Blason de lys d’un roi, le désarroi d’un sabre
Dans le sable oublié sont des gisants d’église
L’inlassable passé si sensible, macabre
Arbre à came où meurt une heure et tout légalise

Je glisse un réglisse en ma bouche et ma babouche
Me transporte au plus près mais me laisse au tapis
Mon âme lisse est molle où l’homme en moi s’abouche
Je pâtis d’un plaisir qu’un autre pâtre épie

Je puise où s’appuya l’apôtre Paul en strophes
Des mots forts comme épeautre en veine apologique
Psaumes pains des pauvres mais peau des catastrophes
Un catalogue, effort fait sous l’ogive oblique

La voûtée cathédrale a envoûté ma foi
J’y console parfois un contrefort de doutes
Croire à ces grands râles vaut des crises de foie
Désolant apogée que le croyant redoute

Je sors de Saint-Denis et sa digne agonie
Organisée des rois, aux beaux tombeaux de France
Des longs lits blessés dont le peuple s'est honni
Par les siècles selon qu’il vécut en souffrance

La table et l’établi me retrouvent oeuvrant
En ouvrier que rien du va-et-vient des heures
Ne trouble tant qu’un vieux souvenir très navrant
Contant qu’histoire au populaire est tous malheurs

Mais, moi, tocard catho dans mon costard coûteux
Artisan de ma foi qui n’est pas de tisane
Je vais dès lors dorer tout cet art somptueux
Que le religieux sert en passion partisane

Écrit par jacou
Les illusions ne sont jamais perdues, elles se transforment. L'imaginaire est peuplé comme par magie de ces illusions.
Catégorie : Histoire
Publié le 22/09/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 22/09/2019 à 07:04:33
Apprendre l'histoire d France en poésie, voilà ce qu'il m'aurait fallu à l'école pour m'intéresser
Tu l'as fort bien narré
Merci
Belle de jour
Posté le 22/09/2019 à 12:02:30
Mais qui est donc ce mystérieux artisans, narrateur de cette intrigante chronique, St Denis a un passé chargé qui y vit naître séjourner le premier capétien, couronner Marie de Médicis pour finir un des derniers bastions du communisme... Un poème à clef aux subtiles allitérations parfois déroutantes!
Banniange
Posté le 22/09/2019 à 12:17:12
l'art somptueux de Polenstrof
tocard catho dans ton costard coûteux
marinette
Posté le 22/09/2019 à 12:36:34
Belle, je te remercie pour ta confidence : tu sais, je n'aimais pas l'histoire au lycée non plus. C'est grâce à ma mère, qui acheta une belle encyclopédie, que j'ai découvert après ma scolarité terminée combien l'histoire pouvait être riche et utile aussi, puisqu'elle me permit de trouver un emploi, comme quoi... Faire d'une passion un métier, même brièvement, est toujours gratifiant !
jacou
Posté le 22/09/2019 à 12:52:51
Merci profondément Banniange de chercher le mystère de ce texte. Voilà je t'explique : un historien nommé Gérard Noiriel a entrepris d'écrire "Une histoire populaire de la France" que je dévore, admiratif. Et voici d'où me vient le pluriel du titre : "Histoires de France", car selon nos origines sociales nous faisons des lectures différentes et passionnelles et idéologiques de nos histoires nationales.
Étant issu d'un milieu très populaire (mère ouvrière puis employée, père ouvrier), je ne me suis jamais départi de mes origines sociales, même si la culture acquise et certains emplois m'ont fait frôler l'embourgeoisement. Et Saint-Denis, comme tu l'as très bien perçu, perspicace que tu es, est le lieu ma géométrie contrastée : oui, avant tout c'est une ville à la tradition communiste, mais oui sa basilique abrite les tombeaux des rois de France, ce sont deux traditions qui font la nation française et la constituent ensemble, surtout si on lit les historiens des diverses chapelles qui parfois s'opposent, parfois concilient. J'ai ajouté à mon portrait mental ma croyance catholique, car "l'artisan" c'est moi. Pour être complet, je précise que j'ai longuement été d'extrême-gauche (trotskiste puis communiste dans mes jeunes années), j'ai longtemps appartenu à la gauche politique et je suis un républicain confirmé. Cependant, puisque j'aime l'histoire, j'accueille dans ce poème toute l'histoire de France, trouvant à Saint-Denis, chez cet ouvrier artisan le point focal de ma vision politique, idéologique également. Quoique je sois désormais centriste, je demeure teinté à gauche, je m'en aperçois dans mes parti-pris, notamment dans les livres et journaux qui me font réagir intellectuellement. On ne se refait pas !
jacou
Posté le 22/09/2019 à 12:57:40
Marinette, je te remercie pour ton commentaire qui d'assonances en allitérations me fait passer par différentes perceptions de la poésie. C'est délicat de concilier les sons en pléthore et le sens d'un récit raconté, j'essaie de trouver l'alchimie entre les deux choses, deux lignes tramées progressant parallèlement, l'une tirant les sons vers moins de sens, l'autre inclinant la narration au défaut du son primordial. J'espère un jour trouver le lieu et la formule, alors je penserais que je deviens poète...
jacou
Posté le 22/09/2019 à 14:09:06
J'apprécie ton texte et ton écriture !
CRO-MAGNON
Posté le 22/09/2019 à 16:47:50
Et tu récidives avec cette narration de génie !
qui caractérise ton écrirure en joignant les effets historiques à ta passion pour les sonarités et allitérations où tu excelles et que moi j'applaudis admirative ...
Merci et bravo à toi Georges pour ta générosité en connaissances universelles mais également en confidences personnelles qui nous font découvrir la petite histoire du poète !
Yuba
Posté le 22/09/2019 à 17:25:01
Un jeu de qui est-ce historique en poésie, c'est très original lol ! Bravo pour ce travail d'orfèvre constituant plein de références. Je lis plus haut que l'artisan c'est toi, le mystère est donc résolu... merci du partage et des clés Georges !
grêle
Posté le 22/09/2019 à 21:06:50
J'ai eu l'impression de visiter la basilique de Saint-Denis... merci pour les recherches et les références
I-ko
Posté le 23/09/2019 à 14:04:30
Olivier, Assia, Marine, I-ko, je vous remercie pour vos messages très sympathiques. Bonne journée à vous et bon début de semaine !
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

