La rose que je t’ai offerte, au velours noir
Sa trame de tissu serrée en ses pétales
Respire la très fort, si tu veux que ce soir
Nous ayons nos trophées, ces strophes qu’on étale

De ces vers que l' univers envie aux poètes
Nous tissons notre histoire, elle est de peu de bruit
Quand les mots d’un obscur employé lisboète
Font de Pessoa notre intime en fin de nuit

Cet art de dire en vrai, ces émotions traduites
Soulevant dans nos cœurs un océan d’écume
Ont l’air de nous apprendre un peu de la conduite
Qu’avait dans sa vie tel homme avant que nous fûmes

Le récit poétique, en nous, veut le plus vif
Un cœur battant chamade en ne cessant de lire
Et souffrant d’aimer, comme heurté contre un récif
Naufrage au rivage l’infortuné navire

Rivant nos sentiments sur de hautes tensions
Nous sentons tous le stress d’hasarder des paroles
Il devient notre peur, nous faisons attention
A ce souffle inquiet qui rend la vie moite et molle

Je lisais Baudelaire, et Rimbaud, et Verlaine
Tu aimais Mallarmé, ainsi que Jaccottet
Nos langues emmêlées soufflant la même haleine
D’un regret pour ce que la vie nous a ôtés

L’enfant qu’on a perdu jamais ne se retrouve
Tout au plus, quelque vers, enfoui au fond des pages
Remue nos entrailles, car jamais ne s’éprouve
Avec tristesse assez, la faille d'équipage

Faille qui, fissurant le mur de l’existence
Déchaîne en nous la mer qui se fraie une voie
Vagues émotives lors d’effrayantes stances
Où nous coulons amers sans donner de la voix

La maladie nous a privés de tout un monde
Nous cherchons un poète ayant su la formule
D’une magie blanche brisant l'angoisse immonde
Nos vies n’ont plus de prix, seule la mort stimule

Écrit par jacou
Le poète éveille un monde dont il est le veilleur
Catégorie : Poésie
Publié le 11/03/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 11/03/2018 à 05:42:43
un océan de blessures dans un poème intense merci jacou:)
romantique
Posté le 11/03/2018 à 07:53:22
Je vous remercie Romantique de votre appréciation. :)
jacou
Posté le 11/03/2018 à 08:51:55
merci jacou
marinette
Posté le 11/03/2018 à 10:05:54
Merci Marinette.
jacou
Posté le 11/03/2018 à 10:54:31
J'ai lu ce poème merveilleux d'abord en entier ...puis j'ai voulu me concentrer sur la splendeur des vers un à un et ce que tu dis sur les vers dans la 7 ème strophe tu peux tout à fait le dire sur cette écriture ...je reviendrai à cette belle mélancolie ...merci Jacou!
Amitiés :)
Yuba
Posté le 11/03/2018 à 11:25:47
Merci Yubanca pour ton commentaire si sympathique. Avec un peu de chance, et beaucoup de mélancolie au fond de moi, j'arrive quelquefois à trouver des vers qui me conviennent aussi, en les travaillant longuement. Cela a lieu en ce moment, ça ne va pas durer, alors je profite de l'inspiration présente. Je suis content d'avoir ton retour, ta perception, sur ce poème particulièrement, car il me tient à coeur.
Amitiés :)
jacou
Posté le 11/03/2018 à 12:07:47
Très triste ce texte qui, pour des raisons personnelles, me touche beaucoup. Même si dans ce poème les mots sont pudiques dans la douleur. Merci beaucoup
vikthor
Posté le 11/03/2018 à 15:26:43
Merci Vikthor.
jacou
Posté le 11/03/2018 à 16:33:49
les roses noires comme les pensées se dévoilent sur un oreiller blanc, l'écrin de nos confidences.
singe vert
Posté le 11/03/2018 à 16:39:56
Je vous remercie pour votre message poétique, Singe vert.
jacou
Posté le 11/03/2018 à 18:24:13
Une mélancolie qui perdura jusque dans l'au-delà tellement elle est profonde et éternelle. Merci cher ami pour ce très beau titre de ce magnifique poème. Belle soirée de dimanche, bisous.
suane
Posté le 11/03/2018 à 19:33:35
Merci Stéphanie pour cette même mélancolie qui imprègne ton message. La rose noire est fleur en pétales de deuil. Belle soirée de dimanche. Bisous.
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

20/04 11:23Yuba
Bonjour Daniel et bonjour à vous toutes et tous qui de vos poésies imprimez le visage de notre site :)
20/04 07:14lefebvre
Bonjour les poètes
19/04 12:52Babel
merci !
19/04 12:04Yuba
Le message est envoyé à Rémi ...patientons :)
19/04 11:57Yuba
Bonjour Babel
19/04 11:57Yuba
La page d'acceuil a encore disparu ...je vais contacter Fluminis !
19/04 11:56Babel
bonjour Yuba
19/04 11:55Babel
la page d'accueil a un problème
19/04 10:53Yuba
Bonjour les mordus de poèmes , les fous des mots :)
19/04 01:26isma
Bonsoir
18/04 09:56Olivier RACHET
Bonsoir Yuba, bonsoir à toutes et à tous ! Oui jacou, une bien belle communauté...
18/04 11:30Yuba
Bonjour Georges , bonjour tout le monde !
18/04 10:29jacou
Bonjour belle communauté.
17/04 04:12Yuba
Bonjour Marinette ...merci pour ces impressions sur la communion des choses ...
17/04 02:01marinette
et sous mes pieds brûlants je sens le feu qui brûle
17/04 02:00marinette
je suis là entre les murs et sous la cendre
17/04 11:44Yuba
Bonjour Daniel, bonjour à toutes et à tous :)
17/04 11:03lefebvre
Bonjour les poètes
16/04 05:04Olivier RACHET
Oui espérons-le jacou. C'est bien le problème de ces magnifiques monuments, ils sont à la fois fragiles et solides, et ils réclament beaucoup de soins. La vieille dame n'a pas fini de nous émerveiller, croyez-moi !
16/04 10:41jacou
Oui, bonjour Assia, espérons qu'un nouveau Viollet-le-Du c architecte respecte bien la cathédrale...

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 35 invités