- Bonjour petite fleur, qui es-tu ? Tu as un bel ornement sur la tête mais tu sembles pâle, es-tu malade ?

- L’avez-vous remarqué ? Je suis triste que vous me voyiez ainsi. Je vais mourir, la ville m’a fait naître et me fait maintenant partir.

- Puis-je faire quelque chose pour t’aider ?

- Il n’y a rien ici que je puisse échapper. Résilience est ma seule force aujourd’hui. Attendre que mon destin arrive et me voilà partie pour l’infini. Mais le monde est si beau encore ! Lorsque la nuit devient noire et que les lumières de la ville s’éteignent, lorsque les nuages s’envolent, et que la pollution dévoile son cœur innocent, laissant quelques respirations au ciel, alors j’aperçois ici et là des étoiles à mon âme éternelle. Qu’elles sont belles ! Dans ce monde de béton, il y a tant d’étoiles parsemées tout là-haut, si l’on veut bien regarder. Elles sont magnifiques ! Le monde peut bien crever, elles illumineront toujours le ciel. Moi je suis une fleur et je vais bientôt mourir, je n’y peux rien et je ne peux pas m’enfuir.
- Veux-tu que je te cueille ? Je te mettrai dans un pot et nous irons te poser dans le sable. Il y a quelques autres fleurs qui nous accompagnent. Tu seras face à l’océan et tu respireras la liberté.

- Tu sais, ma place est ici dans ces rues immondes. Parfois un enfant se penche vers moi et son visage me sourit de ses douces pommettes à ses yeux. Il me découvre et m’inspecte. Je fais ma plus belle avec ma robe. Mes pétales sont fanés et la couleur de mes lèvres disparaît avec le temps mais je fais de mon mieux pour lui plaire. Je crois me dresser et lui dire à l’oreille quelques tendres espérances. Il respire alors mon odeur et je me sais m’en aller avec lui. J’ose croire que j’influence ses rêves, ses passions et ses doutes. J’ose me dire qu’il ne m’oubliera pas.
Il m’oubliera cinq minutes après, je le sais. Mais à quoi d’autre veux-tu que je me laisse ? Ma situation me fait trembler parfois, je vais mourir bientôt ! Alors je veux aussi parfois trembler d’amour. Je les aime et j’ose penser qu’ils m’aiment, au moins quelques jours.

Écrit par feuille_au_vent
à l'heure des feuilles mortes, la fumée est belle.
Catégorie : Amitié
Publié le 28/06/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 28/06/2020 à 15:55:54
Magnifique !
J'espère que ce jour là ne viendra jamais...
Lorsque le dernier poète sur terre rencontrera la denière fleur...
Pour qui écrire alors , sa poésie ou sa prose...

Bravo et merci Jonathan !
Yuba
Posté le 28/06/2020 à 19:08:52
Bonsoir,

Beauté !
J'ai connu cela avec une mini Pensée .. je n'ai jamais revu cette "petite", accrochée à ce Mur ..

Merci du Partage,

Lys-Clea
Lys-Clea
Posté le 29/06/2020 à 11:36:00
merci Yuba et Lys-Clea!
feuille_au_vent
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

19/09 11:22Matriochka
Belle fin de soirée à toi, ma chère Lysée, ainsi qu'à vous toutes et tous, belles plumes :) Et bonne nuit aussi, que vos rêves soient de douceur, de beauté... et de poésie :)
19/09 06:56Lys-Clea
Au Plaisir de Vous retrouver Demain .. belle Soirée à Chacune et Chacun :)
19/09 06:55CRO-MAGNON
L'écrit est mon glaive, la liberté n'a pas de trêve ! D'après Olivier W.
19/09 06:52Lys-Clea
:) Bien le Bonsoir Plume de Liberté :)
19/09 06:46CRO-MAGNON
Ah ! Claire est de retour alors bonsoir chère amie de la Poésie !
19/09 05:55Lys-Clea
Bonsoir Plumes féminines et masculines ..
19/09 05:25lefebvre
Bonsoir les poètes, moi je suis ici depuis 12 ans, je n'ai pas vu le temps passer. La poésie nous aide à rester jeune MDR...
19/09 05:04Ombrefeuille
Mille mercis, Matriochka. Bonjour Naliwe ... Que du vrai dans vos mots !
19/09 04:49Naliwe Lewan
Tachons de surmonter cela autant que possible !
19/09 04:49Naliwe Lewan
Chercher à qui la faute est depuis toujours la douleur de l'humain
19/09 04:47Naliwe Lewan
Malgré toute la bonne volonté, les temps de crises existent et peuvent être bénéfiques je crois :).
19/09 04:46Naliwe Lewan
Hello. Je fêterai bientôt mes 10 ans sur ce site, et je peux remercier tous les modérateurs pour leur travail de l'ombre
19/09 03:59Matriochka
Bonjour Ombrefeuille ;-) et merci à toi :-)
19/09 03:56Ombrefeuille
Pour ma part, je dirais volontiers que j'ai les épines des roses, mais pas forcément la grâce et le parfum ... Donc il vaut mieux que je ne sois pas modo ;)))
19/09 03:55Ombrefeuille
Bravo Matriochka ! Bien dit ! Bonjour à tous et à chacun, avec un salut spécial solidaire pour es modérateurs :)
19/09 02:41Matriochka
Alors savourons et dégustons, là est l'essentiel! Bon samedi paisible à toutes et tous :)
19/09 02:40Matriochka
Nos quelques petits défauts sont l'amertume du thé, mais nos grandes qualités en sont toute la douceur!
19/09 02:39Matriochka
Bonjour Olivier, Vermeil, Jacou, Eliosir, Banniange... et toutes les plumes bien inspirrées de ce beau site :)
19/09 01:14CRO-MAGNON
Jacou a un grand défaut lequel ? Il est humain et donc imparfait ! L'erreur est humaine !
19/09 12:51Vermeil
Être modérateur n'est sans doute pas facile, car il faut être juste sans être tyrannique, souple sans être laxiste, respectueux de la liberté d'expression et du bien-être de chacun

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 151 invités