Ton Noël ma Lenore est hérétique en diable
Se noierait la soigneuse en ce Rhin fallacieux
Bordé de ces forêts à Germains remédiables
Qu’elle ouvrirait à l’yeuse un pistil jusqu’aux cieux !

Germination diffuse où Yseult trouble un genre
De conte à dormir nu près d’une épée jaillie
Tandis que le cri fuse en son royaume d’or
Larynx par la venue du dernier cri sailli !

Ecrin des bois pâles pour la sœur Mélisande
Palissandre, effluve au nez des douaniers roussis
Ne s’essaime pas le Pérou, mais sont les Andes
Gagnées pas ces grands veaux d’Espagnols roux, ou si ?

Viviane est logique elle est folle au logis
Feuille à foliole à tes filles d’automne rouge
Freud ne te veut pas, quelle est sa psychologie ?
Trotsky était à tes trousses pour l'Armée Rouge !

Les contes d’autrefois tiennent toujours la route
Dormir n’est pas la mort mais s’ensevelir
L’enfant soutient sa foi contre tout ce qui boute
Le rêve altier, remord à faire une Ève lyre…

La vulgarité torve habite en bien des vers
Elle est vie, fait passer les lyrismes honteux
C’est recette de morve à mêler d’azur vert
Rimbaud fut leur passé, poètes ce sont eux !

Ces poètes passoire à conserver l’amer
Qu’ils servent mais n'essuient, et considérations
De voyage, à s’asseoir pour exfiltrer ta mère
Buvant sornette et puis quels cons, sidérations !

La poésie se meurt sous des couleurs cyniques
Elle n’est peut-être pas adaptée au monde
Mais nous sommes semeurs, et nous faisons la nique
Au soin du mal-être, l'épi de blé s'émonde !

Mais nous sommes semeurs d’émotions qui nous rongent
Comptables non, ivres, lors de nos écritures
Dans notre humble demeure où détresse est en songes
Notre joie est de vivre et chanter les futurs !

Futur d’enfant à naître, et la mère émerveillée
Futur social meilleur, où Gil et John pavoisent
Maisons sans fenêtres, voisins connus, veillées
Fraternelles, ailleurs, les railleurs qui nous toisent !

Écrit par jacou
Le poète éveille un monde dont il est le veilleur
Catégorie : Poésie
Publié le 23/12/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 23/12/2018 à 10:46:31
Faisons donc la nique ! Le propos me plait bien, d'autant plus que vous êtes un chouïa indiscipliné, cet arc en ciel d'émotions m'éblouit de toutes ses teintes, l'enthousiasme, la générosité, la bravoure, la joie, la sensibilité, l'humilité, l'émerveillement contre le cynisme, merci Jacou, c'est toujours un grand plaisir de vous lire.
Hypothese
Posté le 23/12/2018 à 11:32:45
Magnifique !
Est cette approche du conte que la poésie peine un peu à perpétuer ...la modernité est-elle entrain de favoriser sa propre décadence ?

Autrefois les longues veillées d'hiver étaient propices aux voyages lointains dans le temps et l'espace et dans chaque famille il y avait une conteuse ;elles finissaient toutes par la même phrase : " en revenant j'avais dans la main une sucrerie ,quand tout à fondu , le songe n'est plus que monsenge":
C'était le moment de signaler le retour sur terre et d'aller dormir :)

