Il ne faut pas écrire ce qui peut choquer,
Surtout tout en douceur ne jamais provoquer,
Il faut parler d’amour, des oiseaux ou des fleurs
Autrement vous provoquez les obtus censeurs.

Par exemple, écrire un pamphlet c’est risqué
Là aussi, il ne faut surtout pas provoquer.
Vous savez, un écrit satirique et violent
Qui dénonce et qui est constamment, insolent.

Écrire en se servant de la force des mots
Pour susciter l’intellect de tous les marmots,
C’est perdre son temps et s’exténuer pour rien
En s’exposant à devenir en galérien.

Pourtant notre belle langue mérite mieux,
Que ces jugements stupides de petits vieux
Qui freine la liberté d’écrire très franc
Et non pas, comme d’anecdotiques enfants.

De tout temps des écrivains se sont bagarrés
Pour rattraper les pauvres brebis égarées
Fuyant devant tous les hommes de lettres libres
Qui causaient chez eux de tristes déséquilibres.

Espérons demain, peut-être ils comprendront
Que nul ne peut guerroyer contre un escadron
De populaires plumes expérimentées
Qui ont toutes recensions pour argumenter.

Écrit par Daniel Lefebvre
Tous droits réservés ©
Le 16.01.2018

PS/ M.... c'est encore un pamphlet !

Écrit par lefebvre
Merci de me faire une petite visite en toute amitié...
http://daniel-lefebvre.forumactif.com/
Catégorie : poèmes divers
Publié le 16/01/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 16/01/2018 à 11:46:25
C'est un bel écrit Daniel,
Même si la modération est encore visée...alors qu'elle n'agit que pour la pérennité de ce site dans une ambiance conviviale...
Et aussi pour ne pas perdre des poètes talentueux qui ne souhaitent faire aucun compromis ...et dont la réaction excessive finit par les atteindre eux en premier ...comme le départ de Masha que je regrette beaucoup...le débat était entre vous deux et toi Daniel tu es encore là à t' exprimer en toute liberté...
"les obtus censeurs" n?interviennent jamais dans les styles des écritures ils ne font que défendre ceux qu'ils sentent agressés...merci de le comprendre Daniel !

Bises amicales :)
yubanca
Posté le 16/01/2018 à 11:55:11
Bonjour Daniel.
Le pamphlet est interressant dans la mesure où il dénonce des faits de société, des agissements de la part de ceux qui gouvernent et que l'on juge naucifs. Mais lorsque cela touche des problèmes de rapport personnel entre l'auteur et un autre auteur, étant donné que le lecteur ne connait rien de l'histoire, je ressens simplement de l'agressivité et de la méchanceté .
:-(
Iloa Mys
Posté le 16/01/2018 à 12:47:30
Bonjour Daniel,

Ton pamphlet de ce jour est en tout point fort estimable, car il n'enfreint aucune règle du bon goût, qu'il convient de savoir conserver quand on s'adresse à une communauté. Je comprends tes craintes sur la liberté d'expression, mais, parfois, elle doit être rognée aux entournures, juste un petit peu, pour paraître dans le cadre approprié, cette chère liberté d'expression pour laquelle partout l'on se bat et s'est battu !
Je rejoins Yubanca dans les regrets qu'elle exprime quant au départ de Masha, et je rejoins également Iloa Mys en ce qui concerne l'usage approprié du pamphlet.

Amitiés.
jacou
Posté le 16/01/2018 à 13:02:32
Je suis d'accord avec les commentaires ci-dessus pour l'intérêt du pamphlet : ici c'est une affaire personnelle, et redondante (troisième pamphlet pour nous dire la même chose...), mais ceci dit tu écris très bien le pamphlet Daniel. Et quant au départ de Masha, moi je comprends ta douleur, car j'ai été harcelée par un autre membre de ce site, aussi je ne peux pas dire que je la regrette. Si elle causait du tort à plusieurs usagers, c'est sans doute mieux qu'elle ait été bannie. Voilà, merci Daniel pour ta liberté d'expression, mais peut-être faut-il passer à autre chose maintenant que Masha n'est même plus de ce site... Belle journée, amitiés, j'espère que tu ne prendras pas à mal mes propos :)
grele
Posté le 16/01/2018 à 15:47:11
Permettez-moi, chers poètes, d'apporter ma pierre à ce débat intéressant.

