Au loin dans une enclave ...
Un faisan domine par le vert
De sa poésie...le fleuve.
Le lièvre, un cousin peuple
Par ses craintes son vaste territoire
Le respect mutuel,

Ne peut-il les sauver d'une destinée d'esclaves ?

Lui qui veut s'identifier
Au conte de l'embryon d’Ève
A l'embrun sur fil du rêve
Au fauve qui se réinvente
Au succinct de l' existence
D'une luciole à la vie intense

A t-il besoin de rendre des comptes ?

Et moi venue en tenue négligée
Me fais pousser des ailes
Avant de me jeter sur la dune
Puis finir par m'endormir nue
Sur une poignée de feuilles mortes

Doit-on me juger ?

Quand nous cheminons...
En se tenant par nos mains
Dans un décor plein d'aveux
Nous n'avons jamais la même vision
Au fond des yeux...

Chacun son choix ses dilemmes
Son refuge d'hiver
Ses envies de flemme
Le piquant de ses repas
Et la vitesse de ses pas...

Ne peut-on nous aimer pour autant ?

Écrit par Yuba
Au bord des lectures
je cueille l’humeur
de la poésie
Catégorie : Pensée
Publié le 29/11/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 29/11/2018 à 13:37:29
j'ai aimé ta réflexion superbe amitiés:)
romantique
Posté le 29/11/2018 à 14:12:25
J'adore ta poésie, Assia, une poésie fraîche des bords, des berges, peuplée de petites bêtes qui ne demandent rien d'autre qu'exister encore un jour de plus, en sympathie avec la nature et avec le couple qui y chemine.
Je lis ton poème également comme une allégorie, car cette diversité crée la richesse du monde. Merci à toi de nous le rappeler par ton texte subtil, celui-là aussi va dans mes favoris !
jacou
Posté le 29/11/2018 à 16:22:23
Je lis votre pensée poétique comme un doux cri à la fraternité. Se fondre dans le regard de l'autre des autres comme dans une contree ou il faut contempler, écouter, prendre merveille sans briser. Merci Yuba !
Hypothese
Posté le 29/11/2018 à 17:01:56
Ce poème très fort, qui frappe j'ai envie de dire, pour réveiller les consciences, je l'aime et j'apprécie fortement deux passages : celui du lièvre, animal récurrent dans ma vie, à mon travail en maison de retraite un lièvre venait me rendre visite tous les jours par la vitre, et la troisième strophe où tu conclues par "doit-on me juger" ? C'est sublime, car le jugement est le mal de tous les siècles. Pouvons-nous aller au-delà du jugement, par amour ? Je pense que oui et que nous sommes de plus en plus nombreux à se diriger vers la lumière... espérons ! J'aime tes pensées tout aussi belles et profondes que celles de Georges, vous êtes deux maître en poésie tous les deux et je vous admire beaucoup. Merci Assia ! Je t'embrasse, belle soirée :)
grêle
Posté le 01/12/2018 à 22:32:09
Je vous remercie tous mes chers et chères ; Sylvain , Georges , Hypothèse et Marine ..vos commentaires ne sont pas que débordants de générosité ils témoignent aussi des âmes respectueuses qui vous habitent et de leur sensibilité envers toutes les couleurs qu'elles peut croiser et qui font de ce monde un milieu harmonieux et cohérent ...celui de l'espoir ...heureusement !

@ Marine, ton compliment me touche et me va droit au coeur ...

Bises :)
Yuba
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

18/04 09:56Olivier RACHET
Bonsoir Yuba, bonsoir à toutes et à tous ! Oui jacou, une bien belle communauté...
18/04 11:30Yuba
Bonjour Georges , bonjour tout le monde !
18/04 10:29jacou
Bonjour belle communauté.
17/04 04:12Yuba
Bonjour Marinette ...merci pour ces impressions sur la communion des choses ...
17/04 02:01marinette
et sous mes pieds brûlants je sens le feu qui brûle
17/04 02:00marinette
je suis là entre les murs et sous la cendre
17/04 11:44Yuba
Bonjour Daniel, bonjour à toutes et à tous :)
17/04 11:03lefebvre
Bonjour les poètes
16/04 05:04Olivier RACHET
Oui espérons-le jacou. C'est bien le problème de ces magnifiques monuments, ils sont à la fois fragiles et solides, et ils réclament beaucoup de soins. La vieille dame n'a pas fini de nous émerveiller, croyez-moi !
16/04 10:41jacou
Oui, bonjour Assia, espérons qu'un nouveau Viollet-le-Du c architecte respecte bien la cathédrale...
16/04 10:36Yuba
Bonjour Georges ...et nous sommes également endeuillés avec elle et espérons qu'elle sera plus belle après "réparations" ...
16/04 10:34jacou
Mais notre poésie fait revivre toutes choses, alors écrivons !
16/04 10:34jacou
Bonjour à tous. Ce matin, Notre-Dame de Paris porte des traces de deuil...
15/04 11:07Olivier RACHET
Oui en effet Yuba, pour moi qui suis un fou de patrimoine et particulièrement d'architectur e gothique c'est dramatique...
15/04 10:20Yuba
Tristesse immense pour l'incendie de Notre Dame de Paris :(
15/04 01:01Yuba
Salut Zigzag !
14/04 09:59Zigzag
Salutations ! Excusez ma longue absence qui durera encore une semaine
14/04 02:48Olivier RACHET
Bonjour Yuba, bonjour à toutes et à tous ! Ici aussi, malgré le vent qui les remue ils chantent le printemps... Le soleil réchauffe un peu leurs ailes.
14/04 11:41Yuba
Bonjour Georges, bonjour et agréable dimanche à toutes et à tous ...ici le soleil fait rire les oiseaux rassemblés en grand meeting :)
14/04 11:23jacou
Beau dimanche amis que la poésie assemble ici ! Soleil pour tous, espérons le !

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 66 invités