(d'après le tableau "La Dame de Shalott"/"The Lady of Shalott" de John William Waterhouse)

" target="_blank">" target="_blank">" target="_blank">" target="_blank">" target="_blank">https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Lady_of_Shalott_(Waterhouse)#/media/File:John_William_Waterhouse_-_The_Lady_of_Shalott_-_Google_Art_Project_edit.jpg

Lèvres purpurines, de rousse chevelure
Ton bandeau, ta ceinture, ou ton collier sur l’eau
Pour t’embrasser ma rime invite Lancelot
Lady, blanche beauté, tu vas à l’aventure

Lancéolée chandelle en consumation frêle
La Lady s’élance où meurt la lande, au ruisseau
Seul à la proue fixé le crucifix, d’un saut
Mêle la mystique à ton amour qu’effraie le

Dieu Sauveur, rémission du péché qu’amoureuse
Tu pries dans l’espérance où jamais ne se lasse
L’humaine nature, et son histoire est, hélas !
Invivable éternelle instance bien trompeuse

Les nénuphars, les fleurs vont aux rives d’automne
Ce poème au tableau qui mêle savamment
Des vers jolis tombeaux des capricieux amants
Est délice d’une heure où l’indocile tonne

Le pasteur puritain, l’ennemi du peintre
Est un pâtre opérant dans les cœurs trop humains
Shalott n’existe pas, mais tentations, demain
Séparent les époux et libèrent leurs cintres

Belle Angleterre où joue Tennyson (1) ses vers riches
Marâtre sévère pour tes ladies flambantes
Tu chatoies toutes mers et tes nefs sont probantes
De ta domination, mais les cœurs toujours trichent !

John William Waterhouse n’était pas symboliste (2)
Mais puise à l’imago de la confrérie défunte
La candeur végétale et la splendeur des feintes
De couleurs corolles glissantes pour nos listes

Nos listes dévoyées par ces peintres de charme
Quand l’impressionnisme la vérité scandait
Et ouvrait aux fauves la cage aux teintes, dais
Sous lequel ajourer la vraie couleur des larmes

Plainte éprouvée par peine est fixée si rapide
Qu’un art immobilisé trompe un spectateur, un
Isolé dans l’asile où son moi clandestin
Se glisse, or la foule est du mouvement avide

D’où la mort d’Avalon, des fées et des forêts
Dont ne surnagerait que chanson de dandy (3)
Épelant une époque où trônait la Lady
Thatcher, non de Shalott, économiques rêts !

Les temps industriels ont effacé naguère
Pouvons-nous vivre en rêve un éternel hiver ?
Lady of Shalott qui voit trop d’amours divers
Dans tes miroirs, Facebook nous forme à la guerre !

Fini, fini ! Le pitre a son heure de gloire
Et peut conspuer tout qui n’est pas nullité
Le quart d’heure warholien (4) a gagné, cécité
Tu es technologie, j’irai te fuir en Loire !

Loire où sont des châteaux beaux comme renaissance
Les escaliers sans fin des nobliaux qui soignent
Ce que Révolution leur ôta de sa poigne
Et rendent les touristes fiers des plaines de France

Lady, ne te noie pas, tu joues très bien ton rôle
Ce dépit d’image figée est épi sage
D’où moissons reviennent pour le poète, page
À la traîne de reine où, servir, l’honneur frôle

Lady, suis ce cours d’eau en jolie riveraine
Si ta peinture est morte en l’abstraction présente
L’amour n’est rien d’autre qu’il ne se représente
Tout art nous veut happés par folie souveraine !

(1) poète anglais, auteur de la ballade "The Lady of Shalott" dont s'inspire la toile ;
(2) mouvement pictural anglais du 19ème s. ;
(3) allusion au chanteur Brian Ferry du groupe Roxy Music, auteur de la chanson "Avalon" en 1982, date du pouvoir de Margaret Thatcher en Grande-Bretagne ;
(4) l'artiste Andy Warhol avait "prédit" qu'un jour, chacun de nous aurait son quart d'heure de célébrité.

Écrit par jacou
Le poète éveille un monde dont il est le veilleur
Catégorie : Arts
Publié le 22/12/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 22/12/2018 à 08:11:08
Un très beau poème, qui explique peut-être le visage étonnamment horrifié de la lady, quand tu évoques facebook et le sombre revers de la médaille technologie.
Eaux troubles ou tranquilles ? Ce tableau est fascinant, et ton poème me parle tout autant. As-tu déjà songé à publier un livre de poèmes inspirés de tableaux ? Je suis certaine qu'il aurait un grand succès ! Peut-être pour 2019 ? Je l'espère, j'aimerais avoir un livre de la sorte dans ma bibliothèque :) Merci Georges pour ce moment de lecture savoureux
grêle
Posté le 22/12/2018 à 09:22:06
Tu es un vrai Poète du XIXème !
CRO-MAGNON
Posté le 22/12/2018 à 09:33:33
Marine, merci beaucoup pour ton com où tu annonces un avenir probable, car oui, si je publie un recueil, je voudrais qu'il soit mi illustré, mi poésie sur l'art ou, en tout cas, des poèmes auprès desquels je puisse mettre des images, genre montagnes ou lacs miroirs dormants... Mais ça coûte cher, un tel projet, j'imagine ! Mais c'est mon rêve, effectivement.
jacou
Posté le 22/12/2018 à 09:38:52
Olivier, je vais me faire cryogéniser sous peu, faire appel peut-être aux transhumanistes pour devenir immortel, car je veux être avant tout LE poète du 30ème s. (sans doute le dernier sous cette appellation, arff) ! Mdr...
Vif merci à toi !
jacou
Posté le 22/12/2018 à 14:02:01
fascinant une beauté scripturale qui me touche amitiés:)
romantique
Posté le 22/12/2018 à 14:13:55
Ce n'est pas qu'un simple écrit , c'est une véritable oeuvre poétique !

