Les désirs sidérants d’iridées me dérident
Tandis que sur le pont je conduis l’astronef
Vers des mondes meilleurs dans un horizon vide ;
Mes passagers dorment et je bois une Leffe,

Saveur terrestre qui réjouit mes papilles.
Météore en motard des traumas matadors,
L’astéroïde était sur notre orbe où vacillent
Un drap solaire, un de ces capteurs qu’un soleil dore.

L’énergie nous propulse à des années lumières
De la Terre berceau des naissances heureuses,
C’était un temps où nous conquîmes les premières
Planètes du système et leurs banlieues gibbeuses.

Ce gibier étoilé n’était pas pour nous plaire :
Trop d’univers vide et trop de matière noire…
Les doctes trouvèrent enfin des trous de vers
Et, lors, nous fûmes fiers d’investiguer les moires.

Les Filles de mémoire, et d’autres Bienveillantes
Ces Erynnies que la Grèce a tant redoutées
Nous escortaient vraiment, nous punirent, méfiantes :
Bien des co-pilotes sont morts à mes côtés.

Vieillard chenu je suis, et oui j’ai barbe et pipe !
Il me souvient d’anciens vaisseaux de hauts parages
Dont l’un, le « Titanic », sombra et son équipe.
Cruelle époque, où nous progressions avec l’âge…

Dans nos soirs, les puces des cerveaux nous apprennent
Les noms des dix mille soleils des galaxies
En dormant, moi je veille, à d’autres ces durs rênes !
Je préfère rêver, et mon ataraxie…

Nous arriverons bien aux bords de Bételgeuse.
Altaïr est passée en symphonie rougeâtre :
Chasseur d’étoiles dans leurs champs, giboyeuses,
Je suis veneur courant dans son vaste théâtre.

L’homme est envahisseur mais l’univers est vide,
Tristesse si jamais la vie se rencontrait :
Ailleurs, bien loin d’ici ! Que ferions-nous, avides
Guerriers qui naguère n’ont eu de sages traits !

Dieu nous a-t-il perdus dans les constellations ?
Egara-t-il son homme en l’oubliant sur Terre ?
Nous venons demander nos comptes aux nations
Au-delà de tous ces systèmes solitaires…

Le rond de ma fumée attire encor mon œil,
Jets puissants qu’un quasar mourant émet d’ors fauves :
Leurs halos lumineux sont des signes de deuil,
La Mort nous conduit et il n’est rien qui nous sauve.

Écrit par jacou
Le poète éveille un monde dont il est le veilleur
Catégorie : Fantastique/Sf
Publié le 25/11/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 25/11/2018 à 11:03:08
Ce poème est comme un roman avec des mots délicieux. Je pensais que tu avais inventé le mot Bételgeuse, tant il paraît fantastico-cosmique ! Ce "space-opera" est prenant, on attache les ceintures et on décolle... avec une fin tragique, inévitable : la Mort... (Pauvres de nous tous qui allons mourir). Merci de l'évasion fantastique Georges, j'ai adoré approcher les étoiles de si près. Bon dimanche ! :)
grêle
Posté le 25/11/2018 à 14:07:52
Oh capitaine, mon capitaine ! Des étoiles à en faire palir Hollywood ! J'aime énormement ce carnet de voyage intersidéral. Le petit tardigrade qui sommeille au fond de mon coeur en est tout ému. Merci Jacou !
Hypothese
Posté le 25/11/2018 à 15:30:50
Fantastique !lol !
Et il n'y pas d'autre mot pour définir cette complète conquête de l'espace , surtout que tu as à ta disposition toute une rubrique pour t'éclater , et tu as raison d'en profiter ...merci Georges pour le voyage et des étoiles on en reçoit plein les yeux ...j'ai envie de rester dans une fiction qui fini bien ..vertigineuse à bonne dose et même sans le défaut des secousses!
Yuba
Posté le 25/11/2018 à 17:50:36
Merci Marine, j'ai pimenté sur la fin ce space opera d'une petite note métaphysique, c'est vrai : réflexion désabusée d'un très vieux loup de mer. J'aime comme tu trouves à des noms, à des sonorités, des charmes que nous devons retenir pour le soin de la poésie. Belle fin de soirée dominicale :)
jacou
Posté le 25/11/2018 à 17:54:48
Hypothese, toute notre planète est un gigantesque astronef qui nous balade dans les étoiles. Je suis content que ce petit tardigrade, dont j'ai le souvenir, soit aussi du voyage ! Merci !
jacou
Posté le 25/11/2018 à 18:00:53
Merci Assia, tu notes avec justesse que je m'éclates dans la catégorie fantastico-scienti-fictionnelle, et ce n'est sans doute pas la fin du voyage lol ! Oui, l'histoire s'est si bien déroulée sous mon crâne que j'ai ajouté une note finale en stoïcien "peigneur de comètes" (Tristan Corbière).
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

18/04 09:56Olivier RACHET
Bonsoir Yuba, bonsoir à toutes et à tous ! Oui jacou, une bien belle communauté...
18/04 11:30Yuba
Bonjour Georges , bonjour tout le monde !
18/04 10:29jacou
Bonjour belle communauté.
17/04 04:12Yuba
Bonjour Marinette ...merci pour ces impressions sur la communion des choses ...
17/04 02:01marinette
et sous mes pieds brûlants je sens le feu qui brûle
17/04 02:00marinette
je suis là entre les murs et sous la cendre
17/04 11:44Yuba
Bonjour Daniel, bonjour à toutes et à tous :)
17/04 11:03lefebvre
Bonjour les poètes
16/04 05:04Olivier RACHET
Oui espérons-le jacou. C'est bien le problème de ces magnifiques monuments, ils sont à la fois fragiles et solides, et ils réclament beaucoup de soins. La vieille dame n'a pas fini de nous émerveiller, croyez-moi !
16/04 10:41jacou
Oui, bonjour Assia, espérons qu'un nouveau Viollet-le-Du c architecte respecte bien la cathédrale...
16/04 10:36Yuba
Bonjour Georges ...et nous sommes également endeuillés avec elle et espérons qu'elle sera plus belle après "réparations" ...
16/04 10:34jacou
Mais notre poésie fait revivre toutes choses, alors écrivons !
16/04 10:34jacou
Bonjour à tous. Ce matin, Notre-Dame de Paris porte des traces de deuil...
15/04 11:07Olivier RACHET
Oui en effet Yuba, pour moi qui suis un fou de patrimoine et particulièrement d'architectur e gothique c'est dramatique...
15/04 10:20Yuba
Tristesse immense pour l'incendie de Notre Dame de Paris :(
15/04 01:01Yuba
Salut Zigzag !
14/04 09:59Zigzag
Salutations ! Excusez ma longue absence qui durera encore une semaine
14/04 02:48Olivier RACHET
Bonjour Yuba, bonjour à toutes et à tous ! Ici aussi, malgré le vent qui les remue ils chantent le printemps... Le soleil réchauffe un peu leurs ailes.
14/04 11:41Yuba
Bonjour Georges, bonjour et agréable dimanche à toutes et à tous ...ici le soleil fait rire les oiseaux rassemblés en grand meeting :)
14/04 11:23jacou
Beau dimanche amis que la poésie assemble ici ! Soleil pour tous, espérons le !

Qui est en ligne

  • Modérateurs :
  • Yuba
  • Et aussi :
  • 65 invités