Forums » Tout et rien » Réponse à Syntax
Commentaires
Annonces Google
Posté le 18/10/2023 à 08:06:00
"Pourquoi faire de l'âme quelque chose aux mauvais penchants quand elle est une forme pure de l'être" ?

Ma réponse en poésie :

Un point de bonheur se faufile
Entre les lignes de l'incertitude
Une maille pour une émotion fil
Qui chemine pour sourire en prélude

Cet aube sur mer je la désire
Et fais tant pour en rayonner
Mais le corps un tantinet fragile
Subit la douleur et avoue les secrets

Le monde est si rond et généreux
Un jour, je me heurte à l'indifférence
Et l'injustice est une larme aux yeux
C'est une lame de colère, à naissance

Puis la Mort me prend mes aimés
Puis l'Amour est vaincu, sans raison
J'ignore en moi ce terrible brasier
Jusqu'à mon âme qui fane ses saisons

Je ne suis plus qu'une ombre pâle
Qui erre entre les souvenirs séchés
Et sans comprendre le bien, le mal
Je survis, au ban de la société

Puis un autre jour, le vent caresse
Mon cœur qui a pourtant désappris
Et je me relève avec ce qui me blesse
Un être humain, nuancier, je suis
Ocelia
Posté le 18/10/2023 à 10:39:53
Peut-être quelquefois écrit-on nos états d'âme sans nous en rendre compte, que ça nous prend comme ça, comme un besoin de se livrer.

NB : moi aussi, j'ai la sensation de ne pas aimer la poésie "à états d'âme". Mais peut-être est-ce là le leurre : croire qu'on ne l'aime pas, et en écrire quand même.
Sarahg
Posté le 18/10/2023 à 11:14:30
Chaque uns et unes ont une échelle de valeur que leurs âmes et leurs esprits façonnent au gré du temps.

Certains s'aiment dans leur tristesse sans oser voir que l'être est bon, bien avant d'être mauvais.

Pourquoi se complaire dans les afflictions quand l'univers est si grand de bonté ?

Cela est une grande question que je me pose en lisant les poésies des autres.
J'aimerai arriver à comprendre ce qui pousse les poètes et poétesses à se morfondre et à ne pas bienveiller sur leur être profond.

Cela me parait être une primauté du savoir-vivre et du savoir-être.

Si vous avez des idées du pourquoi, je suis preneur.
Syntax_Error
Posté le 18/10/2023 à 12:03:23
Le bien n'existe pas sans le mal, la joie n'existe pas sans la tristesse.

On n'est pas des robots, et tant mieux.
Ocelia
Posté le 18/10/2023 à 13:41:49
Dans ce cas là, pourquoi préférer les mauvais côtés, aux bons côtés ?

De ne pas se flageller inutilement rendrait un meilleur soi, en pensées.

Faire le choix du bon et le bon choix révèlent l'humanité fondamentale pour réussir à aimer autrui.

S'appuyer sur les qualités et non sur les défauts pour s'épanouir.
Syntax_Error
Posté le 18/10/2023 à 18:05:49
Et pourquoi les gens sont entêtés quand ils ont une idée précise ?

Tant de mystères =)
Ocelia
Posté le 18/10/2023 à 18:50:16
Syntax que proposez-vous un saint axe ?
Chrysantheme
Posté le 18/10/2023 à 19:33:14
La question que je pose c'est:

A vous lire, préfèreriez-vous faire du bien au lecteur, ou son inverse ?

C'est cela que l'auteur doit prendre en considération lorsqu'il écrit.

Etre bénéfique pour le lecteur ou l'accabler par des sentiments contradictoires ?

Une juste question à se poser lorsque l'on prend la plume.
Syntax_Error
Posté le 07/11/2023 à 21:16:58
N'y a-t-il pas au fond la quête d'une douce douleur ? Celle qui expie les larmes et la tristesse, celle qui fait couler l'amertume quand aucun autre moyen n'est possible ? Peut-être se permet-on de donner à voir ce qui ne serait pas recevable autrement ? Il y a je trouve une certaine beauté à vouloir partager ce que le cœur porte et que d'autres portent peut-être. Ne se donne-t-on finalement pas à lire pour que chacun s'y retrouve ? Ou plus simplement pour rompre l'isolement ? Créer à partir de ce qui fait mal c'est aussi donner un sens (plus ou moins) intentionnel à ce qu'on ne maîtrise pas...
Voilà quelques réflexions que votre question a suscitées chez moi :). Merci de l'avoir posé en tout cas.
Naliwe Lewan
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


Recherche avancée

Tribune libre

20/07 12:52Pierre Lamy
Ça fait plaisir de retrouver ce super Site de Poésie
09/07 01:16Chrysantheme
En monté-je des blancs en neige ma Nejma ?
09/07 10:32Gemini
En ai-je, des rimes en neige ? En fais-je des notes en solfège ?
09/07 10:31Gemini
En ai-je
07/07 06:36Chrysantheme
Quoi d'autre d'éternel que les neiges ?
Des rimes en florilège !
05/07 01:40Chrysantheme
un cas d'or quoi
05/07 01:38Chrysantheme
Un cador qui mate à mort les matamores
05/07 01:37Chrysantheme
planant tel un condor
05/07 01:36Chrysantheme
un cador
05/07 01:31CRO-MAGNON
Matador ou matamore ?
05/07 01:17Chrysantheme
Usant de métaphores je suis aussi fort qu'un toréador qui danse avec la Mort
05/07 01:12Chrysantheme
je lie les mots entre eux, comprenez en creux que je les magnifie.
05/07 01:11Chrysantheme
et bien sensé qui s'y fie
05/07 01:02Chrysantheme
La morse retorse qui dansait au Crazy Horse est sujette à controverses tant elle est perverse Elle n'est pas Perse et point ne perce, déroule sa herse et sa haine déverse Quant à moi je versifie, ma prose s'intensifie
04/07 12:31isis2009
Bonjour comment faire pour retrouver un ancien compte svp
03/07 07:04Chrysantheme
Dansait-elle au Crazy Horse ?
03/07 01:10Chrysantheme
A-t-il divorcé d'une morse retorse ?
03/07 10:26CRO-MAGNON
Incroyable ! J'ai vu en Corse un morse en plein divorce tout en force bombant le torse, il s'est fait une entorse en glissant sur des écorces
03/07 06:19Bella de Vnirfou
Tiens ! un dialogue s'amorce. 😋
02/07 01:27Chrysantheme
ça se corse dit Bella en force

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 128 invités