Dans un coin de cheminée
De cette maison abandonnée,
J'ai trouvé une brume étrange
Dorée et ronde telle une orange
D'où sortaient quelques rayons
De soleil dans ce vieux salon.
Même si mes mains la traversaient
Une douce chaleur en émanait.
Mais quel est donc ce mystère
Dans cette demeure aux courants d'air ?
Portes et fenêtres étant cassées,
Rentrait l'hiver et ses gelées.
En observant l'apparition
Fragile, comme un papillon
J'ai perçu un frémissement
Une voix dans un palpitement
Qui me dit, du moins je présume,
De son langage comme une plume :

"Ici vivaient de la douceur
Et une vie haute en couleur.
Des rires, des joies et des je t'aime
Résonnent en moi comme un poème.
De doux parfums étiolent encore
Leurs souvenirs de poussière d'or.
Le temps a fui, s'en est allé
Qui aurait bien pu l'arrêter ?
Cette demeure, coquille vide,
Fermée, abandonnée, livide,
Garde pourtant comme un cadeau
Ses souvenirs les plus beaux.
Tout a une fin mais il demeure,
Car l'amour.... jamais ne meurt."

Écrit par eliosir
"Il faut regarder la réalité en face."
Pourtant, de dos, elle n'est pas mal non plus!
Catégorie : Divers
Publié le 17/10/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 17/10/2018 à 18:33:47
Cher Eliosir, un parfum fantastique, un doux drame mélancolique, émanent de ton poème d'un charme assuré. C'est un plaisir de retrouver le poète sûr qui donne en lecture ce que son âme insondable lui a dicté : l'agréable souvenir que détient une maison hantée par d'exquis fantômes, d'exquises présences qui s'aimèrent. Bravo pour cette évocation.
jacou
Posté le 17/10/2018 à 18:53:03
Merci Georges pour ce gentil commentaire. La coquille semble vide mais elle garde encore l'emprunte de la bête, de son parfum et de sa volonté farouche. Un petit rayon de vie qui ne veut pas disparaitre...
eliosir
Posté le 17/10/2018 à 19:40:57
Une conclusion si belle et vraie... J'ai adoré ce poème étrange, cette demeure d'apparence vide dont les murs ont su conservé malgré le temps qui passe, le meilleur. Merci Elio pour ton imagination fertile et précieuse comme un diamant éclatant...
grêle
Posté le 17/10/2018 à 20:03:00
J'adore cette histoire, les maisons gardent toujours le souffle de ceux qui y ont vécu.
fee-de-ble
Posté le 17/10/2018 à 20:09:40
quelle fascinante quête dans cette maison abandonnée mais riche de la présence secrète de ses occupants passés:)
romantique
Posté le 17/10/2018 à 20:11:43
J’ai senti l’odeur des clous de girofles sur les oranges
Pleins de souvenirs émanent de tes mots
Des prénoms , des visages , c’est beau et merci pour ce froid qui réchauffe
Estaile
Posté le 17/10/2018 à 21:07:26
Merci Marine. L'imagination n'est peut-être que la projection de l'intuition. Que reste-t-il dans ces maisons qui étaient il y a longtemps des foyers? Les murs sont de vrais studios d'enregistrements à qui sait leur prêter une oreille attentive, sans doute n'ai-je juste que l'oreille musicale.
eliosir
Posté le 17/10/2018 à 21:08:28
Merci fee-de-ble, vous avez raison, les murs restent, le reste aussi.
eliosir
Posté le 17/10/2018 à 21:09:17
Merci romantique, toujours un peu de nostalgie, ce doit être la saison, sans doute ;-)
eliosir
Posté le 17/10/2018 à 21:10:41
Estaile, si je vous touche un peu, alors ça me touche beaucoup! Un froid qui réchauffe, je prends !!!!!
eliosir
Posté le 18/10/2018 à 12:13:51
Tant que cet oranger planté à deux au milieu du jardin intérieur demeure et continue à fleurir , le sentiment qui a unit un jour ne pourra disparaitre ...si beau si vrai ...peut-être ...merci Eliosir !
Yuba
Posté le 18/10/2018 à 13:12:32
tout disparait..mais tout laisse une trace...pour qui est attentif et veut bien la voir!!merci pour ce tres joli poème Eliosir
Aria
Posté le 19/10/2018 à 00:30:42
Et si les murs des maisons tombant en ruines, pouvaient livrer leur secrets ? hallucinant, Amitiés :)
barateur
Posté le 19/10/2018 à 11:08:10
Merci Yuba, on dit que les maisons ont une âme, l'amour est surement encore caché quelque part.
eliosir
Posté le 19/10/2018 à 11:09:24
Merci à vous Aria. Vous avez raison, il faut être attentif, ou regarder avec son coeur.
eliosir
Posté le 19/10/2018 à 11:12:53
Merci barateur, je suis sûr qu'elles en livrent à qui sait s'ouvrir aux choses invisibles qui nous entourent pourtant: souvenirs, pensées, imprégnation des choses et des lieux... Les fantômes ne seraient alors que le parfum des choses que l'on croyait mortes et perdues.
eliosir
Posté le 19/10/2018 à 13:29:12
Eliosir Ce poème est doux et coloré. Il évoque avec beaucoup de subtilité et de véracité le vécu de cette maison. Le cœur parle pour les murs. Belle journée à vous
roserose
Posté le 20/10/2018 à 12:59:49
Merci Roserose pour votre commentaire plein de tendresse.
eliosir
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

