ne rien faire avec toi
c'est se laisser porter par les vagues bienveillantes

les oiseaux le ciel et l'odeur du soir
sont les agréments de notre rendez-vous

qui dure depuis toujours

*

on n'est jamais présent
à l'autre autant qu'en ces moments

de flânerie en tandem
amoureux c'est la vie

on s'attend on s'écoute
on se parle on se touche

c'est ça aimer c'est être vieux
dans nos activités

nos rêves partagés

*

ils ne seront plus là
un jour ces bouts d'amour

mais ils l'auront été

et ni leur souvenir dans la mémoire des astres
mais sommes tant amis que nous savons à deux

que durée n'est qu'idée — il n'y a que l'éphémère
et que rien ne se joue — dans la tête des fous

hors de notre présence

Écrit par Victor
inwardmovement.github.io
Catégorie : Amitié
Publié le 07/06/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 07/06/2019 à 12:02:16
Superbe, ces vers au déploiement quasiment mallarméen attachant la folie d'amour à ce vertige de la présence ressentie plus intensément ! Merci Victor, quel don !
jacou
Posté le 07/06/2019 à 12:36:21
Merci jacou !
Victor
Posté le 07/06/2019 à 18:21:31
Moi je sens une certaine philosophie liée au Temps dans ce texte ...
Cette idée que seul l'instant présent compte pour un sentiment amoureux...
Bravo Victor !
Yuba
Posté le 11/06/2019 à 17:21:08
j'ai lu et relu complétement charmée par vos mots
merci Victor :)
MARIE L.
Posté le 11/06/2019 à 20:27:28
Merci Yuba et Marie !
Victor
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

14/08 08:11Banane
Il y a un jeu de mots !
14/08 07:57creature
Le bonnet d'âne pour Banane !
14/08 07:57creature
Non, au piquet ! ;-)
14/08 07:51Banane
Je vais aller à l'étude tirer l'affaire au clair !
14/08 07:10creature
Bonjour Banane, tu as dû supprimer un poème qui devait être prévu pour demain. Peut-être un doublon ? car tu en as eu un, j'ai vu, à un moment.
14/08 07:04Banane
Ah, en fait ça a mis trois ans à s'ouvrir ,je lis !
14/08 07:03Banane
Ce serait bien qu'on nous fasse un résumé, je ne comprends pas tout !
14/08 07:02Banane
Tiens, pourquoi deux jours les poèmes maintenant?
14/08 07:02Banane
Salut à tous !
13/08 09:18creature
Histoire d'avoir la pêche
13/08 09:18creature
Je te propose, Banane, d'écouter Téléphone.
13/08 09:14creature
Pour le coup, c'est très terre à terre.
13/08 09:13Banane
Même pas, j'ai reçu ma fille
13/08 09:06creature
C'était pour qu'on te voit, avoue ;-)
13/08 09:06Banane
C'est réparé
13/08 09:06creature
Salutations Banane ! :-)
13/08 09:05Banane
AH? MA TOUCHE EST COINCEEE
13/08 09:04Banane
SALUT LES POETES
13/08 09:03creature
Ça m'avait surprise à l'époque
13/08 09:03creature
Je m'en souviens très bien oui... un jour tu as écrit sur un papillon, et c'était beau :-)

Qui est en ligne