J’entends la neige qui fond
L’aile de l’aigle fond sur l’air
Et l’aile de l’ange a fondu
En touchant du soleil la marge
Prenez la via solitaria
Le serpentement de l’enfer
L’abergement du langage
Qui vit aux dépens
De celui qui l’écoute
N’ayez point de géhenne
Dans l’art et le dîner du pauvre
Gardez votre templum
Hors de la horde sale
La décence est une invention
Rêvez tranquillement
Car tout était là avant
Le vrai n’est pas réel
Et vos visions sont pures
Qui peuplent le sommeil
Somnambulez c’est mieux
S’éterniser c’est s’élever
Nous avons délaissé les laisses
Les traces les morsures
Les épaisseurs et les vêtures
Nous allons nus et puissants
Au début le pur était vrai .

30 nov18 -15h

Écrit par marinette
La porte de l’humain, c’est le visage.

Christian Bobin
Catégorie : Pensée
Publié le 06/12/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 06/12/2018 à 20:05:59
La pureté et la vérité sont-elles de ce monde où nous errons sans but assigné ? À mon avis, c'est là quête éternelle dont nous ne serons jamais rassasiés. Merci beaucoup Marinette pour un poème qui me parle intensément.
jacou
Posté le 07/12/2018 à 06:46:31
merci Jacou
marinette
Posté le 07/12/2018 à 14:03:45
Je me suis éternisée sur la pureté de vos mots "en touchant du soleil la marge" et c'est bon ! Merci Marinette pour cette écriture toujours aussi sublime !
Hypothese
Posté le 07/12/2018 à 15:46:28
merci chère hypothèse
marinette
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

18/04 09:56Olivier RACHET
Bonsoir Yuba, bonsoir à toutes et à tous ! Oui jacou, une bien belle communauté...
18/04 11:30Yuba
Bonjour Georges , bonjour tout le monde !
18/04 10:29jacou
Bonjour belle communauté.
17/04 04:12Yuba
Bonjour Marinette ...merci pour ces impressions sur la communion des choses ...
17/04 02:01marinette
et sous mes pieds brûlants je sens le feu qui brûle
17/04 02:00marinette
je suis là entre les murs et sous la cendre
17/04 11:44Yuba
Bonjour Daniel, bonjour à toutes et à tous :)
17/04 11:03lefebvre
Bonjour les poètes
16/04 05:04Olivier RACHET
Oui espérons-le jacou. C'est bien le problème de ces magnifiques monuments, ils sont à la fois fragiles et solides, et ils réclament beaucoup de soins. La vieille dame n'a pas fini de nous émerveiller, croyez-moi !
16/04 10:41jacou
Oui, bonjour Assia, espérons qu'un nouveau Viollet-le-Du c architecte respecte bien la cathédrale...
16/04 10:36Yuba
Bonjour Georges ...et nous sommes également endeuillés avec elle et espérons qu'elle sera plus belle après "réparations" ...
16/04 10:34jacou
Mais notre poésie fait revivre toutes choses, alors écrivons !
16/04 10:34jacou
Bonjour à tous. Ce matin, Notre-Dame de Paris porte des traces de deuil...
15/04 11:07Olivier RACHET
Oui en effet Yuba, pour moi qui suis un fou de patrimoine et particulièrement d'architectur e gothique c'est dramatique...
15/04 10:20Yuba
Tristesse immense pour l'incendie de Notre Dame de Paris :(
15/04 01:01Yuba
Salut Zigzag !
14/04 09:59Zigzag
Salutations ! Excusez ma longue absence qui durera encore une semaine
14/04 02:48Olivier RACHET
Bonjour Yuba, bonjour à toutes et à tous ! Ici aussi, malgré le vent qui les remue ils chantent le printemps... Le soleil réchauffe un peu leurs ailes.
14/04 11:41Yuba
Bonjour Georges, bonjour et agréable dimanche à toutes et à tous ...ici le soleil fait rire les oiseaux rassemblés en grand meeting :)
14/04 11:23jacou
Beau dimanche amis que la poésie assemble ici ! Soleil pour tous, espérons le !

Qui est en ligne

  • Modérateurs :
  • Yuba
  • Et aussi :
  • 63 invités