18/09 11:53jacou
Bonsoir Musouka, Ombrefeuille, Syntax Error
18/09 10:47Syntax_Error
Amen.
18/09 10:05Ombrefeuille
Zut ... Il manque un bout de mon premier post :) Le site en tant que tel ne doit pas en souffrir. Re-bonne nuit :)
18/09 10:04Ombrefeuille
La raison de notre présence ici est et doit rester la POESIE. Il s'agirait de ne pas l'oublier ! Sur ce, bonne nuit :)
18/09 10:04Ombrefeuille
... je poursuis ... et rien ne saurait justifier les insultes , ni dans la tribune libre, ni dans les comms, ni en MP, ni dans le forum.
18/09 10:02Ombrefeuille
Bonsoir à tous. Bien que sur ce site depuis un peu moins d'un an, je puis dire que j'ai toujours constaté le sérieux et le souci de dialogue de la part des modérateurs. Si qqn a des problèmes perso avec eux, le site en t
18/09 08:54Musouka
Je suis sur Iceteapeche depuis 5 ans. Je n'ai jamais vu les modérateurs êtres excessifs. Je leurs lève mon chapeau, ils font un excellent travail !
18/09 06:35eliosir
Bonne nuit à tous, puissions nous tirer un trait sur ce qui ronge notre fruit commun, ce site.
18/09 06:33Matriochka
Allez, je dois vous laisser pour ce soir. A demain, et je souhaite de tout coeur que le calme revienne!
18/09 06:33eliosir
ahah!!
18/09 06:32Matriochka
Ooop's, excuse Eliosir, j'm'ai emmêlé les touches! :-D
18/09 06:31Matriochka
Courage, Jacou et toute la modé. Mes pensées sont avec vous. Je parle à Ombrefeuille ce soir. A demain ;)
18/09 06:31eliosir
Matriochka,
Elisosir, c'est joli comme nom :-))
18/09 06:30jacou
Bonsoir Mesdames et Messieurs.
18/09 06:30Matriochka
Et enfin, laissez-nous échanger tranquillemen t, Iloamys! Over pour moi, ce soir, je stoppe là, tu as raison, Elisosir ;)
18/09 06:29jacou
Iloamys, tu l'as pratiquée avec creature, la négation de la modération, puis avec moi, à quand avec Yuba...?
18/09 06:29Matriochka
Mais laissez-les faire leur boulot tranquille, et ne les poussez pas sans cesse à bout (pour Iloamys)
18/09 06:28eliosir
Stoppez ici, que ce soit en privé, MP ou sur la tribune, restons en là svp
18/09 06:28Iloamys
Donc je dois accepter le lynchage sans me défendre
18/09 06:28Matriochka
Je suis d'accord avec Elisosir, si vous ne pouvez pas blairer Jacou et les modés, alors ignorez-les, tout simplement!

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 123 invités