» Forums » Délires et Jeux » Croiser les séries pour un poème


<< Page précédente - - Page suivante >>
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 14/01/2023 à 12:28:17Mon âme danse avec les êtres de l’invisible
Leurs vibrations chantent dans le silence
Je me laisse porter par l’aura de leur présence
Qui ouvre la porte de tous les possibles

Nos cœurs reliés battent au rythme de la Terre
Dans la forêt repaire où je me réfugie
Se dévoilent des chemins infinis
Du souffle des arbres jaillit la lumière

Il suffit de se taire et d’Ecouter
Au loin le bruissement des voix de la source
Est de nature à prier pour demander ressources
Pour accueillir ce qui ne peut être évité

Point besoin de retrait ni de vivre en solitaire
L’univers est au bout de mes doigts
Quand mon être se rassemble en foi
L’esprit voyage plus loin que l’imaginaire

Nourrie par le sourire des anges le savoir
Envahit ma vie pour me faire voir en ressentis
La valeur du repos et des partages réunis
Je reste ouverte pour la bonté à recevoir

***

fête
ennui
dormir
mignon
égayer

chandelle
place
servir
rose
soupir
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 23/01/2023 à 05:54:31Une chandelle sur la commode
Les pas sont minuscules dans la neige
À la place d'un coeur je retrouve
Une couleur bleue aussi lointaine que l'océan

Une rose imaginaire entre mes mains
Le soupir d'une amoureuse légère confondant
Pluie et soleil qui lui servent de compagnons

La fête est balayée d'un geste d'ennui
Et pour égayer le jour gris elle s'endort
Entre les bras du songe en vapeur
Un appétit mignon sur sa bouche s'efface

***

Tristesse
Bégayer
Iris
Somnifère
Aimer

Demoiselle
Arbre
Figure
Entente
Partance
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 24/01/2023 à 08:47:34La nature zen n’a besoin de somnifère
Elle est entente avec l’Être qui respire
Aussi limpide que l’eau qui coule en rivière
Suivant forte le cours qu’elle a à parcourir

Alors elle laisse la tristesse bégayer
Languir devant la sage beauté de l’iris
Qui prend le temps d’un regard pour se faire aimer
Avant de s’offrir en bouquet au sacrifice

Défloré le cœur de la jolie demoiselle
Nouvelle elle n’en déploie que plus ses ailes
Quand elle voit s’allumer le candélabre

Quand seul le ciel la connait en substance
Elle fait belle figure quand vient la transe
Elle est en partance pour la cime de l’arbre

***

échec et mat
supplier
bonté
hurlement
étincelle

meute
combat
sauver
sacrifier
grâce
<< Page précédente - - Page suivante >>

Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?