Ce que ne montre pas la craie sur la peau noire
D’un papier aux grains fins comme au vent les atomes ;
Ces petits corpuscules aux destinées sans chrome
Qui s’esquissent dans l’âme en image accessoire...

C’est entre les tracés de la poudre statique
Où se côtoient rêveurs les ombres et les déliés,
Les libérés d’esprit devant l’art angélique
Qu’a le beau laborieux de rendre fous à lier,

Que s’ouvrent sous les pieds les ciels qui se font suaves.
Toutes réalités se détendent et s’emportent
Dans des contemplations de mondes qui se boivent,
Réhydratent l’amour et entrouvrent les portes

Menant à l’invisible où vit l’imaginaire,
Son cœur saignant à plein de sa belle matière
Aux grains fins comme au vent des marées essentielles
Aux marins qui alors ont en veines son sel.

Ils se tiennent debout devant le canevas
Des émotions lâchées sur le papier mutique
Mais leurs corps à trembler, à leurs points névralgiques
Se dissolvent dans l’air pour entrer dans l’aura

A la poupe d’un bien que leur prête l’artiste.
A fendre d’une lame leurs propres folies,
Sous l’œuvre dessinée déposent leurs bâchis
Pour rejoindre l’océan le plus intimiste.

Écrit par Edelphe
Le monde extérieur est vaste, terrifiant, lunaire, impropre et merveilleux, violent et plein d'amour.
Le monde intérieur est bien plus encore...
Catégorie : Evasion
Publié le 08/01/2022
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 08/01/2022 à 15:19:00
Magnifique, ce voyage dans un monde incertain.
J'aime beaucoup, bravo!
virgile
Posté le 08/01/2022 à 15:26:22
Ce poème me fait penser aux salons de tatouage, où hommage aux diables et hommage au Christ se côtoient. La noirceur de l'âme est une promenade sous la lune, une galerie souterraine qui peut mener à certains gemmes.
Merci de ce poème absolument parfait dans l'écriture, le thème amène à une douleur créative, c'est très beau.
Sol
Posté le 08/01/2022 à 15:33:01
Univers impalpable sur lequel ouvrent vos vers, ce poème d’une grande puissance d’expression paraissant frêle embarcation flottant sur des eaux agitées.
La 3ème strophe m’a beaucoup touchée, merci beacoup à vous.
Matriochka
Posté le 09/01/2022 à 06:07:51
bonjour Edelphe
tes mots nous entrainent dans des univers de douleur parfois ! j'ai ressenti l'empreinte de ta plume inspirée et féconde ! en favori ! bonne journée ! prends bien soin de toi !amitiés chaleureuses :)
romantique
Posté le 09/01/2022 à 09:30:22
Bonjour,

" Marinement " j'ose !! Magtistal !

Ta Plume ne fait aucun Doute, le Talent excelle sous ces Vers .. Tu puises la Trame, la redessine, la recrée .. A genoux ..
Les Musées du Monde poétisent ton Regard happé !

Bravo !!
LyS ..
Lys-Clea
Posté le 09/01/2022 à 09:40:51
Merci beaucoup Virgile, vous avez une imagination fertile, vos lectures sont toujours emportées dans des parallèles un peu fantastiques, merci pour ce bravo.

Merci Sol, votre interprétation qui vous a menée dans un salon de tatouage... J'ai adoré

Merci Matriochka, merci de me partager ce qui vous a touchée. Le thème du musée et de l'art en général est une source d'inspiration pour moi qui pourrait me prendre une vie de poèmes ! Merci d'avoir apprécié

Merci Sylvain, c'est vrai qu'il y a un univers de douleur, parfois...
Merci pour ce favori
Prends soin de toi également
Edelphe
Posté le 09/01/2022 à 09:43:27
Merci Lys pour ton engouement ! Tes compliments me vont droit au coeur
Tu dois être une personne délicieuse à fréquenter, avec cette joie de vivre que tu dégages à chaque fois
Et merci pour ce bravo
Edelphe
Posté le 09/01/2022 à 14:43:24
Quand le "beau laborieux" me rend un peu fou, je suis désarçonné et je me rappelle que la simplicité sauve de la démesure de certains ressentis en intensités que je dirais trop grandiose, comme de se faire frissonner en esprit à des idées de sublime, d'incommensurable, d'infinité spatiale dans l'éternité intemporelle, etc... Vertiges gratuits à éviter cependant, si ce n'est que la curiosité a de ces défauts...Le simple est à portée pourtant, et les "simples" sont un nom d'herbes également, je crois, et Friedrich Hölderlin il m'en souvient a eu cette formule en un vers : "Au lieu du péril croît aussi ce qui sauve" (poison et baume à mettre en accords)...

