Doux passé ! Te souviens-tu ?

Dans la nuit, deux spectres aux formes éthérées
Déambulent dans le froid glacial des rues
Se tiennent par la main, semblent désespérés
Ils recherchent en vain le temps disparu

Te souviens-tu de la couleur sombre du noir
Mois sans toit, que les cieux, nos cœurs affamés
Moi sans toi, j'attendais ta venue, chaque soir
Je brûlais de désir, le regard enflammé

Souvenirs de ces moments de douce misère
Humbles mais heureux, l'amour n'avait point de Maître
Folle jeunesse ! Nous n'étions guère diserts
Mais que peut l'adversité quand s'aiment deux êtres

Les amants de la nuit dans leur tombeau s'ennuient
Ils rêvent de clarté et attendent minuit
Que la mort est triste, le silence est brutal
Quand les cœurs ne battent plus, le destin létal

Ils s'aiment tendrement et unis dans la vie
Les décennies passent, un jour sans préavis
L'un des deux part pour le voyage sans retour
Et l'autre désespéré attend seul son tour

On peut les voir marcher le long du parc fleuri
Bien qu'ils soient des spectres, à la lune, ils sourient
L'amour est toujours là, malgré leurs os blanchis
De l'oubli éternel, ils se sont affranchis

Ils se tenaient par la main, marchaient par ennui
Ils erraient dans le parc, l'esprit était ailleurs
Dans un autre univers, ils adoraient la nuit
Et ils attendaient peut-être des jours meilleurs

Ils pensent au passé, à leur vie d'autrefois
Quand ils étaient vivants, car tous les deux sont morts
Deux spectres sans corps, deux âmes toutefois
Ils ont des souvenirs, ni regrets, ni remords

Ils sont là à regarder leur vieille demeure
Ouverte aux quatre vents, les portes sont cassées
Comme les fenêtres, ils gardent leur humeur
Malgré le triste état de leurs tenues froissées

Deux cercueils déposés dans le même tombeau
Ils ont trouvé l'amour éternel dans la mort
Les amants sont de sortie, portent un flambeau
Ils parlent de leur vie et n'ont aucun remord

Ce sont deux flammes errant dans le cimetière
Un couple de spectres évoquant le passé
Deux cœurs, quand la passion incendiaire
Mène les âmes éprises à s'embrasser

Ils se souviennent de leurs lointaines folies
De leurs souvenirs de douce mélancolie
Ils marchent d'un pas éthéré dans la nuit noire

Et quand l'aube commence à percer les ténèbres
Ils retournent dans leur sépulture funèbre
S'endorment et rêvent à leur défunte histoire !

Écrit par CRO-MAGNON
Être doué en quelque chose, le talent se travaille mais le génie n'a aucune règle apprise et impose son style.
Catégorie : Amitié
Publié le 05/07/2024
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 05/07/2024 à 22:41:06
Bsr Cro ..

Histoire d'Amants de la Nuit ..

Seule la Lune, La Nuit profonde, les Feuilles d'Arbres entendent leur Amour, leur Vie défiler ..
De Temps à Autres, faire un p'tit Bond dans le Passé, par Enveloppe Spectrale,
Sacrée Aventure ... :)

A:)**

FleuR-LyS ..
Lys-Clea
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

21/07 11:55Yuba
Je confirme ! C'est toujours une pure joie, les retrouvailles avec le site : agreable dimanche tout le Monde !
21/07 11:54Yuba
Je confirme ! C'est toujours une pure joie
20/07 12:52Pierre Lamy
Ça fait plaisir de retrouver ce super Site de Poésie
09/07 01:16Chrysantheme
En monté-je des blancs en neige ma Nejma ?
09/07 10:32Gemini
En ai-je, des rimes en neige ? En fais-je des notes en solfège ?
09/07 10:31Gemini
En ai-je
07/07 06:36Chrysantheme
Quoi d'autre d'éternel que les neiges ?
Des rimes en florilège !
05/07 01:40Chrysantheme
un cas d'or quoi
05/07 01:38Chrysantheme
Un cador qui mate à mort les matamores
05/07 01:37Chrysantheme
planant tel un condor
05/07 01:36Chrysantheme
un cador
05/07 01:31CRO-MAGNON
Matador ou matamore ?
05/07 01:17Chrysantheme
Usant de métaphores je suis aussi fort qu'un toréador qui danse avec la Mort
05/07 01:12Chrysantheme
je lie les mots entre eux, comprenez en creux que je les magnifie.
05/07 01:11Chrysantheme
et bien sensé qui s'y fie
05/07 01:02Chrysantheme
La morse retorse qui dansait au Crazy Horse est sujette à controverses tant elle est perverse Elle n'est pas Perse et point ne perce, déroule sa herse et sa haine déverse Quant à moi je versifie, ma prose s'intensifie
04/07 12:31isis2009
Bonjour comment faire pour retrouver un ancien compte svp
03/07 07:04Chrysantheme
Dansait-elle au Crazy Horse ?
03/07 01:10Chrysantheme
A-t-il divorcé d'une morse retorse ?
03/07 10:26CRO-MAGNON
Incroyable ! J'ai vu en Corse un morse en plein divorce tout en force bombant le torse, il s'est fait une entorse en glissant sur des écorces

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 319 invités