18/04 11:30Yuba
Bonjour Georges , bonjour tout le monde !
18/04 10:29jacou
Bonjour belle communauté.
17/04 04:12Yuba
Bonjour Marinette ...merci pour ces impressions sur la communion des choses ...
17/04 02:01marinette
et sous mes pieds brûlants je sens le feu qui brûle
17/04 02:00marinette
je suis là entre les murs et sous la cendre
17/04 11:44Yuba
Bonjour Daniel, bonjour à toutes et à tous :)
17/04 11:03lefebvre
Bonjour les poètes
16/04 05:04Olivier RACHET
Oui espérons-le jacou. C'est bien le problème de ces magnifiques monuments, ils sont à la fois fragiles et solides, et ils réclament beaucoup de soins. La vieille dame n'a pas fini de nous émerveiller, croyez-moi !
16/04 10:41jacou
Oui, bonjour Assia, espérons qu'un nouveau Viollet-le-Du c architecte respecte bien la cathédrale...
16/04 10:36Yuba
Bonjour Georges ...et nous sommes également endeuillés avec elle et espérons qu'elle sera plus belle après "réparations" ...
16/04 10:34jacou
Mais notre poésie fait revivre toutes choses, alors écrivons !
16/04 10:34jacou
Bonjour à tous. Ce matin, Notre-Dame de Paris porte des traces de deuil...
15/04 11:07Olivier RACHET
Oui en effet Yuba, pour moi qui suis un fou de patrimoine et particulièrement d'architectur e gothique c'est dramatique...
15/04 10:20Yuba
Tristesse immense pour l'incendie de Notre Dame de Paris :(
15/04 01:01Yuba
Salut Zigzag !
14/04 09:59Zigzag
Salutations ! Excusez ma longue absence qui durera encore une semaine
14/04 02:48Olivier RACHET
Bonjour Yuba, bonjour à toutes et à tous ! Ici aussi, malgré le vent qui les remue ils chantent le printemps... Le soleil réchauffe un peu leurs ailes.
14/04 11:41Yuba
Bonjour Georges, bonjour et agréable dimanche à toutes et à tous ...ici le soleil fait rire les oiseaux rassemblés en grand meeting :)
14/04 11:23jacou
Beau dimanche amis que la poésie assemble ici ! Soleil pour tous, espérons le !
12/04 10:50Yuba
Bonjour Daniel , mes amitiés aux fleurs ...bonjour et agréable journée à toutes et tous dont le chemin croise Icetea :)

Qui est en ligne