Agonie nuageuse en tristesse indicible
Débat de l’onde avec l’insoumission des berges
Planton près des coraux devenus putrescibles
Champs de maïs cloné planté hors d’une auberge

L’horlogerie de l’heure est un passé qui s’efface
De travailleurs fourbus des paysanneries
De l’usine aux chômeurs toujours perdant la face
Tandis qu’on leur décline un vvagon d’âneries

Un président s’emploie à traverser les rues
Mal lui en prît, son prix a baissé à la cote
De la bourse où il fût banquier tôt disparu
Pour s’abstraire économe et séduire en cocotte

Il ramène un emploi, pour Watteau c’est un Gilles
Peint de jaune en surplis dans un portrait champêtre
Où se voit un âne, que voit-il mon frère âne ?
La dérision quand la politique s’empêtre

Tu es pierre est sur la pierre est bâtie l’église
Où ruisselle en missel cet or qu’on dit bourgeois
Quoique universelle elle a ces vieux rois qui gisent
À Saint-Denis la mémoire est un feu grégeois

Mais l’argent de l’apôtre est refusé par Dieu
Il veut la foi ardente et le cœur démuni
Des mains d’ouvriers pour prolonger les adieux
Qu’un Etat fait pour plaire aux banquiers réunis

Le métronome est mort qui rythmait les affaires
N’en restent que d’affres, le surcroît du chômage
La peste se répand dans ce monde de fer
Et l’appel au secours se destine aux rois mages

Rois des banquets pourvus en blanc de très gros chèques
À rembourser au jet dans les rues de familles
Comme on nettoie l’égout on cache les échecs
Les feuilles mortes sont poussées sous les ramilles

Les billets sont feuilles dont un parmi nous s’affole
Ce pauvre ayant des mains pour les tordre en tous sens
Tandis que l’autre avec leurs monceaux batifole
Le misérable sait où réside l’essence

Monde cruel où l’homme est toujours sacrifié
Sur l’autel de l’échange aux vertus monétaires
Il n’est plus personne qui reste à qui se fier
Quand la douleur vécue doit tremblante se taire

La rame est à quai puis s’en va le métro
Quelqu’un plonge en sa poche et sort sa neuve carte
Il vérifie ses faits et qu’il n’a rien de trop
Qu’il est dans la norme et qu’en rien il ne s’écarte

Il se sait un vaurien, un bohême en son âme
N’ayant que des vers lui mangeant l’intérieur
De la tête en des pieds qui trottent mélomanes
Musique rimbaldienne, air qui le rend rieur