Un travail qui a réuni magistralement l'Histoire et l'Art par un lyrisme époustoufflant .Des connaissances si maitrisées en la matière qu'elles devraient figurer comme une riche référence auprès de chercheurs dans le domaine ...
Merci à toi Georges pour cette exeptionnelle valeur de ton savoir faire !
Yuba
Posté le 22/12/2018 à 22:02:32
Je suis du même avis que Yuba, c'est une oeuvre poétique qui nécessite plusieurs lectures, l'intensité contemplative se mèle à une profonde admiration et nous embarque (dans tout les sens) avec vous. De plus les références citées font de nous des acteurs de notre lecture. J'ai regardé le tableau aprés chaques lectures et je suis épatée par votre manière de nous le livrer, votre vive émotion et même une grande sensualité. Merci pour votre poésie sensible, à fleur de peau et si particulière par ses détails jusqu'au bout du pinceau. Jacou peintre en poésie, historien de l'âme ? Je crois que oui.
Hypothese
Posté le 23/12/2018 à 01:18:56
Sylvain, je suis ravi de votre commentaire, c'est le peintre qui m'a dicté la nécessité du poème. Amitiés :)
jacou
Posté le 23/12/2018 à 01:25:00
Assia, merci pour ton enthousiasme, il est communicatif, toujours ! Devant me séparer d'un livret consacré au peintre Waterhouse, il m'a paru essentiel d'écrire un texte qui soit un hommage à son tableau sûrement le plus célèbre (mon livret n'avait que des reproductions noir et blanc, un comble, c'est pour ça que je m'en sépare).
jacou
Posté le 23/12/2018 à 01:37:42
Hypothese, je vous remercie pour votre message démontrant votre engagement poétique, qui est également une éthique, vous lisez en faisant feu de tout bois, et vous devenez vos lectures. Je suis, je crois aussi, ce genre de lecteur. Gardez cet enthousiasme si précieux et si pur, comme j'essaie de le conserver aussi, car écrire et lire sont la même chose, finalement : je me nourris de ce que vous écrivez pour attiser la fumée de mon inspiration.
C'est un tableau auquel je voulais rendre hommage, dont je me sépare presque à regret, n'était qu'il figure en noir et blanc (vous aurez remarqué la richesse des couleurs de cette toile) dans un petit livre, ce qui est une illustration gâchée.
Je termine par un aveu : j'aurais aimé être peintre, mais je dessine comme un pied, alors j'utilise le pied en poésie...lol
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

22/03 10:10jacou
Bonjour Daniel, Assia, bonjour aux assoiffés de poésie.
22/03 08:24Yuba
Bonjour Daniel et Marinette , bonjour et belle journée la communauté ,riche par vos Poésies :)
22/03 07:22lefebvre
Bonjour, les poètes, je vous souhaite un monde de poésies très envahissant
21/03 05:30marinette
bonsoir il fait chaud ici
21/03 09:18jacou
Bonjour poètes qui amenez ici le printemps nouveau !
21/03 08:21Yuba
Bonjour et merci Daniel , bonjour et bon jeudi, à tous ...baignés dans les doux retours printaniers :)
21/03 07:30lefebvre
Bonjour, les poètes, que ce jour de la Sainte Clémence vous apporte la chance !
20/03 08:17Yuba
Bonjour Daniel et Georges ...bonjour et agréable journée tout le monde en compagnie des muses du printemps :)
20/03 07:39lefebvre
Bonjour, Georges, et bonjour la poésie
20/03 07:39jacou
Bonjour Daniel et AdA.
20/03 07:18jacou
Bonjour aux membres de notre communauté, ainsi qu'aux visiteurs.
19/03 01:39Yuba
Bonjour Angel :)
19/03 01:38angeldebra
Bonjou à tous
19/03 09:35Yuba
Bonjour Georges , je te suis sur cette voie de l'importance des commentaires et s'ils se croisent c'est autant de "vies" que vous insufflez aux poèmes ...
19/03 08:12jacou
Sinon pourquoi poster des poèmes, si ce n'est pour être lu et obtenir des retours ?
19/03 08:11jacou
Sans vos commentaires, les textes postés s'étiolent vainement sur la Toile...
19/03 08:10jacou
Un forum est un lieu d'échanges, et vos coms font vivre les poèmes...
19/03 08:09jacou
N'oubliez pas de partager vos impressions de lecture en commentant les poèmes...
19/03 07:46jacou
Bonjour Daniel, bonne journée aux membres de la communauté poétique.
19/03 07:12lefebvre
Je vous souhaite une belle journée poétique

Qui est en ligne

  • Membres :
  • Ronny
  • Et aussi :
  • 59 invités