Personne ne saura me sauver de mes ténèbres
L'orgue joue une musique annonçant le funèbre
Et je ne suis que l'ombre de ce que j'ai été
L'éclipse ne s'en va pas, le voile est jeté

Je ne cueillerai plus les fleurs, ni la myrrhe
Ces merveilles et trésors, je vais les ensevelir
Adieu amour, toi qui m'as trahie tant de fois
Je resterai sourde lorsque j'entendrai ta voix

J'attire les corbeaux et je comprends leur cris
D'une souillure effrayante mon âme s'est salie
Le cœur onyx, j'avance sur des bûches ardentes
Jusqu'au royaume obscur des entités malfaisantes

Je crache, je maudis, j'enfièvre depuis l'enfer
Les yeux vidés d'émotion, je suis devenue sorcière
Il m'en faut toujours davantage pour nourrir ma fureur
Et la lumière m'aveugle, m'est insupportable douleur

Écrit par grêle
J'ai déposé des cendres dans le cendrier des anges...
🌈 Midi sur Novembre 🍃
Catégorie : Divers
Publié le 27/10/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 28/10/2018 à 10:07:04
Vos maux (mots) dévoilent votre sensibilité !C'est un écrit très intense que j'en ai des frissons. Merci pour ce partage
Viel arbre
Posté le 28/10/2018 à 10:31:39
C'est grandiose en terme de vives émotions ...ma princesse je ne sens pas ici que l'influence des couleurs d' Halloween mais un vrai cri sorti des tripes qui nous prend à la gorge...bravo pour cette écriture où la plume semble avoir trempé au plus profond de toi...
Je t'embrasse :)
Yuba
Posté le 28/10/2018 à 11:57:39
Je crache, je maudis, j'enfièvre depuis l'enfer. Ça c'est de la rage !(et j'm'y connais pour avoir arrete la cigarette depuis 1 semaine).
Les rimes sont superbes et on peut même s'amuser a les croiser ou les embrasser ce qui me fait jubiler. Merci
Hypothese
Posté le 28/10/2018 à 13:37:55
Après chaque nuit, se lève un matin
et son soleil effacera le chagrin
même par jours de gris, derrière chaque nuage, se cache un rayon de soleil ! Puis Les cauchemars de la nuit ne sont que des rêves, un peu durs mais un rêve reste un rêve !
Très émouvant ton texte, Marine, Bravo :)
barateur
Posté le 28/10/2018 à 15:07:11
pauvre fée!! la souillure doit etre vraiment grave pour qu'elle soit bannie pour toujours du paradis...cette souffrance de la mutation est vraiment bien rendue par tes mots, et elle fait froid dans le dos!!! heureusement ce n'est qu'un poème!!!bises et félicitations gentille fée!!
Aria
Posté le 28/10/2018 à 15:11:46
Merci viel arbre, mes poèmes ne sont pas aussi profonds que les vôtres mais j'essaie quand même de creuser mon yang, et je suis heureuse si le résultat vous a plu. Merci d'avoir livrer votre ressenti, ça m'a touchée, au plaisir de vous lire :)
grêle
Posté le 28/10/2018 à 15:13:36
Merci ma belle Assia pour ton commentaire qui me fait sourire : je me suis aperçu à la fin que ça tombait pile en période d'Halloween, mais tu as raison c'est un peu plus que cette coïncidence dans le fond :) Je t'embrasse, beau dimanche :)
grêle
Posté le 28/10/2018 à 15:16:02
Hypothese bon courage pour cette histoire de clope ! C'est une superbe initiative et j'espère que vous allez tenir... Quant à croiser et embrasser les rimes, j'aime l'idée et le double-sens de la chose, presque érotique. Il faut dire que la poésie c'est une grande histoire d'amour pour la plupart des poètes d'ice-tea... Merci de votre passage ici et bon dimanche :)
grêle
Posté le 28/10/2018 à 15:17:30
Merci Ahmed, je crois que tu devines très bien les choses et cela est nécessaire pour la poésie, cette grande sensibilité... Au plaisir de te lire, beau dimanche :) Amitiés
grêle
Posté le 28/10/2018 à 15:19:54
Merci Domi de ton ressenti qui me fait plaisir : je voulais rendre un froid dans le dos pour ce poème chtonien, et bien que j'aurais souhaité un résultat plus poétique, en insistant peut-être sur tout ce que la fée perd, cette beauté lumineuse qui lui sera désormais inaccessible, je pense que je n'étais pas en capacité d'écrire ce poème d'une autre façon... Aussi ainsi soit-il lol ! Grosses bises, bonne fin de dimanche :)
grêle
Posté le 29/10/2018 à 01:01:21
Ton poème est très intéressant, bien écrit, il m'a interpellé et a suscité entre nous un petit débat sur le rôle et la place des sorcières et de la sorcellerie...
Les fées, créatures des légendes, seraient-elles réellement parmi nous ? Je veux croire que la légende est une autre définition de la réalité, plus haute en couleurs, plus poétique.
La forme du poème, Marine, subtilement, nous emmène à sa fin au vertige de la contemplation d'une lumière maudite : c'est très hugolien, très miltonien, de réprouver la lumière, de la maudire. Le romantisme a mis en valeur toute la part obscure de nous-mêmes.
Fée ou sorcière, toute poésie invoque les puissances de l'imaginaire.
jacou
Posté le 29/10/2018 à 01:35:25
Belle exploration sur le territoire inconnu d'une âme meurtrie. Que ton coeur s'ouvre infiniment et éternellement Grêle dans la fluidité des énergies qui placent tout ce dont nous avons besoin pour avancer sur notre chemin de Lumière...Merci à toi.
suane
Posté le 29/10/2018 à 08:34:34
Merci Stéphanie pour ces mots apaisants et lumineux. Je te souhaite la même chose...
grêle
Posté le 29/10/2018 à 15:02:19
Marine, je suis désolé si j'ai pu induire des doutes en toi sur le bien-fondé de ton sujet de poème. J'ai renversé mon pot de confiture de culture ; tu sais, celle qu'on étale quand on en a peu...
Ce que je voulais dire, à propos des fées et des sorcières, c'est plutôt qu'elles sont différentes, certes, mais pourquoi ne pas imaginer, comme tu le fais, une métamorphose que la poésie nous autorise ?
Ne te prends pas la tête : je vais modifier mon commentaire dans le sens d'un éclaircissement aussi de ma part. Mais, en attendant, il aura eu le mérite de déclencher un débat intéressant sur la sorcellerie, qui en effet existe bel et bien, elle et ses serviteurs.
J'ai noté le clair obscur qui domine dans ton poème, c'est une bataille en nous afin que nous nous tournions, comme la fleur héliotrope, vers le soleil, ou bien la part obscure de la mélancolie nous incline vers elle.
jacou
Posté le 29/10/2018 à 15:36:26
Merci Georges, tu m'as fait réfléchir sur la notion de sorcière et cela m'a stimulée, je trouve à vrai dire ce sujet passionnant, elles sont à la fois surprenantes par leurs mystères (que font-elles, qui sont-elles?) et attirantes par leur audace marginale... Et ces pensées coïncident à l'approche d'Halloween, j'en frissonne.
grêle
Posté le 29/10/2018 à 15:36:48
Grêle ce poème me fait penser à une petite fée sous l'emprise d'un vilain corbeau qui aurait pu la détruire mais sa sagesse l'a sauvée.
Par contre il n'est pas certain qu'une douleur parfois revienne en surface. Bisous douce Grêle
roserose
Posté le 29/10/2018 à 15:41:01
Merci Rose de ton passage éblouissant, j'adore lire tes commentaires qui baignent toujours dans une lumière subtile, se diffusant de coeur à coeur... Bisous à toi, au plaisir de te lire :)
grêle
Posté le 02/11/2018 à 09:05:20
de très belles métaphores.....perso je pense que cette femme tellement meurtrie par les autres se retrouve dans les ténèbres malgré elle, il n'y a que la lumière pour sortir des ténèbres, mais son coeur tellement aigri refuse de la voir....je ne sais pas si j'ai vu juste, mais en tout cas j'ai vraiment adoré ma lecture....toutes mes amitiés Grêle
plume pourpre
Posté le 02/11/2018 à 10:27:41
C'est un ressenti tout à fait positif et honorable Plume pourpre, je pense aussi qu'il n'y a que la lumière qui est salvatrice... Merci du passage et commentaire, ça me fait plaisir, amitiés :)
grêle
Posté le 05/11/2018 à 20:52:04
Bravo, très jolie poésie!!!
morris
Posté le 06/11/2018 à 17:24:01
Merci Morris pour cet aimable commentaire !
grêle
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

