Vite plonger. Puis remonter.
Jouer à chat perché avec la mort.

Sur des étendues drues de neige
S’allonger d’un commun accord.

Donner à boire au chat du sang pur.

Préférer monter l’escalier
Dans un sens d’aiguille de montre
Regardant le néant en face
Dans l’ascension puis la descente.

Je sens que la défaite est proche.

Mon équipe a déjà perdu
Ce qui la faisait invincible
Le sens nul de tout ici-bas.

Pourtant le soleil point
Il va repeindre un monde
À coup de peigne en sueur.

Sous ses rais je rejoins
La berge au bord de l’onde
L’auberge et sa chaleur.

Écrit par jacou
Miaou !
Catégorie : poèmes divers
Publié le 21/11/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 21/11/2018 à 08:59:38
Je trouve une beauté tragique à votre poème, le mélange parfait du temps et de l'espace est fascinant....
Puis"Sous ses raies je rejoins
La berge au bord de l'onde
L'auberge et sa chaleur."
Que de grâce..Merci Jacou.
Hypothese
Posté le 21/11/2018 à 09:23:20
Hypothese, merci beaucoup, ce poème a été écrit en écriture automatique, j'ai d'abord laissé les vers se faire quasiment seuls, avant de réintroduire par les rimes du contrôle dans les trois dernières strophes.
Aussi, votre lecture et vos ressentis me sont bien précieux. La fin est comme une pause dans une lutte éternelle contre le temps.
jacou
Posté le 21/11/2018 à 09:31:37
Et bien je le trouve particulier dans la manière dont les mesures de temps et d'espace se mélangent. Pour le coup, moi ça me parle.
Hypothese
Posté le 21/11/2018 à 09:36:04
Intéressant et très imagé.
Weedja
Posté le 21/11/2018 à 09:58:18
Une écriture automatique qui nous ravit.
Merci, Georges, pour ce mélange... de beautés poétiques.
Amitiés
lefebvre
Posté le 21/11/2018 à 12:48:22
On dirait la séquence d'un film qui procure du froid dans le dos ..en noir et blanc au début , puis la lumière revient sur le mouvement des dernières marches de cet escalier dans le sens contraire des aiguilles d'une montre..il ne manque que le tic tac tic rac...mais le silence est bien aussi ...merciiiiii et bravo Georges !
Yuba
Posté le 21/11/2018 à 14:35:00
fascinant de beauté secrète au gré du temps amitiés:)
romantique
Posté le 21/11/2018 à 16:11:50
Ce poème me fait penser à une personne qui voudrait se jeter dans le vide quelque chose l'arrête et machinalement elle se retrouve à l'auberge et sa chaleur. Mon imagination vagabonde. Il faut beaucoup de talent pour écrire de cette façon. Belle fin de journée Georges
roserose
Posté le 21/11/2018 à 17:42:00
Hyper émotionnel ce poème ! Et qu'il soit écrit en écriture automatique me plaît beaucoup, je le trouve vraiment intéressant et inédit, du jamais vu sur icetea ! Aussi beau que du Yves Bonnefoy... Merci Georges, je l'ajoute dans ma boîte à fav. Amitiés :)
grêle
Posté le 21/11/2018 à 17:47:29
Merci à vous tous de vos ressentis et de vos réflexions. Grâce à vos commentaires, j'ai pu tisser un lien entre mon inspiration et un film que j'aime et qui m'a vivement marqué :

C'est "Sueurs froides" (ou "Vertigo", titre original) d'Alfred Hitchcock. Le générique au début montre une spirale, le film tourne autour du vertige, d'un escalier en spirale, de morts par chutes, je crois voir là certains des motifs de mon texte.

En outre, j'ajoute que la spirale a rapport avec l'Ouroboros dans la symbolique : c'est le serpent qui se mord la queue et forme ainsi un cercle. Ce symbole signifie souvent l'éternel retour de toute chose, ressemble à une spirale, et ce film nous montre deux morts dont la seconde est l'exacte réplique de la première.
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

16/01 02:54jacou
Oui, j'ai répondu dans le sujet du forum.
16/01 02:53jacou
L'astuce est de retirer tous les accents, c'est pénible au début, puis on fait avec...
16/01 02:53passeur de mots
tout comme ma réponse sous le message de Weedja
16/01 02:50passeur de mots
je viens de répondre sous ton message, ma réponse aussi "foire".
16/01 02:50jacou
Ah d'accord ! Désolé, mais il ne faut pas mettre d'accents, c'est un problème inexplicable et insoluble, dans le forum.
16/01 02:48jacou
J'ai fait ainsi : onglet COMMUNAUTÉ, puis FORUM, et dans le forum : NOUVEAU SUJET...
16/01 02:48passeur de mots
quand je poste un nouveau sujet, à la validation chaque lettre avec un accent est changée en sigle illisible? j'ai fait plusieurs tentatives.
16/01 02:45jacou
Comment tu procèdes...?
16/01 02:45jacou
Je viens de créer un sujet dans le forum, ça marche apparemment.. .
16/01 02:41jacou
Bonjour Didier, merci de le signaler, je vais voir ça !
16/01 02:32passeur de mots
le forum "bug" fameusement. impossible d'y déposer un message.
16/01 08:40Yuba
Bonjour Daniel , bonjour Georges et bonjour à l'appel d'écriture ou de lecture en chacun sur le site...
16/01 08:28jacou
Bonjour monde poétique !
16/01 07:14lefebvre
Bonjour à toutes et à tous
15/01 09:02passeur de mots
Tout a fait Yuba... tout a fait
15/01 08:24Yuba
Tout à fait d'accord ...mais une "folie" particulière qui prend racines dans le rêve et s'envole par les mots ...
15/01 08:14passeur de mots
Lu aujourd’hui : on ne peut-être poète sans un peu de folie... vous êtes d’accords? Moi oui
15/01 08:59jacou
Bonjour Didier, Daniel, Assia, et bonjour aussi aux ardents poètes qui nous régalent soirées et matinées.
15/01 08:05Yuba
Bonjour et agréable journée poètesses et poètes ...faites de beaux voyages dans la poésie !
15/01 06:55lefebvre
Un bonjour du matin fait fuir tous chagrins

Qui est en ligne