J'ai fouillé la maison mais je ne t'ai pas vue
Retourné sans raison de la cave au grenier,
Le linge, les placards et même le canapé,
Le lit où tu dormais tard... mais tu n'y étais plus .

J'ai inspecté le jardin, j'ai partout regardé,
Près des pousses de thym, autour de la fontaine,
Mais seule l'eau chantait, sa complainte sereine
Qui sans cesse disait, que tu t'en étais allée.

J'ai battu le quartier, demandé à ses habitants
Si une blonde aux grands yeux verts leur parlait
On m'a dit « Garde espoir et essaie de prier »
Je me suis senti seul dans une fourmilière de gens.

J'ai prospecté la ville, dans ses moindres détails.
Certains endroits exhalaient ton parfum patchouli
Et je me suis retrouvé, à penser à nos nuits,
Dans un brouillard de souvenirs sans grisaille.

J'ai sillonné le pays, du Nord jusqu'au midi.
Des plages de Normandie jusqu'aux sommets alpins
J'ai arpenté la France, recherché mais en vain
Une trace d'enfance, le souffle de ta vie.

J'ai exploré la Terre, sondé même ses abysses
Des volcans aux montagnes, j'ai tout examiné
Dans l'espoir d'un signe, d'un indice, d'une clé
Qui me permettraient d'avoir au moins une piste.

J'ai scruté l'univers, aux confins de la science
Des systèmes déserts, aux étoiles exotiques.
J'ai lancé des recherches dans l'espace quantique
Sans qu'aucune d'elles ne décèle ta présence.

Pourtant, malgré l'absence, rien ne me rend triste,
Au fond de ma conscience, je sais ... que tu existes.

Grêliosir (grêle & eliosir)

Écrit par eliosir
Les paroles s'envolent et c' est tant mieux!! Les écrits ne savent pas ce qu'ils perdent !!
Catégorie : poèmes en duo
Publié le 17/11/2017
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 17/11/2017 à 18:11:42
Un très beau poème mené de mains de maître et maîtresse, nimbé d'un mystère envoûtant en ce qui concerne cette disparition phénoménale d'une femme qui le vaut bien, disparition à dimension universelle puisqu'elle entraîne une quête qui mène jusqu'à l'espace quantique. J'aime énormément ce qui dépasse mon entendement (d'où ma dilection pour le fantastique et la science-fiction et la fantasy, et les grandes épopées galactiques), et là dans votre poème je cherche avec vous la résolution d'un mystère, au-delà de la simple mort...
Bravo et merci à vous deux qui ne faites qu'un dans ce très bon duo, Greliosir, pour offrir de l'effroi à foison (aux dimensions du macrocosme : effroi pascalien et métaphysique) !
jacou
Posté le 17/11/2017 à 18:33:56
Merci Georges, oui nous ne dévoilons pas les causes de la disparition, et la conclusion est positive, pour ne pas trop frustrer le lecteur... Heureuse que tu aies apprécié la lecture :) Ce fut pour moi un grand plaisir de composer avec notre Eliosir national à nouveau ! On remet ça quand tu veux Elio... ;)
grele
Posté le 17/11/2017 à 18:34:10
Merci Jacou pour ces compliments. Microcosme et macrocosme se rejoignent encore! et toujours. C'est notre chère grele qui m'a poussé devant le clavier (je ne suis pas très stakhanoviste) et je l'en remercie! Qui est elle? A-t-elle existé? Mort? Enlèvement? Rêve? ou peut être changement d'espace temps...; Tout est permis et votre imagination choisira sa route comme c'est le cas avec la physique quantique ou l'observateur influe sur la réalité. Les dernières lignes sonnent pourtant comme une certitude qui semble rassurer le narrateur. Un grand merci encore à Marine pour ce coup de pied aux fesses.
eliosir
Posté le 17/11/2017 à 18:35:21
Par contre, Laurent, tu as oublié le petit chapeau sur le E de mon pseudo :D Tu sais comme j'aime les chapeaux, ça me fait drôle d'être sans...
grele
Posté le 17/11/2017 à 18:40:05
Le revoilà sur ta tête, je ne voudrais pas que tu t'enrhumes;-)
eliosir
Posté le 17/11/2017 à 18:44:20
Hihi merci, je me sens mieux, bien au chaud...
grele
Posté le 17/11/2017 à 19:02:21
Há lala bom trop beau....
Cela se lit si bien je ne sais pas qui a écrit quoi vos plumes se lient se marient à merveille bravo et merci☺
MARIE L.
Posté le 17/11/2017 à 19:03:03
Merci Marie L, je ne sais pas faire de petit smiley comme toi aussi je t'en donne un comme ça :* c'est le smiley bisou...
grele
Posté le 17/11/2017 à 19:27:20
Je pense savoir où se trouve cette blonde aux grands yeux verts imaginaire. Mais, lovée dans mon imagination fertile, elle m'a peut-être fait promettre de ne rien dire, qui sait... Plus sérieusement, ce poème est intéressant car il démontre que l'on peut essayer de soulever ciel et terre pour retrouver un être disparu. J'y vois aussi une métaphore de la foi, illustrée par les deux derniers vers. A moins que le narrateur, né de vos échanges, ne soit... fou! Bref plusieurs entrées et sorties possibles.
Merci les amis
Verdon
Posté le 17/11/2017 à 19:56:19
Merci Verdon, c'est tout à votre honneur de tenir vos promesses... ;)
grele
Posté le 17/11/2017 à 20:18:43
très beau
marinette
Posté le 17/11/2017 à 20:19:59
Elle existe elle est partout...c'est qu'elle t'habite tout au fond du coeur. ..merveilleux duo...bravo et bravo!