24/01 12:36jacou
Bonsoir Lise et Assia
23/01 10:51Yuba
Bonsoir Lise , bonsoir tout le monde :)
23/01 08:28marquisa
Bonsoir, la Bourgogne a revêti son blanc manteau couleur hermine . Bonne soirée à tous. Amicalement. Lyse .
23/01 02:07jacou
Bonjour vous qui venez ici, belle journée à vous ! Neige ou non, le jour est poésie...
23/01 10:02Yuba
Bonjour poètesses et poêtes ...agréable journée dans les évasions au coeur de la lyre de vos mots .
22/01 11:35jacou
Bonjour Marinette et Assia. Nous quittons ton tonton qui tond , "ta Katy t'a quitté" (Bobby Lapointe).
22/01 11:14Yuba
Salut marinette, ici c'est ; six scies scient six cigarettes ;)
22/01 11:03marinette
coucou tonton ton thé t'a-t-il ôté ta toux
22/01 09:37jacou
Bonjour Assia, bonjour aux gens que poésie convie sur ces berges fleuries.
22/01 08:14Yuba
"Tous les poèmes "
22/01 08:13Yuba
Bonjour tout le monde ...comme l'accès à la page d'acceuil est encore bloqué , on peut passer par "la liste des poèmes "
21/01 06:55Yuba
Mais pas complètement ...
21/01 06:53Yuba
Enfin ! Nous sommes en ligne !
21/01 06:45jacou
Notre administrateu r fluminis fait ce qu'il faut pour rétablir le site en accès complet.
21/01 06:44jacou
Bonsoir à la communauté poétique ! Désolé pour ce dérangement momentané...
20/01 06:32jacou
Bonsoir et merci Weedja. Bon dimanche !
20/01 06:19Weedja
Merci à tout les artisans et partisans du site et bon dimanche.
20/01 12:52jacou
Bonjour romantique Sylvain, beau dimanche !
20/01 12:40romantique
bonjour a tous bonne création...
20/01 10:29Yuba
Bonjour poètes et poètesses ..je vous envoie un air plein d'éteincelles : le soleil a remplacé la nuit pluvieuse :)

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 31 invités