Quand tu oses

Rose en pot dans ton salon
Une vie à l'épreuve qui te désarme
Tes yeux la capturent dans le filon
Du paradis de l'enfer ou des drames
Elle t'habite, te retient pour l'abandon
C'est un peu le résumé de cette trame.

Et puis

Errance entre joie et peine
Oraison du lyrisme de tes nuits
les rêves de la folie des aubaines
Et des soupirs qui naissent sans bruit.
Voilà combien tes mots la font reine
Muse du poète par hasard, si tu suis.

Telle

La marguerite adorant le soleil,
Tes paroles donnant l'instant de soie
Tu cherches la métaphore qui la réveille,
Ces miasmes aux senteurs venant de toi,
Flatter ou vénérer c'est bien pareil,
Tes formules en gerbe qu'elle boit.

Certes

De ses deux mains elle cache les yeux,
Mais les oreilles restent sensibles,
Les vents d'hiver racontent au mieux,
Les temps rêvés de femme fébrile,
Ta vaillance avance et revient au creux,
De l'être fier au coeur de la cible.

Écrit par Yuba
Au bord des lectures
je cueille l’humeur
de la poésie
Catégorie : Poésie
Publié le 10/01/2010
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 10/01/2010 à 12:13:36
L'émotion est ma faiblesse, mais elle n'occulte en rien le jugement que j'ai de l'écriture, je connais la tienne qui implique plusieurs lectures pour s'en imprégner de son contenu, j'ai perçu je crois l'imperceptible non par intelligence mais guidé par les sentiments qui font que mon être se trouve en osmose avec l'expression poétique de ton écriture, je t'embrasse
Posté le 10/01/2010 à 13:59:44
Yuba, j'ai aimé ce poème, après plusieurs lecture je me suis laissée portée par ton poème.

Bises
Ange de Lumière
Posté le 10/01/2010 à 14:15:10
sublime écrit fait de douceur et de sensibilité merveilleux et magique amitiés d'hiver
1958
Posté le 10/01/2010 à 14:42:06
Bonjour princesse, un plaisir de finesse et de subtilité tu nous offres ce matin pluvieux de dimanche mais qui nous transpose dans un paradis de lumières et de sensibilités. Richesse poétigue et finesse de plume, merci bises.
coeur.de.saphir
Posté le 10/01/2010 à 15:06:14
Oui la muse offre tout cela au poète à la fois, la joie, la peine, la douleur et l'amour, toutes les émotions que l'homme et la femme véhiculent, le principal étant, je pense, qu'elles éveillent et enrichissent notre esprit créatif. Amitiés neigeuses de bretagne
Nymphéa
Posté le 10/01/2010 à 17:46:48
chère yubanca, une fois encore, je lis relis et à chaque lecture j'en ressens encore plus, plus complexe, plus profond dans l'émotion, et cette sensation subtile et envoûtante que tes vers ouvrent parfois en moi des portes dont je ne connaissais même pas l'existence, merci est un mot bien pauvre pour te dire ce que je ressens, amitiés envoutées, magicienne des émotions.
Jiaile
Posté le 10/01/2010 à 18:28:52
Que c'est beau !
Michka
Posté le 11/01/2010 à 13:15:41
très beau ! délicieux et doux comme un léger vent qui porte les émotions, amitiés
estrella
Posté le 11/01/2010 à 13:56:14
Souvent on sollicite sa muse pour nous aider à trouver l'inspiration. Toi du la décrit avec une remarquable observation. C'est génial, amitié.
TANGO
Posté le 13/01/2010 à 08:06:56
magnifique comme on raconte un rêve, amitié yubanca
MARIE L.
Posté le 14/12/2018 à 13:39:04
Sublime morceau de poésie ! C'est le plus architectural de tes écrits, quelle maîtrise ! Tes strophes sont comme des petits poèmes, des chants plutôt... Je suis épaté : donc, dans mes favoris, car il me faudra encore le relire, ce bijou ci ! Félicitations Assia !!!
jacou
Posté le 14/12/2018 à 14:16:50
Oh mille fois merci ! Comme il est beau ton commentaire Georges, tu me parles de maitrise , d'architecture ...en fait aprés l'avoir écrit j'étais moi même étonnée..lol..je n'en connais pas le secret mais j'ai deux explications à te proposer :soit que cette muse s'était emparée de la plume et l'avait écrit à mon insu ..ou bien j'ai écrit en enfilant sur moi le costume de la muse ...mais sans en être vraiment consciente ;)
Yuba
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

20/04 11:23Yuba
Bonjour Daniel et bonjour à vous toutes et tous qui de vos poésies imprimez le visage de notre site :)
20/04 07:14lefebvre
Bonjour les poètes
19/04 12:52Babel
merci !
19/04 12:04Yuba
Le message est envoyé à Rémi ...patientons :)
19/04 11:57Yuba
Bonjour Babel
19/04 11:57Yuba
La page d'acceuil a encore disparu ...je vais contacter Fluminis !
19/04 11:56Babel
bonjour Yuba
19/04 11:55Babel
la page d'accueil a un problème
19/04 10:53Yuba
Bonjour les mordus de poèmes , les fous des mots :)
19/04 01:26isma
Bonsoir
18/04 09:56Olivier RACHET
Bonsoir Yuba, bonsoir à toutes et à tous ! Oui jacou, une bien belle communauté...
18/04 11:30Yuba
Bonjour Georges , bonjour tout le monde !
18/04 10:29jacou
Bonjour belle communauté.
17/04 04:12Yuba
Bonjour Marinette ...merci pour ces impressions sur la communion des choses ...
17/04 02:01marinette
et sous mes pieds brûlants je sens le feu qui brûle
17/04 02:00marinette
je suis là entre les murs et sous la cendre
17/04 11:44Yuba
Bonjour Daniel, bonjour à toutes et à tous :)
17/04 11:03lefebvre
Bonjour les poètes
16/04 05:04Olivier RACHET
Oui espérons-le jacou. C'est bien le problème de ces magnifiques monuments, ils sont à la fois fragiles et solides, et ils réclament beaucoup de soins. La vieille dame n'a pas fini de nous émerveiller, croyez-moi !
16/04 10:41jacou
Oui, bonjour Assia, espérons qu'un nouveau Viollet-le-Du c architecte respecte bien la cathédrale...

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 54 invités