Ce dernier est né du poème « L'écrivaillon », qui est une satire et non pas un pamphlet. Par conséquent, eu égard à l'objet du texte, il est normal que le personnage visé par l'auteur soit reconnaissable des lecteurs, sinon il manquerait son coup. La satire est, par essence, parfois mordante, piquante, méchante même, car il s'agit pour l'auteur de tourner en dérision les vices d'une personne. C'est un genre littéraire à part entière (que le lecteur peut apprécier ou pas et que l'auteur peut avoir réussi ou pas). Aussi, quand Jacou justifie la censure au motif que le personnage est reconnaissable des lecteurs, il semble condamner le genre satirique à ne pas pouvoir exister sur ce site. Ceci constitue une atteinte indéniable à la liberté d'expression de Daniel, mais aussi de tous les poètes potentiellement désireux de publier une satire sur ce site. Cependant, la liberté d'expression n'est pas absolue et certaines atteintes sont légitimes.

Cette atteinte était-elle justifiée en l'espèce ?
Selon moi, les limites à la satire sont les suivantes : l'atteinte à la dignité de la personne visée et l'incitation à la haine. La satire en cause porte-t-elle atteinte à la dignité de son objet ? Est-elle une incitation à la haine ? Voilà les questions auxquelles chacun, en conscience, doit répondre pour se faire une idée éclairée.

Le motif tenant à la « convivialité » du site ne peut fonder à lui seul la censure. Quels sont les critères permettant de définir la convivialité ? De plus, celle-ci est-elle mise en danger au motif qu'une satire déplaît à celui qui en est visé et à certains lecteurs ? Il y a là un risque d'arbitraire certain car, par essence, la satire n'est pas consensuelle.

De même, Jacou invoque le « bon goût qu'il convient d'avoir quand on s'adresse à une communauté ». Premièrement, l'auteur d'une satire ne s'adresse pas à une communauté, mais à des lecteurs, dont chacun à une sensibilité différente, même si nous sommes sur un site internet déterminé. Deuxièmement, et beaucoup plus important : qu'est-ce que le « bon goût », qui va le définir, en fonction de quel critère ? Voilà une notion portant en elle un risque majeur d'arbitraire au profit d'un ordre moral suranné et attentatoire à nos libertés.

Par ailleurs, la satire s'inscrit nécessairement dans un contexte, qui l'éclaire et lui donne du sens. Aussi, que certains lecteurs n'y voient que de la méchanceté car ils en ignorent le contexte permet éventuellement de comprendre pourquoi ils n'ont pas apprécié leur lecture, mais ne peut en aucun cas fonder sa censure.

Il faut par ailleurs faire la différence entre un poème, qui implique un travail relativement soutenu d'auteur, et un commentaire, qui ne peut revêtir le même statut, sauf à nier la plus-value artistique du texte publié. N'oublions pas que cette satire est une réponse à un commentaire jugé déplacé par son auteur. Le profil objet de la satire était, de plus, coutumier de ce type de commentaires, parfois absurdes, provocateurs, outranciers, obscènes, irrespectueux, scatophiles...
Aussi, quand Yubanca explique que les modérateurs ne font que « défendre ceux qui se sentent agressés », elle oublie de contextualiser le problème, au détriment de Daniel, et d'autres utilisateurs, dont moi, qui ont été confrontés à cette difficulté.

Quand les deux modérateurs affirment regretter le départ du profil en question, on peut par ailleurs se demander ce qui justifie une telle affirmation dans ce contexte, sauf à nier que son comportement (et non pas ses poèmes), portaient parfois atteinte à la convivialité du site qu'ils ne cessent pourtant d'invoquer pour légitimer leur choix. De la même manière que nous sommes en droit de nous interroger sur les motifs ayant fondé la décision d'aménager un statut particulier à l'agresseur de Grêle pendant si longtemps, alors même que ses comportements nuisaient à la "convivialité" du site de façon indéniable et qu'il était multirécidiviste.

Qu'ils ne se méprennent cependant pas : formuler des désaccords, donner son point de vue, exprimer une critique, n'implique pas une remise en cause totale de leur travail sur ce site, le plus souvent très utile à sa bonne marche. Ceci n'implique pas non plus une remise en cause des personnes et des poètes qu'ils sont et qui ont droit à notre respect, comme tous les utilisateurs de ce site.

Merci et faisons en sorte, ensemble, que ce débat passionnant reste courtois pour le bien de tous et ne nous empêche pas de continuer à écrire des poèmes et des commentaires inspirés.

P.S: j'aimerais mettre le texte "L'écrivaillon" en relation avec un de mes textes, "L'ivrogne et son pantin", publié sur ce site, assimilable lui aussi à une satire mais n'ayant fait l'objet d'aucune censure. Le parallèle entre les deux me semble intéressant pour nourrir la réflexion
Verdon
Posté le 16/01/2018 à 17:29:14
Bonsoir à toutes et à tous
Je n'ai rien à ajouter aux explications de notre ami Verdon qui a parfaitement expliqué ce que je pense, et ce que je ressens, un grand merci pour son intervention.

