La douceur des choses nous empreint de tristesse
Car nous savons pour nous le temps qui est compté
Que la beauté des vies va à folle vitesse
Se précipitant aux eaux du Styx indomptées

Nous fûmes dans l'Eden en l'oubli d'un jardin
Il paraît que créés nous étions immortels
L'existence éternelle est un fâcheux destin
Si la jeunesse ne l'accompagne à l'autel

L'Hadès des anciens Grecs avait un peuple d'ombres
Parcourant le terroir autour de l'Achéron
Ulysse y descendit voyant Achille sombre
Des mères nous font naître où nous tournons en rond

La mort nous sauve encor du tourment silencieux
Croyant, athée, qu'importe où l'angoisse est trop forte
L'un est sage en lui-même et l'autre prie les cieux
Mais tous nient qu'un jour on leur tranchera l'aorte

Dante a campé le fleuve où le nocher attend
Pour prix de son passage on verse en pleurs l'obole
Et dès lors allons-nous saluer le vieux Satan
Ou c'est le Paradis pour ceux qui ont l'envol

Le Poète et l'Eglise ont mis le Purgatoire
Entre les deux versants de l'hospice des morts
Il faut justifier en racontant son histoire
Qu'on a crevé et qu'on est bourré de remords

Écrit par jacou
Le poète éveille un monde dont il est le veilleur
Catégorie : Pensée
Publié le 14/03/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 14/03/2018 à 02:25:35
Le purgatoire...
eric
Posté le 14/03/2018 à 08:45:02
J'apprécie beaucoup "cette douceur des choses"...Cela nous ramène à nous...
angeleyes
Posté le 14/03/2018 à 08:56:26
prends garde à la douceur des choses
marinette
Posté le 14/03/2018 à 09:13:29
J ai particulièrement aimé la dernière strophe
Errant
Posté le 14/03/2018 à 09:29:29
C'est une Divine Poésie !
Encore une fois ton talent nous le prouve...tu pars de l'amer éphémère de la douceur des choses, tu nous emportes dans les légendes des enfers et au final il y aura encore la mort ...MERCI Jacou pour cette belle richesse !
Amitiés :)
Yuba
Posté le 14/03/2018 à 09:30:16
éternel est ton savoir dire... que chaque chose puisse nous donner la paix

bise poète jacou :)
MARIE L.
Posté le 14/03/2018 à 11:15:16
fascinant épique magnifique merci jacou:)
romantique
Posté le 14/03/2018 à 13:02:44
j'adore!!pourvu en effet qu eternité rime bien avec jeunesse eternelle!!!j'ai bien aimé aussi les aortes tranchées!!!!ça prépare bien à l idyllique.....!!!!!
bravo Jacou!!!
Aria
Posté le 14/03/2018 à 15:21:51
Merci à vous, Eric et Angeleyes !

@ Marinette : je te remercie d'évoquer Paul-Jean Toulet ! C'était ma révérence du titre.

@ Errant : merci, vous avez raison, le dernière strophe est vouée à ce Purgatoire, qui fut inventé pour ne pas désespérer tout à fait les âmes mortes, une manière de seconde chance pour se loger dans l'au-delà.

@ Yubanca : je te remercie de citer Dante lol, ce tour opérateur de l'au-delà !
Amitiés :)

@ Marie L. : merci de tes jolis mots. :)

@ Romantique : trois adjectifs pour lesquels je vous remercie profondément. :)

@ Aria : merci beaucoup. Ah oui alors, si l'éternité est sénilité, quel malheur lol !! L'aorte tranchée, c'était la séquence gore du poème lol !
jacou
Posté le 14/03/2018 à 22:05:29
Je me suis passionnée pour tes deux premières strophes pour ainsi dire silencieuses, comment peuvent-elles nous parler aussi profondément !? Tout simplement parce qu'elles nous portent d'une si belle façon qu'il se passe de nombreuses choses à l'intérieur de nous...Bravo Georges, c'est tout de délicatesse et avec beaucoup de douceur. Belle nuit ami et douce nuit...Gros bisous !
suane
Posté le 14/03/2018 à 22:40:40
Merci beaucoup à toi Stéphanie pour ta lecture approfondie, tu t'es imprégnée des vers d'ouverture et ensuite, tout a suivi son cours avec le naturel et la simplicité qui te caractérisent. Je suis content que tu te sois laissée porter, la poésie est une histoire de transports, comme on disait autrefois, d'émotions fortes. Je te remercie encore, et te souhaite une très belle nuit sous la douceur des étoiles qui veillent. Gros bisous !
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

19/04 12:52Babel
merci !
19/04 12:04Yuba
Le message est envoyé à Rémi ...patientons :)
19/04 11:57Yuba
Bonjour Babel
19/04 11:57Yuba
La page d'acceuil a encore disparu ...je vais contacter Fluminis !
19/04 11:56Babel
bonjour Yuba
19/04 11:55Babel
la page d'accueil a un problème
19/04 10:53Yuba
Bonjour les mordus de poèmes , les fous des mots :)
19/04 01:26isma
Bonsoir
18/04 09:56Olivier RACHET
Bonsoir Yuba, bonsoir à toutes et à tous ! Oui jacou, une bien belle communauté...
18/04 11:30Yuba
Bonjour Georges , bonjour tout le monde !
18/04 10:29jacou
Bonjour belle communauté.
17/04 04:12Yuba
Bonjour Marinette ...merci pour ces impressions sur la communion des choses ...
17/04 02:01marinette
et sous mes pieds brûlants je sens le feu qui brûle
17/04 02:00marinette
je suis là entre les murs et sous la cendre
17/04 11:44Yuba
Bonjour Daniel, bonjour à toutes et à tous :)
17/04 11:03lefebvre
Bonjour les poètes
16/04 05:04Olivier RACHET
Oui espérons-le jacou. C'est bien le problème de ces magnifiques monuments, ils sont à la fois fragiles et solides, et ils réclament beaucoup de soins. La vieille dame n'a pas fini de nous émerveiller, croyez-moi !
16/04 10:41jacou
Oui, bonjour Assia, espérons qu'un nouveau Viollet-le-Du c architecte respecte bien la cathédrale...
16/04 10:36Yuba
Bonjour Georges ...et nous sommes également endeuillés avec elle et espérons qu'elle sera plus belle après "réparations" ...
16/04 10:34jacou
Mais notre poésie fait revivre toutes choses, alors écrivons !

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 58 invités