Notre poupée-maman blanche et glacée
Ils l’ont posée au fond du trou
Sous la pluie dans la glaise
Maman-douleur
Notre maman-confiture
Juste sous le rocher
Où nous avons été petits
Mamanou toute petite
Elle diminuait avec le temps
A la fin elle restait sans bouger
Elle attendait
Elle ne défaisait plus ses paquets
Sur ta chaise tu attendais
Résignée comme une enfant sage
On ne t’a pas vu partir maman
On aurait voulu être là
Tu partais tout doucement toute seule
Et on est là tout bêtes et on regrette
Mais toi tu nous vois et tu sais
La maison c’est plus la maison sans toi
On n’ose pas toucher
On n’a pas encore réalisé
On n’arrivait pas à partir
Il faisait chaud dans la maison
Et si froid là-bas là où tu es
Mamanou
Où est la maman
Elle était toujours là
Debout devant le fourneau
Ou sur la porte quand on revenait de l’école
A Noël tu nous faisais la salade d’oranges
On t’aimait mais comment te le dire
Mamanou j’ai chaud aux pieds dans tes pantoufles
Et froid au cœur
Merci Mamanou
Adieu mamanou
Adieu.

26 janvier 90

Écrit par marinette
bonjour
Catégorie : Amour
Publié le 08/07/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 08/07/2019 à 14:13:03
Lucie
Mamie
Déesse des vapeurs
Et du savoir
Tu as choisi ton séjour
Et passé l'instant
Dans l'or d'un nuage
De neige et de fleurs
De l'être au néant
Proche des doux rayons
Que répand l'?il de ton amour
Celui de toujours

L'aile pesante
L'esprit troublé
Désormais tu cherches
Hésitante
Sur la passerelle
La mélodie universelle
Repassant le gros chagrin
Sur un lit de coton blanc
Là où ton bien-aimé se repose
Écoute et regarde

Et dans la pudeur et l'espoir
Sous le rose et le fard
Loin des larmes
Qui lui chantent l'Ave Maria
Son souffle entre ciel et terre
Coiffe celle qu'il attendait
Tranquille dans l'aurore
Au sein de Dieu

Si l'homme
Est né un jour pour agir
Lucie et pierre
Sont nés pour s'aimer
Inutiles à la terre
Utiles à ce beau lieu béni
Nécessaires à l'esprit
A nos vies
Ils s'aiment à nouveau

Demain vient
Et nous laisse ce goût étrange
Dans le malheur présent
Dans l'espoir des plaisirs

Lucie
Mamie
Merci
Merci de nous avoir donné la vie
Et tant aimé

*
merci Madame Marine Laurent
poétesse du genre souffrir pour aimer pour tant d'autres arpèges humaniste et d'éveil
pour la piqûre de rappel
cette résonance
James Px
Posté le 08/07/2019 à 14:37:26
Trop émouvant ce poème !
Sur mamanou
Qui mettait peut-être de la canelle dans la salade à l'orange ?
Comme nous
Merci reine pour tes vers souvenirs
Incroyablement pleins de vie !

Je t'embrasse :)
Yuba
Posté le 08/07/2019 à 17:45:19
oh james merci infiniment
marinette
Posté le 08/07/2019 à 17:45:48
yuba toujours sensible je t'embrasse fort
marinette
Posté le 08/07/2019 à 20:56:09
Marinette vous êtes magnifique, à la lecture mon coeur est passé par toute les temperatures. Je suis à la fois émue, attendrie, triste, heureuse, mélancolique,et bien d'autres sentiments, je retrouve les êtres chers et parfois moi-même dans vos poèmes. Merci Marinette
Hypothese
Posté le 08/07/2019 à 21:35:35
Comme elle a du aimer depuis tout la haut et savoir que son passage de vie n'était pour rien

excellent
PATGUI
Posté le 08/07/2019 à 23:57:25
Si beau et triste à la fois.
Cela me rappel à exprimer mon Amour plus souvent, plus simplement.
Merci d'avoir partagé ce moment intense.
Faeron
Posté le 09/07/2019 à 06:32:10
vous me comblez
c'est la première fois que ce texte ne rencontre pas de méchanceté
merci à tous oui c'est le coeur qui parle
je la revois encore sur le seuil de la porte et j'ai porté son tablier et ses pantoufles qu'elle me prêtait pour réchauffer mes pieds
maman j'ai froid
elle se déchaussait et me donnait ses pantoufles même toute petite
la nuit je l'appelais dans l'escalier de la cave où je dormais pour qu'elle m'ouvre et donne du lait chaud avec quatre sucres
elle était orpheline depuis l'âge de 12 ans
maman je t'aime
je suis restée seule avec elle sur son dernier lit caressant ses cheveux et lui parlant
marinette
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

17/07 09:02jacou
Bonjour poétesses et poètes, voyageurs en contrées de fantaisie !
16/07 01:38Babel
Bonjour et bonne journée à tous =)
16/07 09:55marinette
coucou Aria
16/07 06:16Aria
bonjour Marinette et bonjour à toutes les muses!
15/07 12:55Yuba
Bonjour Georges ...bonjour et agréable lundi à toutes et à tous :)
15/07 11:05jacou
Bonjour à tous qui, sur des chemins de braise, avancez l'esprit frais de vers tiédissant au bout de vos phalanges !
14/07 10:41Yuba
Bonjour Georges ! bonjour bon dimanche et agréable 14 juillet à toutes et tous ! :)
14/07 09:04jacou
Bon dimanche !
13/07 04:49Sorel Ferdinand
Bonjour Jacou
13/07 04:46jacou
Bonjour Sorel Ferdinand
13/07 04:25Sorel Ferdinand
Bonjour à tous
13/07 01:01jacou
Bons feux d'artifices ce soir aux habitants de France !
13/07 01:00jacou
Bonjour à vous tous qui abordez ce week-end avec vos poésies de soleil et de plénitude...
12/07 08:37jacou
Bonjour poétesses, poètes, bardes et aèdes qui fleurissez chaque jour !
11/07 08:42grêle
Bonjour bonjour feuille au vent marin dansante
11/07 08:26jacou
Bonjour capitaine de bord Jonathan
11/07 06:19feuille_au_vent
Bonjour moussaillons des horizons
11/07 12:27Yuba
Bonjour Marine, bonjour et agréable journée tout le monde ! :)
11/07 12:27Babel
RIP Vincent Lambert
11/07 06:12grêle
Bonjour agréable communauté inspirante !

Qui est en ligne