"La potion était amère et je bus d'un trait
J'en avais grand besoin après tous mes tourments
Je devais oublier tout ce que j'avais fait
Ce que je vis soit ma damnation du moment !

Les gouffres putrides où j'ai porté mes pas
Ce semblant d'un monde auprès duquel le vrai nôtre
N'est que la face révulsée d'un gant de soie...
Je ne pouvais songer qu'il exista des Autres !

Tout ce qui se dit de par la mythologie
Les légendes, trésors des veilles populaires
Tout ce qu'on croit créé pour la peur des logis
Je l'ai vu ! Mes yeux ont vu ces monstres d'hier !

Le vautour prenant son essor en haut des cimes
L'ours patibulaire arrachant le bras d'un homme
Sont des créatures de Dieu, mais les abîmes
Cachent des choses qui font tomber dans les pommes !

Je ne saurais peindre ces horreurs des enfers
Les peintres comme Bosch ou Goya ont raison
La veille est pire que le sommeil pour les nerfs
Et la raison sombre en découvrant l'horizon !

Les gouffres des grottes où je grelotte toujours vif
Les caniveaux de ville où dévalent les eaux
Ces égouts sont à fermer, c'est impératif !
La scansion du tonnerre qui vrille un cerveau...

Ils m'ont mis à l'hospice en ne me croyant pas
Seigneur ! J'ai pourtant tout découvert des mystères
De ce qu'on nous cache depuis mille ans de ça
Il y a un complot pour repeupler la Terre !"

*

Le docteur Freud rentrait dans son bureau de Vienne
Après des arguties avec de bons confrères
Lorsqu'on apprit ce cas de folie souveraine
Il touchait un membre de la famille altière

Il fut appelé, fit son diagnostic, pria
Pour le repos de l'homme, et son âme damnée
Ce prince avait des choses à confesser, ah !
L'esprit de Freud avait été tourneboulé...

Bien des années plus tard, rejoignant l'Angleterre
Chassé par les nazis, Freud s'installa en ville
Frémissant au récit de Jack l'Éventreur, fer
De lance aux contes de Sherlock, ce vrai civil

Ce détective égal à lui, traquant ses proies
Le savant progresse en connaissances immondes...
Ce soir, Freud tremble dans son bureau. Il a froid
Il n'a jamais vu sa cave, où dort tout l'immonde...

Écrit par jacou
Les illusions ne sont jamais perdues, elles se transforment. L'imaginaire est peuplé comme par magie de ces illusions.
Catégorie : Pensée
Publié le 17/10/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 17/10/2020 à 08:01:25
Pauvre Sigmund !
mais que sont devenus ses chow-chow ?
et qu'allait-il faire dans sa cave le malheureux ?
parlons des autres comme de nous .
justine
Posté le 17/10/2020 à 12:54:59
Merci Justine pour tes lignes de grand prix.

Freud a révélé le "malaise dans la civilisation", venu des caves de l'âme si près des égouts, et qui allaient submerger l'Europe de haine après lui, mort en 1939, durant la Seconde Guerre atroce plus encore que la Première. Freud est un maître que je révère, même s'il n'a pas toujours raison de fouiller dans les souterrains, depuis l'adolescence où je le découvris dans le sillage des surréalistes, André Breton ayant tenu à le rencontrer en personne. Ses vues étaient sombres mais utiles pour l'âme de l'homme et pour la création aussi bien.

Je trinque avec toi pour un bon samedi.
jacou
Posté le 17/10/2020 à 15:54:11
à la tienne!
oui Freud m'a fort appris dans mes lectures sur la connaissance de soi, les rêves etc et bien que mon psy fût yungien nous en parlions, ce dernier psy que j'ai soigné pendant 30 ans s'est suicidé en 2016 car il a perdu sa femme il m'avait demandé en cadeau mes Lagarde et Michard, adorait mes poèmes et avait plein de projets pour la retraite il m'a laissé ses boules de Qi Qong
j'ai appris sa mort en voulant l'informer pour Bob .
justine
Posté le 17/10/2020 à 15:56:54
tu vois là tu pars toujours de toi pour aller vers l'universel et moi je fais le contraire j'essaie, je pars de l'universel pour revenir vers moi en général .comme faisant partie du tout .
justine
Posté le 17/10/2020 à 17:29:27
Tu as le secret des poèmes qui font frissonner, Georges! Surtout quand le propos se base sur la réalité qui sait se montrer aussi dure, aussi cruelle que l'imagination, quand ce n'est pas plus.

Sigmund Freud reste le maître incontesté de la psychanalyse, qui ouvrit la voie à une nouvelle compréhension de certains troubles, quand à son époque on continuait à enfermer massivement les gens "différents" à l'asile, qu'on les mettait de côté pour soi-disant les soigner mais en réalité en aggravant ainsi leurs troubles.

