonné
Et qu'il faudra s'en aller ?

Écrit par Matriochka
Entre ombre et lumière, plume libre

Slava Ukraini
Catégorie : Pensée
Publié le 12/09/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 12/09/2020 à 17:50:33
Une question existentielle joliment déclinée en poésie.
Une reflexion qui inspire au lâcher-prise.
Merci Matriochka.
Iloamys
Posté le 12/09/2020 à 18:29:55
vraiment sensible et intense cette réflexion universelle que tu as su décliner avec des mots délicats...bon courage !amitiés:)
romantique
Posté le 12/09/2020 à 18:50:25
À l'heure ultime, suspendu au-dessus de l'abîme sans borne, sur le point de sombrer dans l'infini du néant, nous reverrons une glace au chocolat, un cookie craquant, une fleurette des près, un chaton rondouillard... Mystère du dernier instant sur cette terre d'accueil...
Avec mon amitié, Matriochka :)
jacou
Posté le 12/09/2020 à 18:55:46
Nous ne verrons que l'amour et nous oublierons l'amer. Et puis, un jour, quand nous le déciderons, nous replongerons dans ce puits étrange que l'on appelle "la vie". Puissent celle-ci et la prochaine nous apporter de beaux textes comme celui-ci et....de l'amour, de l'amour, plein d'amour!!
eliosir
Posté le 13/09/2020 à 16:22:54
Il restera ce que nous fûmes, ombres et lumières mêlées, et cette
image, en s'estompant, laissera sur terre une "oeuvre", la nôtre,
dont nous ne mesurons pas toujours la teneur tant que cheminons.

J'aime ton écriture usant d'inversions et de mots anciens (tels
que "celées" par exemple), soulignant ainsi l'intemporalité du
questionnement ici posé.
Ombrefeuille
Posté le 13/09/2020 à 16:34:49
Ah ! Si je pouvais répondre à cette question !
Mais nous avançons vers le total inconnu et c'est peut être mieux ainsi , puisque tout les espoirs restent possibles ...
Bravo et merci Matriochka pour cette pertinente reflexion !
Yuba
Posté le 14/09/2020 à 16:36:15
Un grand merci à vous, Iloamys, Sylvain, Georges, Laurent, Ombrefeuille et Assia, pour vos impressions sur ce poème, qui n'est qu'un exemple parmi tant d'autres des (trop) nombreuses questions existentielles qui me hantent souvent l'esprit.

A celle-ci, comme à beaucoup d'autres d'ailleurs, nous n'aurons peut-être pas de réponse, ou alors seulement au moment de notre dernier souffle, et c'est mieux ainsi, c'est vrai, car si nous savions déjà tout de ce qu'il se passera dans l'avenir, aurions-nous encore envie d'avancer, d'apprendre, de découvrir, d'aimer la vie?

En attendant, profitons pleinement de nos échanges et de la poésie! ;-)

Au plaisir de lire vos écrits récents, tout amicalement :-)
Matriochka
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

30/09 18:07jacou
...laissant place et temps aux subjectivités de chacun dans le cadre d'un forum sous les conditions humaines de Maslow, pourquoi il y a les chartes, sinon les réseaux sociaux sont infestés...
30/09 18:05jacou
Ombrefeuille nous a quitté pour un autre site, où Rickways modérateur ET administrateu r peut veiller jour après jour, contrairement à ici où l'on sait les décalages en cas de problèmes...
30/09 18:03jacou
...j'évite la réduction ad hitlerum, mais vous qui citez cela, souhaitez-vou s les 99 % à Poutine ?... Maslow comme vous avez raison.
30/09 18:01jacou
...sinon, quelquefois, très rarement, des gourous ou des dictateurs savent cimenter une communauté autour de leurs vues, au détriment de ceux qui sont individus des petits clans...
30/09 17:59jacou
Madame Rosa, le besoin d'appartenir à tout est fondamental. Mais il est bon d'être un individu se connaissant pour mieux apporter son écot aux autres...
30/09 16:46jacou
...qu'ils utilisent à leurs seules fins....
30/09 16:46jacou
...il est certain qu'un administrateu r qui ne peut être modérateur, à l'instar de Éric Rickways sur un site voisin, procure à certains des velléités pour entraîner la fermeture d'un site qu'ils...
30/09 16:44jacou
Bonsoir Syntax Error, il y a de nombreux sites, hors la poésie même, mais sur Icetea la poésie prime, quant à moi je pense aux gens qui nous quittent : Reveecrire, Matriochka, Ombrefeuille. ..
30/09 16:42jacou
Syntax Error, révélation : selon un administrateu r de site, les modérateurs sont essentiels, avant tout autre membre...
30/09 16:42jacou
Syntax Error, il y a une charte sur ce site à respecter, que vous le vouliez ou non, la rappeler n'est pas excessif, il y a Maslow et des subjectivités individuelles ...
30/09 16:40jacou
Bonsoir aux poétesses et poètes :)
29/09 22:16Syntax_Error
Bonne soirée et bonne nuit.
29/09 22:15Syntax_Error
Voilà, j'avais juste envie de dire cela.
29/09 22:13Syntax_Error
Je pense aussi que bannir les poètes n'est pas une solution. Il y a déjà peu de poètes, si en + on doit les bannir pour quelques querelles que ce soit, ce n'est pas rendre justice à la poésie.
29/09 22:07Syntax_Error
Personnellement, je suis pour que chaque un cesse ses excès, quels qu'ils soient. Cela résoudrait bien des choses. Et je parle pour tout le monde. (moi y compris)
29/09 22:02Syntax_Error
J'avais étudié ça en programmation neuro-linguistique.
29/09 22:02Syntax_Error
La fameuse pyramide des besoins.
29/09 22:00MadameRosa
...décrits par Maslow.
Le désir d'appartenance à un groupe quel qu'il soit entraine la reconnaissance et c'est fondamental pour l'épanouissement personnel.
29/09 21:58MadameRosa
Je ne saisis pas le lien entre la bienveillance et le fait de faire partie d'un clan.
L'humain a toujours besoin de faire partie d'un groupe ou d'un clan.
Cela fait partie des cinq besoins fondamentaux. ..
29/09 16:00jacou
Les gens bienveillants ne fonctionnent pas en clans et tribus, seuls les lâches qui SE SENTENT négatifs s'associent pour s'épauler. Heureusement qu'il était seul, ben voyons !

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 77 invités