Le marcheur se défend d’être le moins habile
Des montagnards frileux que la contrée produit
Il va tranquillement sur les sentiers kabyles
De sa région natale où l’ami l’introduit

Tizi Ouzou est loin dans le fond de vallées
Des souches d’arbres morts encombrent cette sente
Où il monte aussi haut que son pas peut aller
La pente est ardue, nul ne pense la descente

Maâtkas rougeoie des feux que la soirée prépare
Le hameau de son père est devenu la ville
Sise au creux des rochers, où le voyageur pare
Au plus pressé, dormir, manger, actes civils

La Kabylie s’endort sous des ciels de Provence
Celui qui a choisi de marcher est content
C’est ici que je veux prouver ce que j’avance
Pas d’homme heureux si sa terre nue n’y consent

Écrit par jacou
Le poète éveille un monde dont il est le veilleur
Catégorie : Evasion
Publié le 17/02/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 17/02/2019 à 01:03:00
C'est un bel hommage que tu traces ici Georges , par des lignes profondes et pures tu abordes cette belle région montagneuse que je ne connais pas mais dans la géographie et la langue amazigh font d'elle la soeur qui prolonge la chaine du Rif en Algérie. Les hommes décidèrent un jour de mettre des frontières que les reliefs les mers ou encore le ciel, comme celui de la Provence que tu cites, ne reconnaitront jamais ...une dédicace à la moitié de tes racines que je mets dans mes favoris !
Yuba
Posté le 17/02/2019 à 10:32:16
J'ai adoré cette évocation de la Kabylie. Merci ;-)
AdA
Posté le 17/02/2019 à 10:42:44
Je ne connaissais pas la Kabylie mais je parle au passé car le tableau est très bien rendu. On y sent les herbes odorantes brûlées par le soleil, la vie tranquille qui s'y déroule et les cailloux sous les pieds des marcheurs. Très jolie carte postale que tu nous envoies là, Georges.
eliosir
Posté le 17/02/2019 à 13:18:49
Assia, merci à toi de souligner que les frontières ont découpé au fil du temps ce territoire ancien, numide autrefois, berbère. Frontières que partout l'Histoire forgea, mais les frontières sont faites pour être transcendées. Comme tu dis,montagnes et ciel n'ont pas de limites. L'Algérie et le Maroc ont ainsi une histoire commune par leurs peuples millénaires, au-delà de leurs différences dans la construction de leurs États.
jacou
Posté le 17/02/2019 à 13:19:48
Ada, merci beaucoup pour votre enthousiasme !
jacou
Posté le 17/02/2019 à 13:23:47
Eliosir, un grand merci à toi, la carte postale est teinte d'ocre et de vert, montagneuse à souhait. Un jour, mon père, Mohammed, est descendu de la montagne, est venu en France comme électricien, il y a rencontré ma mère, Yvonne, mi-bretonne mi-normande à Paris, et ainsi je naquis...
jacou
Posté le 17/02/2019 à 14:02:16
J'ai connu un kabyle, un copain qui est retourné en kabylie merveilleuses montagnes à ce qu'il paraît...
eric
Posté le 17/02/2019 à 14:12:09
Ce doit être alors un bien beau pays Jacou, puisqu'il sait se marier avec le gris breton Normand et en conserver son soleil!
eliosir
Posté le 17/02/2019 à 15:20:28
Éric, merci de ton message. Mon père s'apprêtait également à retourner au pays, mais la maladie l'a fauché quand j'étais enfant. En fait, aujourd'hui, je devrais être Algérien et vivre au sud de la Méditerranée. Mon père avait décroché un contrat de contremaître électricien dans le complexe pétrolier d'Annaba (ex Bône). C'était peu après l'indépendance de l'Algérie, il y avait besoin de bras et de cerveaux.
jacou
Posté le 17/02/2019 à 15:22:43
Eliosir, oui, bien beau pays, jolie région. En fait, toutes les contrées de nos racines sont magiques à nos yeux, c'est la morale de l'histoire. Je ressens la même chose du côté de Quiberon ou de Caen.
jacou
Posté le 17/02/2019 à 18:59:13
Votre poème m'a rappelé la Tunisie et le Maroc Je l'ai vraiment apprécié. Je le garde vers moi. Je suis d'origine percheronne pas loin de la Normandie. Belle fin de soirée Georges
roserose
Posté le 17/02/2019 à 20:07:15
Merci Rose pour votre commentaire. Je suis ravi de savoir ce que vous me dites. À bien réfléchir, nos origines lointaines se perdent dans la nuit des temps et dans les vastes espaces. Belle nuit à vous.
jacou
Posté le 18/02/2019 à 10:01:49
J'ai beaucoup aimé, c'est paisible et le poème bat au rythme des pas, au rythme des cœurs et les souvenirs affluent.
Moi80
Posté le 18/02/2019 à 14:36:11
Merci Moi80 pour ce tonique message !
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

13/08 09:18creature
Histoire d'avoir la pêche
13/08 09:18creature
Je te propose, Banane, d'écouter Téléphone.
13/08 09:14creature
Pour le coup, c'est très terre à terre.
13/08 09:13Banane
Même pas, j'ai reçu ma fille
13/08 09:06creature
C'était pour qu'on te voit, avoue ;-)
13/08 09:06Banane
C'est réparé
13/08 09:06creature
Salutations Banane ! :-)
13/08 09:05Banane
AH? MA TOUCHE EST COINCEEE
13/08 09:04Banane
SALUT LES POETES
13/08 09:03creature
Ça m'avait surprise à l'époque
13/08 09:03creature
Je m'en souviens très bien oui... un jour tu as écrit sur un papillon, et c'était beau :-)
13/08 08:59CRO-MAGNON
Absolument ! Je n'écris que des textes fleur bleue !
13/08 08:56creature
Un homme fragile (-:
13/08 08:54CRO-MAGNON
Abominablemen t vexé ! Lol mdr
13/08 08:27Lys-Clea
Il ne répond pas toujours à Tout .. il est Joueur aussi ..
13/08 08:25creature
Je l'ai vexé ? ;-)
13/08 08:23Lys-Clea
Bonsoir, toujours à Surprises Messire !! :-))
13/08 08:05creature
T'es rustre ou galant ? faut savoir
13/08 07:57CRO-MAGNON
Gentes dames
13/08 07:47creature
Ah non, nous ne sommes pas à vendre !

Qui est en ligne