Le pavillon de l’âme est tout près de mon cœur
Si j’ai commerce avec les anges je respire
La cave est réceptacle à mes secrets soupirs
J’y descends quand je veux être l’obscur vainqueur

Là, toutes prétentions décèdent dans mon for
Je deviens qui j’étais en m’enlevant la vie
Que je fixe à la table où m’attend mon envie
Sise en l’athanor sombre où le feu rougeoie fort

Je suis Phénix qui doit s’occuper à renaître
Je suis Serpent devant sortir par la fenêtre
Fabricant d’élixir je cherche ma jouvence

Non, ne me suivez pas, la vérité fait mal
Déchirant notre esprit nous rendant animal
Je transmue mon âme oh ! dans d’atroces souffrances !

Écrit par jacou
Le poète éveille un monde dont il est le veilleur
Catégorie : Spiritualité
Publié le 18/01/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 18/01/2019 à 11:48:08
Merveilleux sonnet !
au service d'une spiritualité nourrit par une famille de ressentis incroyablement retranchés au fond de l'âme et ne possédant de limites d'aller serpenter dans des dédales autant obscures que flambants ...Georges, je suis admirative devant cette imagination où m'invite la lecture ...l'émerveillement dans l'occultisme est redoublé par le talent poétique !
Yuba
Posté le 18/01/2019 à 12:11:52
ce poème est dense et et la fin est comme une pensée morbide merci jacou:)amitiés
romantique
Posté le 19/01/2019 à 00:43:28
Assia, merci à toi pour ton soutien poétique qui me fait écrire des poèmes que je voudrais que tu apprécies, et pour cela je tâtonne et trouve que chaque jour a son lot de découverte dans l'acheminement de la parole en vers. Oui, je te dois beaucoup, car la lectrice est reine du poème achevé, c'est ma conviction que publier c'est se déposséder, donner le poème à autrui, un autre visage, un autre être ! Oui, merci vraiment.
jacou
Posté le 19/01/2019 à 00:48:53
Sylvain, merci infiniment pour votre commentaire éclairé, j'aime vos messages qui donnent du sens pour écrire ! J'ai ici campé un occultiste, qui dans le domaine de l'ésotérisme cherche et retient surtout les recherches pour faire le mal : c'est la mauvaise incarnation de son âme qu'il cherche à développer. J'allais titrer "l'ésotériste", lorsque en me relisant j'ai constaté que le texte était très sombre, et vous avez le mot : morbide, effectivement. Donc, un "occultiste" plutôt qu'un développeur de ses meilleures potentialités endormies dans son coeur, ce qu'est pour moi l'ésotérisme bien compris. Merci encore à vous.
Amitiés :)
jacou
Posté le 19/01/2019 à 21:29:48
Georges ce poème est certes obscur mais je le perçois d'une autre façon. J'ai l'impression que derrière ces mots un manque se cache quelque chose auquel on se refuse bon peut-être que je divague mon esprit parfois est si complexe. Douce nuit
roserose
Posté le 20/01/2019 à 01:40:55
Merci Rose, vous avez de l'intuition et votre esprit est vif, je pense ou j'en suis sûr, alors vous devez avoir raison dans votre jugement, et puis lire fait mieux apparaître les choses qu'écrire à propos, le nez dans le guidon pour gravir la pente...
Je crois que vous avez voulu dire "refuse" plutôt que "refuge", et, suivant ce que vous dites, je dois vous confesser que ce poème parle de ma passion pour l'ésotérisme (l'alchimie notamment), mais que la crainte de commettre le mal est opérante aussi, beaucoup, chez moi, maintenant que j'arrive sur cette pente de l'âge où j'ai franchi plus de la moitié de mon existence.
Il se pourrait qu'il y ait plus d'occulte en moi, que d'ésotérime assumé, faute d'ailleurs d'un maître montrant la bonne voie... Alors ce poème-ci me révèle plus que je ne croyais dans ma personnalité. Belle nuit à vous.
jacou
Posté le 20/01/2019 à 17:55:13
J'apprécie vos thèmes macabres et obscures que je trouve toujours un peu drôle: il y a du contentement dans la façon que vous avez de relater les "pires tares" du narrateur.
Forces ou faiblesses, exutoire ? Sait-on jamais.
Weedja
Posté le 20/01/2019 à 18:04:53
Merci Weedja, je crois que ce narrateur, c'est moi, une part de moi qui s'exprime en poésie, qui s'est emparée de moi dans un moment de sommeil de ma raison, à l'heure entre chien et loup, et qui dépose dans l'écriture des choses inédites et inouïes... Comme dit Goya, je laisse le monstre sortir un instant, puis je le cache à nouveau, jusqu'au prochain poème horrible : je veux dire, d'horreur !
Donc, dans votre supposition, je choisis : exutoire.
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

17/08 11:11lefebvre
Merci Georges, je n'étais pas loin, mais très occupé mdr!
17/08 09:27jacou
Bonjour Daniel, heureux retour parmi nous !
17/08 09:06lefebvre
Bonjour à toutes et à tous, je vous souhaite une belle fin de semaine...ave c mes amitiés
17/08 08:43jacou
Beau début de week-end ! Éveillés-vous et transcrivez vos rêves !
17/08 12:55jacou
Oui, douce nuit sur la contrée… Icetea rêve…
16/08 11:33grêle
Douce nuit
16/08 11:32Aria
bonne nuit tout le monde
16/08 11:30Aria
oui ça va merci!!
16/08 11:20grêle
Coucou tu vas bien ? :-)
16/08 11:17Aria
coucou bonsoir te revoilà Marine!
16/08 11:00grêle
Bonsoir Bobox, Georges, Aria :-)
16/08 06:38jacou
Bonsoir Marinette
16/08 03:50Bobox
grele
15/08 09:36jacou
Bonsoir Olivier Rachet ! Oui, enfin c'est surtout l'Assomption de la Vierge Marie en ce 15 août.
15/08 09:19Olivier RACHET
Bonsoir tout le monde ! Oui jacou, c'est la période préférée des chats n'est-ce pas ? Lol
15/08 10:40jacou
Bonjour et bienvenue au 15 août ! Déjà la miaou MDR !
14/08 06:07marinette
merci agiades
14/08 02:19Agiades
Ho, j'ai toujours eu l'habitude de le dire, du moins depuis que j'ai découvert mes premières anthologies de la poésie française... Souvent des 17/18 et 19eme siècle il me semble ^^
14/08 09:51marinette
merci jacou on n'a pas l'habitude de l'entendre
14/08 08:59jacou
Bonjour Marinette, en fait, "nuitée" est aussi la durée d'une nuit, chez Lamartine et Cendrars, selon un dictionnaire.

Qui est en ligne