Quand je lis un tel poème, avec la densité et la justesse de ce qu'il me dit, je me demande comment vous avez ressenti ceci avec à propos, mais il faut la vie pour apprendre et comprendre (ainsi disait Rainer Maria Rilke à son jeune poète en sa lettre) et ayant bien ressenti pouvoir l'écrire bien et conseiller ainsi autrui, le semblable, le lecteur reconnaissant d'en apprendre sur lui aussi.

Et c'est dans le calme de la paix de l'esprit planant relaxé, lévitant sur le corps devenu léger comme plume, qu'on contemple mieux les "ciels suaves" sous nos pieds qui sont "passants" du ciel comme les "nuages" chers à Baudelaire qui aimait le fugace et le passager, notre mode de séjour ici-bas que le poète accepte chaque jour en surprises qui le délassent.

Félicitations pour votre poème superbe de sens et d'images fortes pour moi ! Favori absolu pour moi de plus et source d'inspiration très probablement encore à venir !
jacou
Posté le 10/01/2022 à 10:41:51
Je ne sais pas si l'art a ses transcendances de lui-même ou si comme pour la beauté dans l'oeil de qui regarde, il est dans le corps de qui le ressent.
Les tumultueuses puissances qui s'en dégagent m'atteignent, c'est indéniable
Merci Jacou pour votre commentaire et ce favori
Edelphe
Posté le 10/01/2022 à 15:05:27
Absolument magnifique !!!
Mes mots se feront tout petit face à votre talent...
Du grand art !
en favori
Lucyline
Posté le 10/01/2022 à 17:57:44
Edelphe, je pense que l'art est en échange constant de "vases communicants" les dons et les contre-dons. Tout circule infiniment, et la transcendance fixe un instant le furtif et le transitoire en constante métamorphose : notre émerveillement déjà a renouvelé ce qu'on aime et le revoir nous redonne joies et change et ce qu'on voit et notre état intérieur. J'ai lu votre poème ici avec mes références parce qu'il me faisait vouloir le traduire pour moi, mais c'est en moi désormais que votre poème excellent vit sa vie également, en plus de vous avoir fait vivre vous poétiquement quand vous l'avez écrit, puis posté, puis publié, étapes de la mise à l'épreuve de son existence poétique.

Que vous parliez de "tumultes" correspond bien à ce que je ressens parfois de la force intérieure qu'un poème, un poème surtout indéniablement, peut communiquer à tout un chacun. Merci à vous de nouveau.
jacou
Posté le 10/01/2022 à 18:03:25
Je partage ce que vous dites si bien Jacou, j'ai la même vision
Merci pour ce partage
Edelphe
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

28/01 10:11Yuba
Bonjour Daniel et Matriochka ...agréable journée tout le Monde ! :)
28/01 05:35lefebvre
Bonjour, les poètes, je vous souhaite une belle journée ensoleillée
26/01 14:12Matriochka
Puisse cette seconde partie de semaine vous être favorable et agréable 🤞
26/01 14:10Matriochka
Bonjour Daniel, Jacou, Lucyline, Yuba... et toutes les plumes bien inspirées 😊
25/01 07:24lefebvre
Bonjour à tous les poètes, je vous souhaite de belles créations,
24/01 14:45jacou
Bonjour Célyne et Daniel, je suis heureux de vous saluer bons piliers d'Icetea (je n'ai pas dit doyens lol)... Bonjour à vous tous de notre belle Communauté !
24/01 11:52Lucyline
Bonjour et bonne semaine à tous ! Quelle continue à nous offrir de beaux textes ...
24/01 06:46lefebvre
Bonjour et bonne semaine
23/01 12:28jacou
Bonne journée de dimanche à tous :)
22/01 11:03jacou
Bonjour Assia. Bonjour nobles buveuses d'ambroisie et nobles buveurs d'hydromel, ces nectars des dieux inspirant qui ont nom ici Iceteapeche ! Bon début de week-end !
22/01 11:03lefebvre
Bonjour Yuba bonjour les poètes je vous souhaite une belle journée
22/01 10:24Yuba
Bonjour Soraya ...bon samedi tout le Monde :)
21/01 02:47ParadoXx696
Bonne nuit :)))
20/01 07:01lefebvre
Bonjour les créateurs de rêves
19/01 17:14Musouka
Et bien, il ne faut pas trop flirté avec la fée verte ;-)
19/01 16:46Chrysantheme
à tort ou à raison tant il est vrai que c'est un poison qui fait parfois perdre la raison
19/01 16:02Musouka
Ça commence à être du tord-boyaux votre truc ;-)
19/01 15:54Chrysantheme
perso je suis déjà monté à 51 degrés avec un pastaga
19/01 15:48Musouka
Disons qu'il faut bien se couvrir. J'ai déjà vécu des 32 sous zéro. La, c'est un peu de la douleur si vous êtes pas bien habiller ;o
19/01 15:02Iloamys
Ha oui ? Quand même !
Moins 23, ça doit piquer !
^^

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 101 invités