Verbale Toxine

A quel objet cette route là, prédestine
Ce semblant qui ruine notre belle éthique
Où sous l’allure tout tremble sombre et dandine
Chancelante à même cette onde chimérique

Ni ici ni là ne passe la vie facile
Vois-tu comment tes repères perdus s’érodent ?
C’est illusion que de penser que les fils
De tes soucis trouvent ici leurs premiers codes

Individuels par l’écorche malheureuse
Ni partie ni libre ni même suspendue
Jusqu'à vouloir emprunter cette toile creuse
Devanture sur une trace défendue

J’élude ce complot et je le fais passer
Entre les trames de cris, passent mes points forts
Finis ce chemin de nerfs, je ferai hisser
Voiles écrites plus hautes que tes abords

Écrit par Yuba
Au bord des lectures
je cueille l’humeur
de la poésie
Catégorie : Pensée
Publié le 07/11/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 07/11/2018 à 13:34:45
C'est un poème très puissant, ses vers remuent, comme un combat pour éloigner la toxine verbale que tu dénonces ! Les mots peuvent être des pièges, manipuler, embobiner. Poème impressionnant et qui fournit réflexion : tu ne t'en laisses pas conter, Assia ! Amitié.
jacou
Posté le 07/11/2018 à 13:54:56
intense et admirable amitiés:)
romantique
Posté le 07/11/2018 à 17:19:04
Ce poème révèle une grande force, une agile volonté d'aller plus loin que ce qui nous mine. La dernière strophe, en particulier, est très touchante... Merci du partage ma belle. Je le relirai avec grand plaisir, je t'embrasse :)
grêle
Posté le 07/11/2018 à 18:40:29
La valeur d'un "objet" depend de la valeur qu'on lui donne, je pense qu'il rn va de meme pour une parole. Et vos voiles ecrites sont effectivement à hauteur suffisante pour être appreciee.j'aime ce poème en entier. Meme si je pense que son sens est mysterieux et intime.
Hypothese
Posté le 07/11/2018 à 21:29:11
On peut aussi transmuter c(s)es toxines ;)

Amitiés Yuba
Babel
Posté le 07/11/2018 à 22:48:41
Nous devrions laisser notre coeur réchauffer notre cerveau afin d'adoucir les pensées. J'aime la finalité de ce beau poème car se dévoile le mot "Fin". Merci Yuba.
suane
Posté le 08/11/2018 à 11:39:05
@Georges, il y a autant de puissance dans ton commentaire , dans lequel tu as bien cerné le pouvoir de certaines nuisances verbales qui veulent cibler la fibre la plus sensible en nous..provoquant un ras le bol et une position déterminée !

@Sylvain , je te remercie de ton intense appréciation !

@Marine, mille mercis pour cet enthousiasme ...ton impression si impliquée me va droit au coeur !

@Hypothèse, tu dis bien vrai sur la valeur qu'on donne à une chose et c'est là une preuve que tu as saisi le sens de ce poème .

@Babel, oui, il faut transmuter les toxines...en leur dédiant un poème par exemple ! ;)

@Suane, dans ce cas précis , moi , je dirai que nous devrions rafraichir les cellules du cerveau...mais bravo pour le degré d'importance que tu donnes à ce mot : "fin " !

Merci et bises amicales à toutes et à tous :)
Yuba
Posté le 09/11/2018 à 15:31:22
Yuba j'aime l'harmonie et les non-dits des mots ainsi que l'interprétation que nous pouvons leur donner
roserose
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

18/04 09:56Olivier RACHET
Bonsoir Yuba, bonsoir à toutes et à tous ! Oui jacou, une bien belle communauté...
18/04 11:30Yuba
Bonjour Georges , bonjour tout le monde !
18/04 10:29jacou
Bonjour belle communauté.
17/04 04:12Yuba
Bonjour Marinette ...merci pour ces impressions sur la communion des choses ...
17/04 02:01marinette
et sous mes pieds brûlants je sens le feu qui brûle
17/04 02:00marinette
je suis là entre les murs et sous la cendre
17/04 11:44Yuba
Bonjour Daniel, bonjour à toutes et à tous :)
17/04 11:03lefebvre
Bonjour les poètes
16/04 05:04Olivier RACHET
Oui espérons-le jacou. C'est bien le problème de ces magnifiques monuments, ils sont à la fois fragiles et solides, et ils réclament beaucoup de soins. La vieille dame n'a pas fini de nous émerveiller, croyez-moi !
16/04 10:41jacou
Oui, bonjour Assia, espérons qu'un nouveau Viollet-le-Du c architecte respecte bien la cathédrale...
16/04 10:36Yuba
Bonjour Georges ...et nous sommes également endeuillés avec elle et espérons qu'elle sera plus belle après "réparations" ...
16/04 10:34jacou
Mais notre poésie fait revivre toutes choses, alors écrivons !
16/04 10:34jacou
Bonjour à tous. Ce matin, Notre-Dame de Paris porte des traces de deuil...
15/04 11:07Olivier RACHET
Oui en effet Yuba, pour moi qui suis un fou de patrimoine et particulièrement d'architectur e gothique c'est dramatique...
15/04 10:20Yuba
Tristesse immense pour l'incendie de Notre Dame de Paris :(
15/04 01:01Yuba
Salut Zigzag !
14/04 09:59Zigzag
Salutations ! Excusez ma longue absence qui durera encore une semaine
14/04 02:48Olivier RACHET
Bonjour Yuba, bonjour à toutes et à tous ! Ici aussi, malgré le vent qui les remue ils chantent le printemps... Le soleil réchauffe un peu leurs ailes.
14/04 11:41Yuba
Bonjour Georges, bonjour et agréable dimanche à toutes et à tous ...ici le soleil fait rire les oiseaux rassemblés en grand meeting :)
14/04 11:23jacou
Beau dimanche amis que la poésie assemble ici ! Soleil pour tous, espérons le !

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 62 invités