Tout fesse-mathieu qu'un brimborion horripile
Quelque odieux qu'il soit vu par des badauds sans nombre
A le droit d'estourbir le prochain incivil
D’une chiquenaude faisant place bien sombre

À la surface de la face rembarrée
Tel quidam qui rougeaud par l’assaut devenu
Doit regarder d’abord s'il peut sans cran d’arrêt
Répondre à cet item qui sur une avenue

Est acte imprononçable où se délite un homme
Seul en corps d’armée le soldat d’élite abat
L’ennemi sans pourquoi qu’arrose un tir de somme
Pour se venger l’on doit les termes du débat

Abstraire ainsi que peintre éludant les couleurs
Pour tailler dans la chair des choses son seul objet
Rendant l’olibrius digne de ses douleurs
Par la vision que l’art nous assemblant permet

Alors notre homme a tort de venger la torgnole
Il doit encourir par sa fosse poplitée
Qui du jarret le somme au hasard des bagnoles
D'héler pour tout sésame un taxi des cités

La fierté mise à mal en l’autre se projette
Et la rumeur de guerre enfle au-delà des villes
Pour venger tel affront tout un peuple se jette
Dans la fureur où meurt l’homme en des gestes vils

Écrit par jacou
Les illusions ne sont jamais perdues, elles se transforment. L'imaginaire est peuplé comme par magie de ces illusions.
Catégorie : Social
Publié le 30/07/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 30/07/2020 à 08:57:43
Incivilités et autres règlements de comptes se multiplient dans notre société malade. A l'autre bout de la chaîne les cols blancs s'emparent illégalement des richesses qu'ils sont censés gérer. Au milieu vit le peuple qui subit les carnages des barbares des cités et de la grande prédation. La santé est régie par le fric, la tribu reprend peu à peu nos banlieues. ça sent un peu la fin de pot tout ça !!
eliosir
Posté le 30/07/2020 à 09:12:26
Le vocabulaire, comme le poème de Banniange, est juste superbe. C'est un plaisir de lecture pour la richesse du contenu, et le sens est aussi très bien vu, effet du poisson rouge comme dans la chanson de Disiz la peste, une chiquenaude déclenche une émeute... Merci Georges, quel talent d'écriture, c'est à couper le souffle
creature
Posté le 30/07/2020 à 10:08:13
Monde de fous où le carnage devient légion. La criminalité grimpe et l'acte apelle vengeance qui en apelle une autre à son tour. Très bien dénoncé dans ce texte riche en vocabulaire. Bravo
philomène
Posté le 30/07/2020 à 15:56:55
Magistral! Favori!

La violence ordinaire qui se répand en notre monde est superbement rendue, avec un je ne sais quoi du 18ème siècle dans l'expression, une façon percutante de dire les choses en allant droit au but, en quelques mots empruntés au langage soutenu mais vraiment bien choisis pour leur pertinence. Et ça frappe, comme des uppercuts.

J'ai vraiment aimé, et j'aurai grand plaisir de relire ce poème.

Merci beaucoup à vous, avec ma toute vive amitié :)
Matriochka
Posté le 30/07/2020 à 23:17:35
Eliosir, Marine, Philomène, Matriochka, que puis dire sinon merci ?... Vous m'êtes des témoins que la poésie est œuvre de paix pour l'âme. Pourtant, les conflits ne cessent jamais vraiment, même au cœur de nous. Y a-t-il un "ensauvagement" du monde comme le pense un ministre bien placé qui doit connaître l'état de notre société, avec certains chiffres accusateurs ?... Je ne sais pas, mais en parler m'a calmé, de cette manière qui m'a amusée. Paix sur terre à tous les hommes (et femmes) de bonne volonté :)
jacou
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

09/08 12:47jacou
Merci beaucoup Iloamys !
08/08 11:56Alphaesia
Bonsoir à vous toutes et à vous tous, je me fais rare parmi vous mais sachez que je ne perds jamais de vue nos horizons poétiques, je vous souhaite une douce nuit, malgré les ardeurs solaires qui tiédissent vos nuits...
08/08 11:10Iloamys
Un petit passage pour vous dire que j'accorde ma confiance aux modérateurs de ce forum.
Je vous ai toujours vu être très patients avant de prendre des décisions radicales.
Donc, pour moi, il n'y a aucun souci.
08/08 08:24jacou
Malgré de multiples rappels, et une longue tolérance, décision a été prise, collégiale, de supprimer son compte.
08/08 08:23jacou
Marinette a été menaçante envers la modération. Le talent n'excuse pas les manquements.
08/08 08:13Yuba
Marinette ayant dépassé les limites du supportable par un comportement insultant , récidiviste et menaçant envers certaines personnes ...
08/08 08:10Yuba
En effet , la décision a été prise après concertation au sein de l'équipe des modérateurs et n'a absolument rien à avoir avec le talent de Marirette ...
08/08 07:45CRO-MAGNON
J'espère pour elle que cette décision n'aura pas de conséquence sur son moral, sa santé
08/08 07:38eliosir
Je ne pense pas non plus que son talent indéniable soit la cause de la fermeture de son compte.
08/08 07:33eliosir
Je ne pense pas qu'une telle décision ait été prise à la légère.
08/08 07:32eliosir
Bonjour à toutes et tous. creature n'est pas l'ensemble de la modération de ce site, je pense que cette décision a dû être collégiale. J'ai tendance à faire confiance aux modé.
08/08 07:19AdA
Bonjour creature, cette nouvelle est un déchirement, car marinette est sans aucun doute l'un des voix les plus singulières que j'ai pu rencontrer sur les sites de poésie que je fréquente.
08/08 07:19AdA
Il est si difficile aux poètes véritablement créateurs, créatifs, inspirés et inspirants, dotés de cette vision que peu possèdent
08/08 07:19AdA
et des mots qui la peuvent exprimer, de trouver sur le net - ou dans des livres - un endroit que ne soit pas trop reculé, caché ou dissimulé pour pouvoir s'adresser à un public plus qu'uniquement confidentiel.
08/08 07:19AdA
marinette, dont certains éléments de la vie et de l'écriture ont guidé ma plume pour le texte "Comptine du cimetière", fait, il me
08/08 07:18AdA
semble, précisément parti de ces personnes véritablement capables de cristalliser en elles nombre des événements, situations ou interrogation s de la vie pour les restituer de manière tout aussi
08/08 07:18AdA
personnelle qu'universell e dans ces étranges éclats et jaillissement s de la poésie que nous recherchons probablement tous ici. Comme tous les vrais poètes sans doute (dont je ne suis
08/08 07:18AdA
décidément pas et dont beaucoup d'entre nous ne sont - ils en conviendront - pas non plus, tant j'ai pu observer à quel point l'écriture peut être une plaie et une malédiction pour ceux qui en sont traversés
08/08 07:18AdA
inévitablemen t penser à l'albatros que chahutent quelques hommes d'équipage ignorant tout des véritables aptitudes des virtuoses de l'air lorsqu'ils se trouvent à terre. Ce à quoi il bien possible que nous assist
08/08 07:17AdA
Quant au parcours de marinette en dehors de la poésie, que dire ? Qu'il mérite inévitablemen t d'être pris en compte, sans aucun doute, car il éclaire très certainement de larges pans de sa sensibilité, et q

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 91 invités