» Forums » Etat d'âme » suppression de compte


<< Page précédente - - Page suivante >>
haut de la page
virgile
Sexe:
Posté le 06/03/2021 à 07:12:12Le monde de la douleur est un monde parallèle au nôtre.
Il a ses propres lois que souvent nous ne comprenons pas.
Alors, cessez de juger les habitants de ce monde-là !
haut de la page
Edelphe
Sexe:
Posté le 17/06/2021 à 08:53:32Très beau et profond ce que vous dites Virgile
haut de la page
virgile
Sexe:
Posté le 18/06/2021 à 08:18:55Merci Edelphe.
Il y avait ici, une personne qui appartenait à ce monde de la douleur et qui a été beaucoup attaquée, insultée, incomprise. Elle avait une puissance d'écriture extraordinaire...
haut de la page
Edelphe
Sexe:
Posté le 18/06/2021 à 08:33:08Il y a une personne qui correspond à votre de scription et qui me manque sur le site
Ses posts quotidiens me manquent énormément
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 18/06/2021 à 08:54:33Non Virgile, la personne à laquelle vous faites référence n'était pas incomprise. Détrompez-vous. Attaques et insultes, cela s'échange.
haut de la page
virgile
Sexe:
Posté le 18/06/2021 à 10:11:11Vous avez raison, Jacou, mais cet échange ne se justifie que si les différents protagonistes appartiennent au même monde. Ici aucun échange n'est possible entre deux mondes parallèles...Comment peut-on juger quelqu'un qui a probablement connu un enfer à un moment de son existence ?
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 18/06/2021 à 10:31:23Je comprends ce que vous voulez dire, Virgile, en parlant de "mondes parallèles". Le monde de la souffrance, de la très grande souffrance, est un monde en soi dont je n'ai pas les clés. Vous avez raison. Même si je crois que nous sommes tous dans le même monde, existants tous et y participant, il est vrai qu'une souffrance telle qu'elle vous retranche dans un monde à part, coexistant avec le nôtre, "parallèle" ainsi que vous l'écrivez, cette douleur au carré, amplifiée par certaines circonstances, existe et doit être prise en compte.
Je n'ai, pour approcher ce monde dont Justine a eu l'expérience, que des témoignages indirects, venus de ma famille ou de certains poètes et écrivains, notamment ceux dont l'excès de la souffrance, qu'elle ait été physique ou morale, s'est exprimée dans leurs écrits irradiants ou bien encore par leurs basculements dans les excès et la folie, et ici je pense à Antonin Artaud, Friedrich Hölderlin, Van Gogh ou encore Nietzsche... Ils ont écrits et sont pour moi des témoignages, comblant un peu mon défaut de connaissance de la douleur extrême dans certaines conditions qui sont faites à un être humain.
haut de la page
virgile
Sexe:
Posté le 18/06/2021 à 10:47:07Jacou, je n'ai rien à ajouter: votre réponse est parfaite !
Et je la trouve plus " nuancée " que la précédente.
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 18/06/2021 à 11:54:51Merci Virgile. La nuance, les nuances si chères à Verlaine... Je suis d'accord avec vous.
<< Page précédente - - Page suivante >>

Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?