Sous les eaux des ponts à longues portées des villes
Ces cités englouties par les houles humaines
Glissent des courants forts où les meutes civiles
Puisent cette énergie des révoltes hautaines

Car l’homme est présenté comme un sommet de science
Ainsi dans ce miroir se voit-il en vainqueur
Dont la logique est de renverser sa conscience
Transmise à la naissance en dépôt d'anciens cœurs

Parents pestiférés car du passé issu
Nous renverserons vos statuts si déplorables
Pour nous hisser sur l’arbre et saisir le tissu
Du drapeau aux couleurs des ciels inconcevables

Celui des paradis sur terre où trop vous êtes
Générations vieilles qui de paix endormez
Vos enfants dominés mais ce sont les poètes
Dont c’est le souci d’arrêter tout désormais !

Car qui prendrait le temps de conserver les œuvres
Que d’anciens entassaient par vœux de transmission
Dans d’obscurs théâtres et musées purs chefs-d’œuvre
Promis à la débâcle en future omission ?

Car qui voudrait de ces opéras saugrenus ?
De l’aigre saveur nue des sauges d’un Monet ?
Des monnaies lydiennes* ou des menuets vus
Dans l’auge où le tyran déclare un an qui naît ?

*La Lydie était un royaume antique situé dans l'actuelle Turquie qui passe pour avoir inventé les premières frappes de monnaies vers le 7ème s. avant notre ère.

Écrit par jacou
Les illusions ne sont jamais perdues, elles se transforment. L'imaginaire est peuplé comme par magie de ces illusions.
Catégorie : Politologie
Publié le 28/07/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 28/07/2020 à 06:09:56
fascinant magnifique sensible!bon courage...:)amitiés
romantique
Posté le 28/07/2020 à 08:05:42
J'aime ces poèmes qui posent des questions, surtout quand ils sont écrits de main de maître! L'art suranné gardé en reliques pour masquer l'impossibilité de l'art libéré, un monde où les tyrans non assumés briment dans les faits la liberté tout en la vantant dans les mots, un monde où les élites ont accès à tout en l'interdisant aux autres, où le pouvoir est confisqué par de vieux bourgeois qui ne défendent que leurs biens.... Mais, je crois que c'est malheureusement le cas.
eliosir
Posté le 28/07/2020 à 08:07:43
Si la révolte est poésie, elle sera toujours logique... Bonne journée Georges et merci pour ce texte qui renvoie aussi aux révoltes possibles, dans des pays de dictature entre autres, le pouvoir est entre les mains des jeunes, oui...
creature
Posté le 28/07/2020 à 09:40:55
Une révolte que l'on souhaite ardemment devenir révolution. Tous ces vieux démons doivent devenir du passé. Place à la jeunesse et que vivent leurs espoirs. C'est comme ça que je perçois ton poème comme un chant d'espoir. Très beau texte.
philomène
Posté le 28/07/2020 à 12:15:50
Les révoltes logiques sont celles de tous !
Celles qui tiennent en compte tous les avis
où la transmission tiendrait un rôle essentiel par les vieux qui répondent aux questions des jeunes et où les jeunes comprennent l'importance de ce qui est construit par les anciens ...

Bravo Georges pour ce bel écrit qui évoque aussi l'art passé et ce qu'il continue de révéler lorsque tout trépasse : nos pensées !
Yuba
Posté le 28/07/2020 à 16:31:18
Un poème plein de cette réflexion sur la vie, sur le monde, qui caractérise votre plume.

C'est vrai qu'un monde sclérosé dans le passé ne saurait évoluer et continuer à se construire. Et la jeunesse est notre avenir par la vision neuve qu'elle apporte et ses désirs d'aller de l'avant.
Mais pour autant, doit-on passer par la révolte à tout casser, à rejeter sans discernement tout ce qui a fait notre monde? Car sans le passé, notre présent n'existerait pas, et notre avenir ne serait que néant.
Et c'est là peut-être le rôle des anciens, garder la mémoire de l'évolution qui nous a amenés à aujourd'hui et transmettre une certaine expérience aux jeunes, qu'eux-mêmes feront leur dans la construction de la société.

Ce ne sont là que quelques questions que votre poème m'amène à me poser, car il a suscité mon grand intérêt.

Merci beaucoup pour ce partage où la poésie se fait témoins des questionnements humains, ce que j'apprécie vraiment.