Écrit par jacou
Les illusions ne sont jamais perdues, elles se transforment. L'imaginaire est peuplé comme par magie de ces illusions.
Catégorie : Social
Publié le 01/12/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 01/12/2019 à 13:06:09
L'argent n'est pas le noyau de ce monde, le jour où on comprendra que la paix intérieure rend heureux et que le matériel n'apporte rien, alors ce monde changera. Très habile ton poème sur la money money, et la conclusion est belle. Bravo Georges pour ce bilan économique spirituel, "l'argent de l'apôtre est refusé par Dieu" eh oui... Quand je fais mon bilan de vie, je me rends compte que depuis toute petite cette société m'a enseigné que l'argent fait le bonheur. C'est scandaleux...
Ombellune
Posté le 01/12/2019 à 16:17:36
Il est intense ce texte !
Et la chute est juste majestueuse par son ironie ...
Ce matin j'ai appris la vraie signification du "Black Friday" : l'origine remonte à 1 904 lorsque les esclaves d'amérique étaient en solde...
Grand bravo à toi Georges !
Yuba
Posté le 01/12/2019 à 16:47:35
les esclaves en solde ! honte et misère
merci yuba et jacou
marinette
Posté le 01/12/2019 à 17:32:37
Marine, merci. L'argent ne fait pas le bonheur, quoique il puisse y contribuer, mais c'est vrai qu'être trop matérialiste n'est pas sain. J'ai brossé ce tableautin parce que la situation sociale est actuellement difficile. Les Gilets Jeunes n'ont pas rangé leurs gilets, et une grève est annoncée pour le 5 décembre. D'où ce bilan économique pour passer le temps.
jacou
Posté le 01/12/2019 à 17:39:09
Assia, je te remercie pour ton message.
Hélas, ce qui se dit sur le "Black Friday" est une fake news. D'ailleurs, si tel en était l'origine, j'éviterais ce sinistre Black Friday !
Mais voilà, j'ai vu ceci sur Facebook, et j'ai interrogé le site de l'agence France Presse sur la question : la photo montrée concerne des prisonniers australiens aborigènes en 1905, pas de possibles esclaves en Amérique où les États-Unis avaient aboli l'esclavage en 1861, où le Brésil, le plus tardif, l'a aboli en 1883. Cette photo en elle-même est horrible avec ces chaînes d'époque, mais les indications qui l'accompagnent sont faussées.
jacou
Posté le 01/12/2019 à 17:39:29
Marinette, merci.
jacou
Posté le 01/12/2019 à 17:54:31
Je te remercie Georges pour les précisions historiques , c'est vrai que cette image d'esclaves enchainés ,qui fait froid au dos, semble antérieure à la date de 1904...
Yuba
Posté le 01/12/2019 à 19:29:32
Oui, Assia, effectivement. Le "Black Friday" étant une poussée de consommation commerciale, je comprends l'élaboration de cette légende urbaine lol. Du reste, tout, même les légendes, est récupéré commercialement : voir Halloween. La meilleure opération de récupération commerciale, c'est Noël Mdr :chocolats, liqueurs, champagnes, gâteaux, et j'en passe !
jacou
Posté le 02/12/2019 à 16:23:47
Un bilan économique, et même socio-économique, sans concession. La poésie permet aussi de dire certaines vérités qu'il est bon de lire pour ne pas se laisser berner et garder la conscience aiguisée.
La 3ème strophe me rappelle un bon trait d'humour lu sur les réseaux sociaux à l'époque où il était tout indiqué de traverser la rue si on voulait trouver du boulot: si on traverse la rue la nuit, on trouve du travail au noir?
Remarquez, et si on commence un nouveau boulot le jour du "Black Friday", y a-t-il une réduction exceptionnelle sur le salaire???
Matriochka
Posté le 03/12/2019 à 00:49:56
Bien dit et bien vu, Matriochka ! Merci à vous. Le "Black Friday" est l'Élysée pour tout solde des comptes dispendieux qu'on y pratique probablement. Que de vendredis à solder en perspective pour l'hôte de ces lieux, sans doute expert en macro-économie...
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

13/12 04:47Matriochka
weeK-end !!! C'est mieux comme ça ;)
13/12 04:46Matriochka
Bonjour Rose, Yuba et tous :) Bon début de wee-end, en espérant que vous n'êtes pas trop gênés par les grèves des transports, ami(e)s poètes
13/12 10:16roserose
Bonjour à tous que cette journée vous soit douce
12/12 10:52Yuba
Bonjour et belle journée chers poètes et chères poétesses... du soleil en retour ,les meilleurs rayons pour vous 🌞
11/12 03:56romantique
bonjour aux poètes que votre muse vous inspire!!...
10/12 09:26Yuba
Bonjour Sylvain , bonjour alias et bonjour et merci pour vos mots et lectures à tous qui nourrissez votre bel espace de poésie ...
10/12 04:50romantique
bonjour à tous les poètes bonnes création fécondes
09/12 04:41aliasniamor
Bonjour à tous, heureux de repasser ici après quelques mois d'absence !
09/12 04:10Yuba
Bonjour Daniel et Sylvain ..bonjour tout le monde !
09/12 05:40lefebvre
Bonjour romantique,toujours aussi matinal.
Bonjour à toutes et à tous, je vous souhaite une belle semaine.
09/12 04:09romantique
bonjour à tous les poètes bonne création automnales!!. ..
08/12 07:23Yuba
Bonsoir Ombrefeuille, Matriochka, Weedja, Marinette, et Georges...bon soir à tous nos poètes , je vous souhaite une semaine nouvelle et heureuse 😊
08/12 06:45Ombrefeuille
Sur la pointe du clic je me retire et vous souhaite une paisible soirée, une reposante nuitée, de doux rêves ... et beaucoup de courage pour demain et la semaine.
08/12 05:53Matriochka
Bonsoir :) Belle fin de dimanche en douceur poétique à tous, et déjà beaucoup de courage pour demain !
08/12 12:43Weedja
Bonjours les poètes
08/12 06:34marinette
Pelléas et Mélisande
08/12 06:33marinette
je suis née un dimache un dimache à midi st Daniel....
08/12 06:19jacou
C'est dimanche, tous sur le pont ! Les poètes, à vos plumes et claviers : régalez-vous de votre inventivité jamais prise en défaut ! Bon week-end !
07/12 08:28Yuba
Bonjour Georges et bonjour à tous...et un samedi également sous le soleil à vous et pour vous ??
07/12 04:35jacou
Bonjour Assia : merci pour le soleil de Montpellier :)

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 44 invités