Merci Georges pour ces mille et une images et ce qu'elles évoquent !
Yuba
Posté le 23/12/2018 à 14:30:52
Hypothese, merci infiniment pour vos mots qui sont réconfortants, car je place tant d'espoirs en la poésie que je suis quelquefois atterré de constater comment le monde du journalisme, pour ne prendre qu'un exemple, en parle. En France, nous n'avons plus de support d'information pour poétiser au quotidien, alors qu'aux États-Unis, il paraît des poèmes dans certains journaux, comme avant ici il existait un hebdomadaire dévoué à la poésie...
Heureusement, il y a les forums qui gardent et portent l'étendard de cette parole essentielle : la poésie, qui ne sert à rien en apparence, mais possède une force par son langage ambigu, justement. Enfin, dans ce poème, comme vous le soulignez, je rive un clou et châtie le cynisme qui se glisse, aussi, au sein de poèmes, les miens y compris. J'ai bâti ce texte pour relever ma flamme poétique, en somme, l'apurer.
jacou
Posté le 23/12/2018 à 14:39:01
Assia, la modernité est décadente, tu fais un diagnostic qui me convient, car la décadence, c'est la fin de la croyance dans le progrès. Ces temps-ci, la démocratie se porte mal, les technologies voilent la vraie culture, nous sommes engagés dans une voie et ne savons pas où nous allons.
Sans être un adepte des théories du déclin, car je ne suis pas conservateur, je tremble sur la perte de substance que connaît la modernité qui oublie ou abandonne la meilleure part d'elle-même, celle qui résiste au temps. Les contes, les mythes, les légendes, eux, résistent au temps et viennent du plus profond de l'humanité.
Alors oui, je veux croire que l'imaginaire peut nous nourrir, même si bien sûr un bon pain est le plus important ! Ça me donne faim, tiens lol ! (merci pour ta conclusion de la conteuse : s'endormir et s'éveiller, c'est un peu la même chose...)
jacou
Posté le 23/12/2018 à 17:09:29
Moi, mon cher Georges, j'ai toujours une grande fringale de te lire, ce faisant je n'ai nul l'intention de m'endormir en te lisant et en te relisant, c'est trop beau !
Joyeux Noël, et surtout en restant éveillé (lol!)
Amitiés,
Daniel
lefebvre
Posté le 23/12/2018 à 17:41:21
ce ton un peu désabusé dans votre poème fascinant de beauté intemporelle joyeux noel :)amitiés
romantique
Posté le 23/12/2018 à 19:37:40
Daniel, c'est drôle, mais c'est toujours le jour de Noël que, depuis un quart de siècle, je tombe en catalepsie : je dors trop, je suis dans un état vaporeux ce jour là, sans bien savoir pourquoi. Ceci dit, ton vif écrit me tient en éveil, et je te remercie pour ton message. Mais aussi, gare aux histoires qui font dormir debout !
Amitiés.
jacou
Posté le 23/12/2018 à 19:43:00
Sylvain, merci à vous : je viens de lire dans un journal quotidien une moquerie sur la poésie, alors même que celle-ci est en butte à une véritable occultation ! On parle romans à la télé et dans les journaux, expositions de peinture, pièces de théâtre, cinéma bien sûr (je pense au magazine des programmes Télérama, par ex.), et les recueils de poésie, les manifestations de la poésie ? Rien !
Amitiés :)
Joyeux Noël à vous !
jacou
Posté le 23/12/2018 à 20:41:33
Belle poésie qui célèbre la poésie, étant Noël tous les jours la joie de lire un tel poème. Merci de nous donner des cadeaux quotidiennement Georges, tu es un poète éminent d'Icetea et je te souhaite de très jolies fêtes !
grêle
Posté le 23/12/2018 à 23:14:23
Que de références ! Quel tourbillon ! Jeux de mots, jeux de sonorités! On se croirait sur un rond point ! Rond point de la poésie, rencontre de gens de tout bord, des idées à la pelle !
Moi80
Posté le 24/12/2018 à 01:50:21
Marine, vif merci à toi pour tes lignes confiantes , tes mots me touchent dans cette journée qui démarre. Serais-je un petit père Noël sous ma barbe à papa ? En poésie, caramba : j'espère ma hotte pleine encore !
Je te souhaite de passer de joyeuses fêtes de Noël !!! Vive les confettis !!!
jacou
Posté le 24/12/2018 à 02:01:19
Moi80, bonsoir et merci beaucoup !
La confection de ce texte a pris un chouia de temps, c'est vrai, assemblé en double trame, impliquant des rimes aux hémistiches, quelques jeux de mots pour dérider un paysage ironique qui se veut moqueur mais aussi nimbé, dans ces temps brumeux, d'espérance.
J'en avais après deux adversaires : un journaliste moquant la poésie en général, et des poètes que j'avais lus meurtrissant leur poésie par le cynisme tout aussi moqueur de vers gluants comme les "morves d'azur" du cher Rimbaud (sans l'excuse de son audace métaphorique), vers qui collent aux dents comme un mauvais dentifrice ou un bon caramba !
Ma crise de vers est passée, ouf !
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

21/01 06:55Yuba
Mais pas complètement ...
21/01 06:53Yuba
Enfin ! Nous sommes en ligne !
21/01 06:45jacou
Notre administrateu r fluminis fait ce qu'il faut pour rétablir le site en accès complet.
21/01 06:44jacou
Bonsoir à la communauté poétique ! Désolé pour ce dérangement momentané...
20/01 06:32jacou
Bonsoir et merci Weedja. Bon dimanche !
20/01 06:19Weedja
Merci à tout les artisans et partisans du site et bon dimanche.
20/01 12:52jacou
Bonjour romantique Sylvain, beau dimanche !
20/01 12:40romantique
bonjour a tous bonne création...
20/01 10:29Yuba
Bonjour poètes et poètesses ..je vous envoie un air plein d'éteincelles : le soleil a remplacé la nuit pluvieuse :)
20/01 09:15lefebvre
Bonjour Georges, bonjour Olivier, bonjour à toutes et à tous
20/01 08:09jacou
Bonjour Cro-Magnon
20/01 08:04CRO-MAGNON
Bonjour Jacou
20/01 08:02jacou
Bonjour poètes que tout éveille, bon dimanche ici en terres de poésies !
20/01 01:53jacou
Bonsoir Daniel.
19/01 06:08lefebvre
Bonsoir et bonne nuit avec la douceur de la poésie pour toutes et tous.
19/01 04:34passeur de mots
Je n’ai pas dit des vieux !!!
19/01 04:31passeur de mots
Angeldebra.. te croiser ici à nouveau 10? 12 ans plus tard? Ohlala ça fait de nous des anciens :)
19/01 12:05jacou
Bonjour Lize, Assia et Marinette
19/01 10:26Yuba
Salut Marinette :)
19/01 10:12marinette
coucou

Qui est en ligne

  • Modérateurs :
  • Yuba
  • Et aussi :
  • 44 invités