Je vous ai pressenti quand le jour s'endormait
Vous fûtes tout d'abord une ombre projetée
Je ne vous voyais pas mais je vous devinais

Votre parfum suave aux fragrances boisées
Peu à peu m'enivrait, doucement m'enchantait
Je ne vous voyais pas mais je vous respirais

Le bruit que vos talons faisaient sur les pavés
S'accordaient à mon cœur plein de curiosité
Je ne vous voyais pas mais je vous désirais

Puis soudain dans la nuit vous m'êtes apparue
Sublime présence magnifiant la rue
Je vous voyais enfin et déjà vous aimais

Écrit par Vermeil
Balec
Catégorie : Amour
Publié le 05/10/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 05/10/2020 à 21:34:20
Un poème charmant.
;-)
Iloamys
Posté le 05/10/2020 à 22:08:41
Bonsoir Vermeil, vous êtes pas un peu le prince charmant (sourire)
Jolie poème sur l'amour
Isadorable
Isadorable
Posté le 06/10/2020 à 06:19:12
Superbe, un seul mot pour un poème ! Baudelaire a sa passante renouvelée par votre grâce à évoquer le charme de la croisée, de la rencontre "at the first sight" ! Favori. Félicitations Vermeil !
jacou
Posté le 06/10/2020 à 07:28:56
très beau
je pressens
j'entends
je vois
j'aime
justine
Posté le 06/10/2020 à 12:51:02
Magnifique !

Poésie qui se conjugue avec la grâce de l'instant de rencontre avec son destin...peut être

Bravo Vermeil !
Yuba
Posté le 06/10/2020 à 17:49:34
Une rencontre qu'amène un crescendo de sensations et d'émotions extrêmement bien orchestré, car on suit pas à pas la survenue de l'instant désiré.

L'art poétique se marie si bien avec l'amour pour en dire toutes les subtilités!
Matriochka
Posté le 06/10/2020 à 18:54:42
Bonsoir,

Favori ..

J'aime ce Parler Poétique .. se dévoile sans dévoiler, dis sans dire .. Juste ce qu'il faut pour étourdir les Sens, pour capter l'Attention ..
L'Amour illumine la Plume ..
On en lirait tellement … plus :)

Merci de ce Beau Partage !
LyS ..
Lys-Clea
Posté le 07/10/2020 à 14:17:30
Une vaporeuse poésie amoureuse qui erre sous les mystères
fee-de-ble
Posté le 08/10/2020 à 01:35:41
Merci Iloamys

Merci Isadorable

Merci pour le favori Jacou

Merci pour la mag,ifique mecture Justine

Merci Yuba

Merci Matriochka

Merci pour le favori Lys

Merci fee-de-ble
Vermeil
Posté le 08/10/2020 à 09:23:50
Merveilleux poème vermeil..il laisse sur le coeur Un hum de bonheur
Merci :)
MARIE L.
Posté le 09/10/2020 à 16:34:16
L'attente grandit au fil des impressions et de ce que captent les
différents sens, avant que l'oeil, enfin, découvre la merveille.

Un poème magnifique, dans sa densité et sa sobriété.
Ombrefeuille
Posté le 31/10/2020 à 18:12:21
Merci Marie L. et Ombrefeuille
Vermeil
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

31/10 06:03Ombrefeuille
Ceci dit, bon courage et prenez soin de vous :)
31/10 06:03Ombrefeuille
D'autant qu'avec les masques et les dispositifs tels que "click & collect", ce serait envisageable ...
31/10 06:02Ombrefeuille
Mais dans les faits, cela revient au même. Si on peut acheter du bricolage et de quoi manger, pourquoi ne pas pouvoir le faire dans le domaine culturel ?
31/10 06:01Ombrefeuille
Bonsoir à tous et à chacun. J'avoue partager les regrets exprimés par Matriochka. Nul n'a dit explicitement , en effet, que seul le corps avait besoin qu'on s'occupe de lui pendant ce nouveau confinement ...
31/10 05:19Iloamys
Comme si quelqu'un avait dit le contraire.
31/10 04:00Matriochka
Comme si l'esprit n'avait pas besoin d'être nourri lui aussi!
31/10 03:59Matriochka
Marquisa, Jacou, tout à fait d'accord avec vous. Dommage que la vision des besoins essentiels se réduisent uniquement aux besoins physiologique s et organiques.
31/10 03:57Matriochka
Bonjour à toutes les belles plumes de notre communauté, et bon week-end malgré la situation morose et le reconfinement :)
31/10 02:24Iloamys
Si un jour vos yeux vous trahissent, Marquisa, vous aurez toujours la possibilité de vous tourner vers la bibliothèque sonore.
Gardez cette option dans un coin de votre tête pour apaiser votre plus grande hantise.
;-)
31/10 01:27marquisa
Moi, ma plus grande hantise serait que mes yeux ne me portent plus et non mes jambes, la lecture est un baton de vieillesse. Bonne continuation à tous, chacun dans leur domaine respectif. 🎶
31/10 12:28jacou
🙂
31/10 12:24silencieuses59
Après, si vraiment nous n'avons plus de livres à lire... Il restera toujours les 84306 poèmes à lire sur fluminis. Merci jacou. Je veillerai sur mes pétales. 🙂
31/10 12:20jacou
Protégez-vous , Marquisa, Iloamys et Silencieuse ! Les poétesses sont des fleurs fragiles lol (attention, je suis féministe :D) !
31/10 12:18jacou
Heureusement, ma ville a deux bibliothèques , et les prêts ont été étendus : j'ai donc emprunté une tripotée de bouquins, de quoi tenir un siège :D
31/10 12:18Iloamys
Lol
31/10 12:16jacou
Si, moi je mourrais si je ne pouvais pas lire !!!
31/10 12:16Iloamys
Ne pas pouvoir lire de livres durant un mois ou deux n'a jamais fait mourir les gens.
:-)
31/10 12:16jacou
Or, j'aime les librairies comme les bibliothèques et autres médiathèques. ..
31/10 12:15jacou
Cependant, Iloamys a raison, les grandes surfaces ne sont pas prioritaires sur la vente des livres, elles font, là, concurrence aux librairies qui se meurent.
31/10 12:14silencieuses59
Tombes

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 126 invités