PS/ je vous demanderais très humblement de bien méditer sur ces explications, en toute amitié
Daniel
lefebvre
Posté le 16/01/2018 à 22:22:27
Très beau savoir-faire. Ne tant fais surtout pas Daniel, j'ai vraiment apprécié ton pamphlet. Bravo ! Amitiés.
suane
Posté le 17/01/2018 à 08:29:30
Merci, Suane, le temps parfois atténue les tensions et apporte la vérité, espérons ?
Bises
lefebvre
Posté le 18/01/2018 à 11:44:47
Je t'en prie Daniel, tu étais au coeur de la tourmente, j'ai agi en conscience, comme je l'aurais fait avec d'autres dans la même situation. La liberté d'expression est essentielle et elle doit être défendue partout. Tu as accepté de te soumettre et de modifier plusieurs de tes textes pour des motifs qui me semblent discutables quoique bien intentionnés. C'est ton choix d'auteur et j'imagine que ce ne fut pas facile.
"Qui ne dit mot consent" dit l'adage: j'interprète le silence des modérateurs comme la validation implicite de nos arguments car, sur ce point, leur position est très difficile à défendre, voire impossible. J'en conclue donc qu'ils estiment désormais eux aussi que la satire, dès lors qu'elle n'outrepasse pas certaines limites fondamentales que nous avons citées, a sa place sur ce site, au risque de déplaire à certains lecteurs.
Dans l'hypothèse où ce silence avait d'autres motifs: une autorité, aussi dérisoire soit elle, qui refuse d'expliquer ses décisions démontre ou son autoritarisme, germe de la tyrannie, ou son incapacité à les légitimer. Dans les deux cas, il y a un déni démocratique qui porte atteinte à la crédibilité même de l'autorité et au plaisir de vivre ensemble.
Vive la liberté!
Verdon
Posté le 20/01/2018 à 07:34:56
Vive la liberté !
Merci d'exprimer avec autant de force mes pensées, en espérant que ces échanges servent d'exemple à l'avenir.
Amitiés et reconnaissance
Daniel
lefebvre
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

14/11 07:45jacou
Bonjour et grand courage à vous deux, Daniel. Que cette journée pour notre communauté amatrice de thé glacé soit faste !
14/11 07:02lefebvre
Mon problème en ce moment c'est la perte de ma muse lol !
14/11 06:59lefebvre
Bonjour, les poètes, pour moi il n'y a aucun problème de connexion sur le site, tout est OK.
13/11 06:28grêle
J'espère que ton problème va trouver une solution... en tous les cas bienvenue de retour sur icetea :)
13/11 05:36Galerion
Salut grêle ! Peut-être, mais en plus je ne peux pas naviguer sur le site, il semble bloqué à la page d'accueil. Enfin, si j'arrive de temps à autres cela me suffit :)
13/11 04:44grêle
Parfois il m'arrive d'avoir le site en inacessible pendant 10 minutes. Il faut alors être patient, j'ai ce problème depuis toujours avec icetea... peut-être qu'il t'arrive la même chose ?
13/11 04:42grêle
Est-ce que tu veux dire que tu n'arrives pas à te connecter le matin ?
13/11 04:41grêle
Bonjour Galerion, pour ma part je me suis connectée à partir de 15h30 et le site fonctionnait bien...
13/11 04:39Galerion
Bonjour ! J'essaie de revenir par ici vous lire, mais le site m'est inaccessible la moitié de la journée, vous arrive-t-il la même chose ?
13/11 11:22Yuba
Bonjour Georges, bonjour Daniel ...très agréable journée à tous et toutes ,au coeur de l'arable saison :)
13/11 09:46jacou
Bonjour Daniel.
13/11 09:07lefebvre
bonjour Georges, bonjour à toutes et à tous
13/11 07:16jacou
Bonjour poétesses, poètes de toutes contrées ! Que la poésie nous rassemble ici sur Iceteapeche !
12/11 11:02Yuba
Bonjour Georges , Daniel , Marine et bonjour à toutes et tous...merci à vous de contribuer à poétiser nos pages de vie ...
12/11 09:51jacou
Bonjour Daniel. Bonjour et bon début de semaine aux poétesses, aux poètes et à toute créature poétique. Belles lectures et belles inspirations !
12/11 07:40lefebvre
Bonjour à toutes et à tous, je vous souhaite une belle semaine poétique sous un ciel de lumières
11/11 10:09grêle
Bonjour à tous, merci pour vos poèmes qui rendent hommage à tous les poilus. J'ai aussi une pensée pour eux en ce centenaire...
11/11 09:59Yuba
Bonjour , Georges, Daniel , Babel et Olivier et bonjour le Monde...un dimanche paisible et une pensée à toutes les victimes des guerres atroces ; passées et actuelles !
11/11 09:01Babel
2014 - 2018
11/11 08:52jacou
Oui, ce 11 novembre 2018 est jour de commémoration d'un triste centenaire.

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 65 invités