Ce jardin discret

Se renouvelle avec ses solidaires écritures
Les anciennes sont miroirs des toutes premières
Les trêves souhaitent d’y planer un jour sans ratures
Ne demandant plus de survie que les vives dernières

Échappées d’ une nuit ou à quelques rues d’ici
Elles se placent en bruits dont les échos des voix
Reviennent avec la thèse lucide par des éclaircies
Sur l’effroi gris - noir et par les bleus chers à la voie

L’élan est pris dans le dernier regard sur le bord
Dune-porte demi-consciente dans rais des lumières
Venant d’un lustre supportant dans un ultime accord
Des envies de laisser dire des intimités cavalières

Comme le jardinier se munissant des patiences
S’armant des aurores dans l’art de voir fleurir
En l’univers du geste qui ne se résout à l’inconscience
Qui se permet de piétiner l’intacte aube de ses souvenirs

Et même à supposer clair cet édifice aux bras sensibles
Jamais ne s’en définira toutes les pièces en lambeaux
Ni des matières agglutinées pour quelques cris visibles
N’impressionne en demi-mesure que le reflet du flambeau

Que chacun asseyant d’y voir un monde en brisures
Ou peut-être même penser à détecter du secret les fils
Reste dans la noblesse siégée entre les tons de chamarrures
Qui ne se résignent à déposer leurs faces en fusils volatils

Petite bourgeoisie sur une échelle d’un champs d’ortie
Ne pointe vers les présences le remède aux solitudes
Dans le temps le document n’est qu’ un hasard non averti
Chacun est dans sa Vie, comme dans toutes les mers les incertitudes

Écrit par Yuba
Au bord des lectures
je cueille l’humeur
de la poésie
Catégorie : Pensée
Publié le 05/04/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 05/04/2018 à 18:20:36
Bel hommage, Yubanca, très discret ! Ta cinquième strophe est tout particulièrement belle telle que je la lis, parce que nous errons, "lambeaux sensibles" que nous sommes, humains, sous les pâles "flambeaux" qui nous viennent d'étoiles insoucieuses de notre sort commun. Dans ce "jardin discret", je m'arrêtai jadis, et y fait une longue station !
Amitiés :)
jacou
Posté le 06/04/2018 à 07:54:16
Charmante balade dans ce jardin discret qui évolue librement et où nous pouvons respirer l'air pur. Merci Yubanca et belle journée.
suane
Posté le 06/04/2018 à 11:34:49
fascinant secret amitiés merci Yubanca:)
romantique
Posté le 06/04/2018 à 11:36:04
Je te remercie Jacou pour ta visite en l'honneur de ce "jardin discret", qui bien que modeste espère être suffisamment éloquent dans son message: celui de s'épanouir tranquillement dans sa poésie !
Ces ramifications ont puisé leurs sens dans la terre qui tout en se renouvelant tente de se débarrasser de choses inutiles qui peuvent s'y accrocher... sans raisons ...
Amitiés :)
Yuba
Posté le 06/04/2018 à 12:40:44
Toujours ravie de ton passage romantique...au plaisir de te lire !

Amitiés :)
Yuba
Posté le 06/04/2018 à 16:39:44
oh comme c'est léger mais nous devons y songer
merci pour cet eden
bisou
marinette
Posté le 06/04/2018 à 23:40:51
Merci reine pour ton précieux passage !
Gros bisous :)
Yuba
Posté le 07/04/2018 à 08:08:24
Merci, Assia, pour ce magnifique voyage au royaume de la poésie si joliment dessinée dans tes vers.
Bises amicales
lefebvre
Posté le 07/04/2018 à 14:34:52
Il y a tellement de choses à découvrir et à questionner dans ce jardin! Un monde miniature où les interrogations des plates bandes se répercutent sur le macrocosme de nos vies. Des vers toujours aussi riches et fleuris montrent que le terrain du sensible est favorable, que la douce poétesse a la main verte et que les écrits, eux aussi, peuvent fleurir et nous enchanter.
eliosir
Posté le 07/04/2018 à 20:14:51
Merci Daniel pour les teintes printanières de ton précieux commentaire .

Bises amicales
Yuba
Posté le 07/04/2018 à 20:22:56
Merci Eliosir pour ta lecture dont la sensibilité avertie a su rejoindre ta marche au milieu de ce jardin discret .

Amitiés
Yuba
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

19/04 12:52Babel
merci !
19/04 12:04Yuba
Le message est envoyé à Rémi ...patientons :)
19/04 11:57Yuba
Bonjour Babel
19/04 11:57Yuba
La page d'acceuil a encore disparu ...je vais contacter Fluminis !
19/04 11:56Babel
bonjour Yuba
19/04 11:55Babel
la page d'accueil a un problème
19/04 10:53Yuba
Bonjour les mordus de poèmes , les fous des mots :)
19/04 01:26isma
Bonsoir
18/04 09:56Olivier RACHET
Bonsoir Yuba, bonsoir à toutes et à tous ! Oui jacou, une bien belle communauté...
18/04 11:30Yuba
Bonjour Georges , bonjour tout le monde !
18/04 10:29jacou
Bonjour belle communauté.
17/04 04:12Yuba
Bonjour Marinette ...merci pour ces impressions sur la communion des choses ...
17/04 02:01marinette
et sous mes pieds brûlants je sens le feu qui brûle
17/04 02:00marinette
je suis là entre les murs et sous la cendre
17/04 11:44Yuba
Bonjour Daniel, bonjour à toutes et à tous :)
17/04 11:03lefebvre
Bonjour les poètes
16/04 05:04Olivier RACHET
Oui espérons-le jacou. C'est bien le problème de ces magnifiques monuments, ils sont à la fois fragiles et solides, et ils réclament beaucoup de soins. La vieille dame n'a pas fini de nous émerveiller, croyez-moi !
16/04 10:41jacou
Oui, bonjour Assia, espérons qu'un nouveau Viollet-le-Du c architecte respecte bien la cathédrale...
16/04 10:36Yuba
Bonjour Georges ...et nous sommes également endeuillés avec elle et espérons qu'elle sera plus belle après "réparations" ...
16/04 10:34jacou
Mais notre poésie fait revivre toutes choses, alors écrivons !

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 56 invités