Ennemis

Face à face, un duel dans la boue des tranchées
Deux bêtes, deux soldats prêts à s’entretuer
Ici point d’honneur, que du sang et la mort
Un corps à corps, lame contre lame

Soudain le temps se fige, plus rien ne bouge
Nos regards se croisent, les yeux fixés sur l’autre
Aucun des muscles ne peut faire un mouvement
Une peur panique envahit les protagonistes

Une entité pénètre nos esprits réciproques
Elle nous parle de la beauté du monde
De la folie des hommes à se faire la guerre
Que l’univers est pour la paix universelle

Et nous l’écoutons sans pouvoir lui répondre
Et notre haine héréditaire disparaît peu à peu
Et je vois mon ennemi sous un autre jour
Et pareil pour lui, les armes tombent sur le sol !

Écrit par CRO-MAGNON
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit ! Aristote. J'affirme que mes doutes me font réfléchir ! Les pieds sur terre et la tête vers les étoiles ! Olivier WERBROUCK
Catégorie : Amitié
Publié le 25/11/2021
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 25/11/2021 à 13:10:17
Ton poème est en fait du fantastique, j'ai l'impression qu'il convoque l'impossible d'une prise de conscience au centre de l'action... Si nous avions la conscience absolue dans chaque acte réalisé, nous serions pareils aux dieux. Mais agir en jugeant est si rapide que penser devient dangereux si les réflexes sont ralentis dans certaines situations où il en va de notre vie. Que la guerre au milieu d'un combat permette une prise de conscience que la haine est stupide et dénuée de sens, qui brûle l'énergie de l'humanité indispensable à maintenir le monde qu'elle a aménagé d'elle-même, abaisse la culture qui est le tout de l'homme, qui le signe ici-bas sur chaque arbre qu'il reboise agrandissant les forêts qui brûlèrent et le consacre compagnon en ténacité dans ses tableaux et poèmes louangeurs, et pour l'individu lui-même chaque famille endeuillée est un naufrage individuel et devenu collectif...ceci est quasiment l'impossible que toi le poète tu souhaites ardemment et appelle ici en poésie, toi qui dans ton Nord de France connaît les traces et vestiges des haines ancestrales souvent qui ont tué et qu'il ne faut jamais favoriser en en commettant l'industrie, mais rien ne sera rendu de notre Préhistoire et nous poursuivons de l'avant l'Histoire faite de chacun de nos jours assemblés...

Je pense cependant au film "Tigerland" de Wolfgang Petersen vu au cinéma : un jeune soldat américain faisant ses classes avant de partir au Vietnam s'efforçait de faire prendre conscience à ses très jeunes camarades comme lui de leurs pensées à accorder à leurs actes présents et à venir. Il n'était pas rebelle, pas pacifiste, juste lucide et voulant éveiller des consciences qui agiront dans le monde, en guerre et ailleurs et plus tard. Ce film vu en 2001 m'a fait penser au "Cercle des poètes disparus", car être conscient de ses actes est l'essentiel pour vivre pleinement, en plénitude de savoir si l'on a bien fait, qui se valide, ou mal fait, qui s'excuse et se modifie. La vie paisible à se souhaiter est à cette condition je le crois pour moi qui me juge sans cesse, me trompe souvent journellement et tente de rectifier mes erreurs de failles de conscience, après les excuses indispensables.

Mais dans la fureur organisée du combat où le corps prime, la pensée violentée se tait, et alors ton "entité" devient une nécessité fantastique, qui pour moi rejoint la religion comme croyant, où d'autres aspects plus souterrains appartenant aux domaines de l'esprit que nous ne connaissons pas bien encore, où l'ésotérisme mais également la psychologie ont des choses à révéler encore, parce que le monde est notre esprit (toi qui a lu aussi "Sapiens" de Yuval Noah Harari, tu dois te rappeler ce qu'il disait sur l'humanité se détachant de sa préhistoire par la pensée opérant en pré visions d'un monde qu'elle organisera par la suite dans son histoire : Schopenhauer est rejoint en volonté et en représentation collective,et ce sont les arts qui forgent ce monde que la Technique explique et maintient, mais l'Art d'abord est premier car dans la tête des hommes il leur fait voir l'univers en conscience illimitée et ils ne retranchent ainsi que les parts d'impossible qu'ils ont rêvé quand ils décident d'agir dans le réel...)

