Litanie de perruches
(Hommage à William Shakespeare)

Chant d’oiseaux, l'assuétude de ses mélomanes
La douce mélodie du maestro rossignol
Égaye les souffrances de l’âme qui ahane
Boire son ramage est aussi grisant que la gnôle

Les passionnément amoureux, sont immuables
Eux, aiment s’enivrer de litanie de perruches
Leur ardeur en a fait, de réels inséparables
Duo, foulant le rude terrain semé d’embûches

Moi, mon inclination, est d’ouïr le corbeau
Bruyant volatile au vil plumage réfractaire
L’unique piaf à se poser sur mon tombeau
Après ses voltiges de flâneur de cimetière

Dessus ma pierre tombale, ses croassements
Au moult vibrations, berceront mes ossements !

barateur
Le 27/10/2018

Écrit par barateur
L’alphabet fut l'origine de toutes les connaissances de l'homme et de toutes ses sottises. Voltaire (1694-1778)
Catégorie : Amitié
Publié le 27/10/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 27/10/2018 à 00:16:18
Le meilleur hommage qu'on puisse rendre à un auteur disparu, est de lui dédier un texte dans le style qu'il a lui-même créé, d'où ce modeste sonnet Anglais à la Shakespeare, pour rendre hommage à ce pilier de l'art Britannique, écrivain, poète et dramaturge à la fois !

Le sonnet shakespearien est composé de trois quatrains suivis d'un distique (très utilisés dans les pièces de l'auteur) avec des rimes du type : (abab) (cdcd) (efef) et (gg) pour le distique.
Quant à la versification, j'ai préféré utiliser celle de Paul Verlaine, pour lui rendre hommage aussi (l'impair) surtout les vers de 13 syllabes (Le Triskaidécasyllabe) tant redoutés par les poètes de l'époque par peur du nombre 13.

Paix, à tous ces génies qui ont marqué leurs époques, partis laissant derrière eux de très riches oeuvres, aujourd'hui patrimoine de toute l'humanité.
barateur
Posté le 27/10/2018 à 08:15:32
Très original et esthétiquement beau, ce sonnet Shakespearien inspiré des oiseaux !
J'adore la fin, le corbeau est ce volatile spécial qui rebute comme tu le dis, mais finalement il tient compagnie aux morts... J'admire ce magnifique poème et l'ajoute dans mes favoris. Bravo Ahmed !! Bon week-end, amitiés :)
grêle
Posté le 27/10/2018 à 10:33:55
Un magnifique hommage que je n'aurais pas dis mieux. Un très beau poème.
EtienneRG
Posté le 27/10/2018 à 14:43:03
j'aime aussi ton poème,et j'aime que tu te penches avec passion sur la technique de la construction poétique ..car tu éveilles mon interêt pour ce sujet!!je trouve qu il est bon que certains poètes soient en quelque sorte les gardiens de l'écriture classique,en la pratiquant mais aussi en parlant!!!j'avais suggéré ce thème de discussion sur le forum et bizarrement, alors qu on est dans le vif du sujet,il n'a motivé personne...en tout cas merci pour ton rappel technique!!je salue tes beaux corbeaux!!!
Aria
Posté le 27/10/2018 à 16:53:50
Mélancoliquement beau !
Tout semble avoir été choisi avec soin pour réussir cet hommage qui enseigne sur le célébre auteur britannique avant de finir par quelques frissons dans le dos ...merci beaucoup Ahmed pour la richesse de ce texte !
Yuba
Posté le 28/10/2018 à 14:01:07
Marine, Etienne, Dominique et Assia, Merci infiniment pour vos appréciations, si vous trouvez mon poème beau c'est l'Art qu'il faut remercier,car la poésie est un art, et si on respecte ses règles on arrivera certainement à un très beau résultat !
Je m'explique: En poésie classique (Art qui tend à disparaître malheureusement) Il y a la contrainte métrique qu'il faut rigoureusement respecter. Le mètre du vers Français est est caractérisé par le nombre de ses syllabes. Si on prend ce texte que je viens de publier, c'est un "Triskaidécasyllabe" poème en vers de 13 syllabes, dont voici le décompte :