Avec toute ma vive amitié :)
Matriochka
Posté le 28/07/2020 à 23:51:02
Sylvain, Eliosir, Marine, Philomène, Assia, Matriochka : l'art se compose de la tradition, même l'invention est basée sur le respect, quoique provocateur souvent, des règles globales de l'expression dans un art donné. Je vous remercie pour vos messages. Les révoltes sont de l'art dans la pâte humaine, aussi elles suivent des courants souterrains que partagent tous les hommes et partout, quoique à des époques différentes. Mais à condition d'écarter les idéologies délétères qui proposent des révolutions clés en main comme en a connues le siècle vingt soldé par trop de casse humaine, les révoltes sont notre carburant pour affronter l'avenir de nos sociétés en crises, toujours, partout. Là où je suis devenu conservateur en vieillissant, bien que je fûs un révolutionnaire autrefois, c'est que les anciens ont beaucoup à maintenir, les jeunes ne possèdent pas toutes les clés, loin de là, et se trompent souvent, d'où tant de révoltes manquées. Je prône donc l'alliance de la tradition avec la révolte, mais c'est plutôt de l'ésotérisme, voire ça emmène sur des chemins dangereux à l'extrême-droite, je m'en rends compte... J'y reviendrai !
Merci à vous pour tous vos avis précieux ! :)
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

09/08 12:47jacou
Merci beaucoup Iloamys !
08/08 11:56Alphaesia
Bonsoir à vous toutes et à vous tous, je me fais rare parmi vous mais sachez que je ne perds jamais de vue nos horizons poétiques, je vous souhaite une douce nuit, malgré les ardeurs solaires qui tiédissent vos nuits...
08/08 11:10Iloamys
Un petit passage pour vous dire que j'accorde ma confiance aux modérateurs de ce forum.
Je vous ai toujours vu être très patients avant de prendre des décisions radicales.
Donc, pour moi, il n'y a aucun souci.
08/08 08:24jacou
Malgré de multiples rappels, et une longue tolérance, décision a été prise, collégiale, de supprimer son compte.
08/08 08:23jacou
Marinette a été menaçante envers la modération. Le talent n'excuse pas les manquements.
08/08 08:13Yuba
Marinette ayant dépassé les limites du supportable par un comportement insultant , récidiviste et menaçant envers certaines personnes ...
08/08 08:10Yuba
En effet , la décision a été prise après concertation au sein de l'équipe des modérateurs et n'a absolument rien à avoir avec le talent de Marirette ...
08/08 07:45CRO-MAGNON
J'espère pour elle que cette décision n'aura pas de conséquence sur son moral, sa santé
08/08 07:38eliosir
Je ne pense pas non plus que son talent indéniable soit la cause de la fermeture de son compte.
08/08 07:33eliosir
Je ne pense pas qu'une telle décision ait été prise à la légère.
08/08 07:32eliosir
Bonjour à toutes et tous. creature n'est pas l'ensemble de la modération de ce site, je pense que cette décision a dû être collégiale. J'ai tendance à faire confiance aux modé.
08/08 07:19AdA
Bonjour creature, cette nouvelle est un déchirement, car marinette est sans aucun doute l'un des voix les plus singulières que j'ai pu rencontrer sur les sites de poésie que je fréquente.
08/08 07:19AdA
Il est si difficile aux poètes véritablement créateurs, créatifs, inspirés et inspirants, dotés de cette vision que peu possèdent
08/08 07:19AdA
et des mots qui la peuvent exprimer, de trouver sur le net - ou dans des livres - un endroit que ne soit pas trop reculé, caché ou dissimulé pour pouvoir s'adresser à un public plus qu'uniquement confidentiel.
08/08 07:19AdA
marinette, dont certains éléments de la vie et de l'écriture ont guidé ma plume pour le texte "Comptine du cimetière", fait, il me
08/08 07:18AdA
semble, précisément parti de ces personnes véritablement capables de cristalliser en elles nombre des événements, situations ou interrogation s de la vie pour les restituer de manière tout aussi
08/08 07:18AdA
personnelle qu'universell e dans ces étranges éclats et jaillissement s de la poésie que nous recherchons probablement tous ici. Comme tous les vrais poètes sans doute (dont je ne suis
08/08 07:18AdA
décidément pas et dont beaucoup d'entre nous ne sont - ils en conviendront - pas non plus, tant j'ai pu observer à quel point l'écriture peut être une plaie et une malédiction pour ceux qui en sont traversés
08/08 07:18AdA
inévitablemen t penser à l'albatros que chahutent quelques hommes d'équipage ignorant tout des véritables aptitudes des virtuoses de l'air lorsqu'ils se trouvent à terre. Ce à quoi il bien possible que nous assist
08/08 07:17AdA
Quant au parcours de marinette en dehors de la poésie, que dire ? Qu'il mérite inévitablemen t d'être pris en compte, sans aucun doute, car il éclaire très certainement de larges pans de sa sensibilité, et q

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 102 invités