Ta 3ème strophe est primordiale pour moi : l'entité qui rappelle aux combattants oublieux d'agir la Beauté de notre monde, qui existe à l'état brut pour nous par la médiation d'une sensibilité que nie absolument la guerre aux instincts consacrée. La Beauté, désarmante comme celle des femmes par exemple pour qui les adore...

Ton poème m'a parlé, d'où mon com si long à toi. Bonne journée Olivier et que la paix artistique soit sur toi.
jacou
Posté le 25/11/2021 à 20:17:42
Un poème puissant qui m'a fait penser au film "Joyeux Noël" de Christian Carion où les ennemis le temps d'un moment se rendent comptent qu'ils sont avant tout juste des hommes...
Lucyline
Posté le 25/11/2021 à 23:34:24
Bonsoir,

Il a sa Force particulière ..
Et il est bon de croire, d'avoir cet Espoir, que lors de Moments tragiques, les Ames puissent se réveiller ..

Bravo !
Amitié*
FleuR-LyS ..
Lys-Clea
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

08/12 15:24TheLightOI
Bon après Midi1 - De La Lumière
07/12 21:20Yuba
Merci beaucoup Sol et Oshidiriz ...vous me touchez vraiment ! :)
07/12 18:51Sol
Un recueil à la couverture lumineuse. Bravo Yuba
07/12 18:49Oshidiriz
Félicitation Yuba pour votre recueil..
07/12 17:32Yuba
Mille mercis Musouka et Matriochka , vos encouragement s me vont droit au coeur :)
07/12 17:15Musouka
Félicitations Yuba pour votre publication et pour faire vivre la poésie.
07/12 16:06Matriochka
Bonjour à tous :) Toutes mes félicitations , Assia, pour la publication de ton receuil. Je souhaite un immense succès à tes poèmes! :)
07/12 09:26Yuba
Infiniment merci Georges, Edelphe et Lucyline...je trouve que le support papier est le meilleur moyen pour conserver nos textes ...après ICETEA bien sûr ! :)
07/12 09:10Lucyline
Félicitation Yuba pour la publication de votre recueil ! Un très beau titre...
07/12 07:16Edelphe
Bravo Yuba pour ce deuxième reccueil
06/12 23:20jacou
Félicitations Assia pour le bouquet de tes poèmes !!! :D
06/12 21:28Yuba
Merci beaucoup Vermeil , les amateurs de poésie que nous sommes ont tous besoin d' encouragement :)
06/12 21:23Vermeil
Félicitations Yuba et amicales salutations à tous les amateurs de poésie !
06/12 16:02ParadoXx696
😘
06/12 14:14Yuba
Infiniment merci chère ParadoX ...je suis réellement touchée :)
06/12 12:43ParadoXx696
Félicitation Yuba pour la publication de ton livre les fleurs de l'avenir :) chère modératrice de ce super site de poésie bonne journée a vous tous
06/12 08:30Yuba
Bonjour Matriochka , bonjour aimble compagnie des poètes ...je vous une belle semaine :)
05/12 15:37Matriochka
* il Y a... le y avait froid, il ne voulait pas sortir, lol! :-D
05/12 15:36Matriochka
Mais heureusement, il a la Poésie pour nous tenir bien chaud au coeur! :-)
05/12 15:35Matriochka
Bonjour à tous... bien faîchement en ce dimanche pré-hivernal. .. Gros pulls et cols roulés sont de sortie!

Qui est en ligne

  • Membres :
  • Musouka
  • Et aussi :
  • 73 invités