Merci beaucoup pour cette évocation de l'inventeur de la psychanalyse moderne, qui croise en tes mots les personnages célèbres que sont Jack l'Eventreur et Sherlock Holmes.

Avec mon amitié vive :)
Matriochka
Posté le 17/10/2020 à 17:54:23
Justine, tchin tchin !
Je te remercie pour ce que tu me dis de cette vie qui est tienne, que je sais passionnante puisque tu es passionnée. Tu as eu un bel échange avec cet homme amoureux qui n'a pas pu survivre à la perte de l'amour. C'est beau, les êtres passionnés, ils mènent des vies déchirantes, que je respecte profondément comme je respecte, au vrai, tous les gens excessifs, trop ceci ou trop cela...
Tu as raison pour ta remarque suivante : je pars de moi, c'est ma vanité qui prélude à mon ouverture au monde, dont j'essaie de tirer à moi les richesses qui me sont accessibles. Freud, Jung, demandent à ce qu'on soit lucide sur soi.
Bonne soirée à toi, Justine.
jacou
Posté le 17/10/2020 à 17:58:55
Matriochka, merci vif à toi ! Tu soulignes ma passion prononcée pour le domaine du fantastique, qui traite de la réalité sous un biais hallucinatoire pour mieux nous en dénoncer les traits sombres ou incertains. L'épouvante donne du sel à ma vie, trop paisible sans cela, d'autant plus que mon goût cérébral pour la philosophie et l'histoire aurait pu faire de moi un individu tranquille, n'étaient que j'ai des démons intérieurs qui me rongent à chasser ! Catharsis de l'horreur, à l'égal du tragique grec antique !
Avec ma bien vive amitié :)
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

31/10 10:25Iloamys
Sourire
Nous parlons de livres pas de fleurs.
Bonne journée à tous.
31/10 10:22marquisa
Pour moi, la justice aurait été de laisser toutes les librairies en libre accès et pas uniquement les jardineries .
31/10 09:09Iloamys
Bonjour Marquisa
C'est une question de justice.
Afin de ne pas léser un peu plus les librairies qui sont soumises à la fermeture.
Perso, je soutiens les petits commerces. Rien à cirer des grandes surfaces.
:- )
31/10 08:09marquisa
Bonjour, mon cri de révolte du matin en cette periide de confinement c'est de nous bloquer l'achat des livres dans les grandes surfaces, c'est inadmissible , cela n'engage que moi.
31/10 08:08justine
les chrysanthèmes fleurs d'or sont fleuris
30/10 01:43jacou
Bonjour à tous. Dans ces temps troublés, prenez bien soin de vous, poétesses et poètes qui êtes d'abord des femmes et des hommes, sensibles et courageux :)
30/10 01:41jacou
Bonjour Matriochka et Daniel.
30/10 09:31lefebvre
Aujourd'hui n'est pas un bon jour, mais je vous souhaite quand même une belle journée avec mon amitié
29/10 04:05Matriochka
Je disais donc... bon courage à tous, prenez bien soin de vous ;)
29/10 04:04Matriochka
Bonjour Justine, Jacou et toutes les belles plumes :) Ce soir les poètes seront de nouveau confinés, mais la poésie, elle, restera toujours libre de s'exprimer. Puisse-t-elle nous apporter son souflle! Bon coourage à tous, pren
29/10 02:54justine
dormez rêvez je veille
28/10 12:32jacou
Bonjour Matriochka, et vous tous. Avant le grand renfermement, très probable, en France, je vous souhaite un courage défiant toutes les épreuves, peuple des poètes ! :)
27/10 04:20Matriochka
Bonjour Yuba, Jacou et toutes les belles plumes :) Profitons du beau sourire de la poésie, étant donné que nous devons dissimuler le nôtre sous des masques ;)
27/10 02:46jacou
Bonjour Assia. Bonjour à tous, amis de la poésie, amis des heures gagnées !
27/10 10:21Yuba
Belle journée de mardi à vous toutes et tous chers poètes ! :)
26/10 09:41jacou
Bonsoir Daniel, Marquisa. Bonsoir à tous, poétesses et poètes qui mettez des mots sur les choses en temps de détresse.
26/10 07:48marquisa
Bonjour, même si nous devons porter le masque en ces périodes difficiles , gardez le sourire, vos yeux s'expriment encore pour vous. Bien poétiquement. Marquisa.
25/10 07:06lefebvre
Bonjour et bon dimanche à toutes et à tous, avec mon amitié
25/10 02:29jacou
Bonsoir Olivier, Matriochka, Justine... Merci Justine pour le rappel ! :)
25/10 01:34justine
il est 1h33

Qui est en ligne