Chant /d'oi/seaux /l'as/su/é/tu/de /de /ses /mé/lo/manes
13

La /dou/ce /mé/lo/die /du /ma/es/tro /ros/si/gnol
13

É/ga/ye /les /souf/fran/ces /de /l'â/me /qui /a/hane
13

Boi/re /son /ra/ma/ge est /aus/si /gri/sant /que /la /gnôle
13

Les /pas/si/on/né/ment /a/mou/reux/sont /im/mu/ables
13

Eux /ai/ment /s'e/ni/vrer /de /li/ta/nie /de /per/ruches
13

Leur /ar/deur /en /a /fait /de /ré/els /in/sé/pa/rables
13

Du/o /fou/lant /le /ru/de /ter/rain /se/mé /d'em/bûches
13

Moi /mon /in/cli/na/ti/on /est /d'ou/ïr /le /cor/beau
13

Bru/yant /vo/la/ti/le au /vil /plu/ma/ge /ré/frac/taire
13

L'u/ni/que /pi/af /à /se /po/ser /sur /mon /tom/beau
13

A/près /ses /vol/ti/ges /de /flâ/neur /de /ci/me/tière
13

Des/sus /ma /pier/re /tom/ba/le /ses /cro/as/se/ments
13

Au /moult /vi/bra/ti/ons /ber/ce/ront /mes /os/se/ments
13

Cette règle s'applique à tous les poèmes classiques, du trisyllabe au
dodécasyllabe (plus connu sus le nom d?Alexandrin)

Merci à vous ami(e)s Poètes, Toute mon amitié et ma considération :)
barateur
Posté le 28/10/2018 à 14:57:08
merci Ahmed,certains trouveront cette rigueur classique contraignante!!moi je trouve qu'elle apporte un défi de plus!!!au delà de l'expression écrite,de l'effet poétique qui sont essentiels ,s'ajoute la contrainte technique...des exigeances qui finalement sont à la hauteur du label de cet art....
vraiment merci pour ton éclairage!!
Aria
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

18/04 11:30Yuba
Bonjour Georges , bonjour tout le monde !
18/04 10:29jacou
Bonjour belle communauté.
17/04 04:12Yuba
Bonjour Marinette ...merci pour ces impressions sur la communion des choses ...
17/04 02:01marinette
et sous mes pieds brûlants je sens le feu qui brûle
17/04 02:00marinette
je suis là entre les murs et sous la cendre
17/04 11:44Yuba
Bonjour Daniel, bonjour à toutes et à tous :)
17/04 11:03lefebvre
Bonjour les poètes
16/04 05:04Olivier RACHET
Oui espérons-le jacou. C'est bien le problème de ces magnifiques monuments, ils sont à la fois fragiles et solides, et ils réclament beaucoup de soins. La vieille dame n'a pas fini de nous émerveiller, croyez-moi !
16/04 10:41jacou
Oui, bonjour Assia, espérons qu'un nouveau Viollet-le-Du c architecte respecte bien la cathédrale...
16/04 10:36Yuba
Bonjour Georges ...et nous sommes également endeuillés avec elle et espérons qu'elle sera plus belle après "réparations" ...
16/04 10:34jacou
Mais notre poésie fait revivre toutes choses, alors écrivons !
16/04 10:34jacou
Bonjour à tous. Ce matin, Notre-Dame de Paris porte des traces de deuil...
15/04 11:07Olivier RACHET
Oui en effet Yuba, pour moi qui suis un fou de patrimoine et particulièrement d'architectur e gothique c'est dramatique...
15/04 10:20Yuba
Tristesse immense pour l'incendie de Notre Dame de Paris :(
15/04 01:01Yuba
Salut Zigzag !
14/04 09:59Zigzag
Salutations ! Excusez ma longue absence qui durera encore une semaine
14/04 02:48Olivier RACHET
Bonjour Yuba, bonjour à toutes et à tous ! Ici aussi, malgré le vent qui les remue ils chantent le printemps... Le soleil réchauffe un peu leurs ailes.
14/04 11:41Yuba
Bonjour Georges, bonjour et agréable dimanche à toutes et à tous ...ici le soleil fait rire les oiseaux rassemblés en grand meeting :)
14/04 11:23jacou
Beau dimanche amis que la poésie assemble ici ! Soleil pour tous, espérons le !
12/04 10:50Yuba
Bonjour Daniel , mes amitiés aux fleurs ...bonjour et agréable journée à toutes et tous dont le chemin croise Icetea :)

Qui est en ligne

  • Membres :
  • Aria
  • Modérateurs :
  • Yuba
  • Et aussi :
  • 60 invités