Amitiés
yubanca
Posté le 17/11/2017 à 21:17:54
Merci à tous deux pour ce beau poème. Le mystère règne et l'imagination vagabonde. J'imagine cette belle dame vous attendant dans son palais le regard rivé à sa fenêtre. Vos recherches vont bientôt aboutir. quelques efforts encore. Belle nuit à tous deux
roserose
Posté le 18/11/2017 à 07:57:19
Merci Marinette.
eliosir
Posté le 18/11/2017 à 08:01:06
Merci Yubanca de votre passage et de ce gentil commentaire. Elle est partout et nulle part, le mystere alimente l'imaginaire.
eliosir
Posté le 18/11/2017 à 08:04:57
MIlle merci roserose. Nous voulions un poème qui laisse place à l'imaginaire et qui puisse se lire de différentes manières avec plusieurs thèmes afin que le lecteur puisse partir un peu, lui aussi.
eliosir
Posté le 18/11/2017 à 08:46:58
Merci les filles, elle représente peut-être la part féminine du narrateur qui se cherche lui-même en fait... Beaucoup d'interprétation possibles avec ce mystérieux poème ;)
grele
Posté le 18/11/2017 à 15:31:39
Un tour du monde fabuleux à la recherche d'une présence rare mais ce monde m'a paru si petit que c'est bien plus selon moi qu'une femme, cette étrange disparition. Un petit être qui possède un don merveilleux...!? Vous avez enchanté ma lecture et boulversé mon imaginaire donc félicitations. Un bravo qui se mérite grandement. Merci Grêle et Eliosir pour ce superbe duo.
suane
Posté le 18/11/2017 à 15:36:44
Chere Suane, d'abord je te félicite pour cet avatar si charmant. Merci de ta visite sur ce poème duo qui laisse la porte ouverte à toutes les interprétations. Finalement, nous n'avons pas de mérite puisque c'est le lecteur qui fait le poème avec son imagination. Encore une écriture de fainéant (je parle pour moi bien sûr!) ;-)
eliosir
Posté le 19/11/2017 à 09:29:57
Merci pource beau duo qui me rappelle ces quelques vers du grand Charles:

Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
Ô Beauté ! ton regard, infernal et divin,
Verse confusément le bienfait et le crime,
Et l'on peut pour cela te comparer au vin.

Tu contiens dans ton oeil le couchant et l'aurore ;
Tu répands des parfums comme un soir orageux ;
Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore
Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.

Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres ?
Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien ;
Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,
Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.
banniange
Posté le 19/11/2017 à 10:30:43
Bonjour vous deux , vous ne vous perdez pas de vue et c est beau ...
Jolie complicité ...
Masha
Posté le 19/11/2017 à 10:40:51
Merci banniange pour ces vers Baudelairiens si beaux. Le recherche est un acte universel qui touche donc tout un chacun. Une quête perpétuelle dont le but n'est pas toujours de trouver mais la recherche elle même.
eliosir
Posté le 19/11/2017 à 10:44:25
Merci Masha, votre oeil est perspicace. Grele est là de temps en temps pour me tirer de ma contemplation et c'est grâce à elle que ce poème a vu le jour. C'est toujours un plaisir de faire un duo!
eliosir
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

20/01 12:52jacou
Bonjour romantique Sylvain, beau dimanche !
20/01 12:40romantique
bonjour a tous bonne création...
20/01 10:29Yuba
Bonjour poètes et poètesses ..je vous envoie un air plein d'éteincelles : le soleil a remplacé la nuit pluvieuse :)
20/01 09:15lefebvre
Bonjour Georges, bonjour Olivier, bonjour à toutes et à tous
20/01 08:09jacou
Bonjour Cro-Magnon
20/01 08:04CRO-MAGNON
Bonjour Jacou
20/01 08:02jacou
Bonjour poètes que tout éveille, bon dimanche ici en terres de poésies !
20/01 01:53jacou
Bonsoir Daniel.
19/01 06:08lefebvre
Bonsoir et bonne nuit avec la douceur de la poésie pour toutes et tous.
19/01 04:34passeur de mots
Je n’ai pas dit des vieux !!!
19/01 04:31passeur de mots
Angeldebra.. te croiser ici à nouveau 10? 12 ans plus tard? Ohlala ça fait de nous des anciens :)
19/01 12:05jacou
Bonjour Lize, Assia et Marinette
19/01 10:26Yuba
Salut Marinette :)
19/01 10:12marinette
coucou
19/01 09:49Yuba
Bonjour Georges, bonjour Marquisa et bonjour au monde poètique qui choisit de se poser ici , sur cet Eden de Poésie :)
19/01 08:46marquisa
Bonjour, excellente journée à tous .
19/01 08:16jacou
Bonjour les poètes d'Icetea que les grands ciels lyriques couvrent des nuées de l'inspiration .
18/01 10:30Yuba
Bonsoir Kunz !
18/01 10:16Kunz
Bonne Soirée
18/01 09:56Yuba
Bonjour Georges :)

Qui est en ligne