A celui qui descend en ses sources profondes
Il est donné d'entrer en des jardins frôlés
Par l'aile du silence et les vents esquissés
Sur le seuil deviné d'autres cieux, d'autres mondes.
Car le coeur est une arche, une grotte cachée
Où le feu du mystère a depuis si longtemps
Habité les chemins et les vallons naissants
Que la feuille est gravée sur la pierre couchée.

A celui qui descend en ses sources profondes
Il est donné de boire au creux de longues nuits
La coupe d'amertume, et de tirer du puits
La soif inassouvie, la ténèbre des mondes.
Car l'âme est un oiseau arraché aux abîmes,
Comme un cri, un élan, que ne peut contenir
Le pas de chaque jour si prompt à s'assoupir,
Comme un murmure, enfin, épris des hautes cimes.

A celui qui descend en ses sources profondes
Il est donné, parfois, de soudain se lever,
De jaillir, de bondir, d'exulter, de danser,
Sous la voûte où se tient la lumière des mondes.
Car l'aile s'est penchée sur la vague et l'écume,
La brise s'est assise au frisson du regard,
Car il n'est point trop tôt, car il n'est point trop tard,
Car l'ombre se fait douce, et légère la brume ...

Septembre 2017

Note - Ce poème, écrit alors qu'une personne chère à mon coeur sortait lentement d'une déprime, puise son inspiration à trois sources :
- L'écoute du poème symphonique "La Moldau" (en tchèque "Vltava") de Bedrich Smetana, extrait du cycle "Ma patrie" (en tchèque "Ma vlast");
- Cette phrase de Saint Augustin, s'adressant à Dieu : "Je Te cherchais au-dehors et Tu étais au-dedans, Beauté si nouvelle et si ancienne !" ;
- Un épisode de la vie de Saint Silouane l'Athonite (1866-1938), moine russe du monastère Saint-Pantéléimon (le monastère russe du Mont Athos). Il connaissait l'étreinte de l'angoisse et avait été favorisé d'une apparition de la Vierge Marie (en orthodoxie on dit "la Mère de Dieu") qui l'avait réconforté. Puis, dans le silence de l'âme, ce furent ces paroles surprenantes du Christ qui se firent entendre : "Garde ton esprit en enfer et ne désespère point". Il faut comprendre ici le mot "enfer" non pas comme l'antre de l'éternelle damnation mais comme ce mystère de ténèbres qui se cache en chacun de nous, comme la pesanteur que nous ressentons et aussi comme ce que dit la mystique du péché, qui est une rupture dans l'ordre de l'être, et non pas d'abord une "faute morale".

Écrit par Ombrefeuille
L'ombre est habitée de lumière, et dans la lumière veille l'ombre. Mon mini-site perso: https://poesie-plurielle.monsite-orange.fr
Catégorie : Spiritualité
Publié le 20/10/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 20/10/2019 à 19:07:00
Ah quel magnifique poème... Une harmonie vibrante qui nous dévoile bien des secrets... J'ai adoré aussi "LA ténèbre", c'est d'une belle élégance ! Puis merci de citer vos sources d'inspiration à la fin du poème, j'aime suivre le cheminement de naissance de vers si inspirants eux-mêmes ! Il va dans mes favoris et comme je prends un énorme plaisir à vous lire, je me dis vivement le prochain poème de votre plume...
grêle
Posté le 20/10/2019 à 19:08:06
Bien qu'il soit inspiré par cette belle pièce musicale de Smetana, par une phrase riche d'enseignement de Saint Augustin et par l'épisode de la vie du vénéré Saint Silouane de l'Athos, ton poème dit combien il est douloureux de se retrouver un jour confronté à soi-même, à ses démons intérieurs, surtout quand cela arrive de manière inattendue, non préparée, et donc forcément brutale. Mais il ouvre aussi sur le bienfait de se regarder vraiment, dans le fond de notre âme, pour découvrir le chemin qui nous mènera vers la libération, la lumière.
Il y a une réflexion profonde dans tes mots, qui sont vraiment à méditer.
Ce poème me touche en plein coeur...
Matriochka
Posté le 20/10/2019 à 20:12:36
Beauté des vers, profondeur des pensées spirituelles et de la mélomanie, c'est avec reconnaissance que je place votre poème d'une grâce qui est grande dans mes favoris, car il me faut le relire ce soir à tête reposée, tant le tirant de belle eau de ses vocables et des vers harmonieux demande à être goûté et éclairci également le fonds mystique sur lequel repose le poème, sublime architecture qui conjoint l'âme et l'art dans votre souffle puissant. Merci à vous.
jacou
Posté le 21/10/2019 à 10:13:44
J'admire.
J'ajoute à mes favoris.
Je fais aussi une petite visite sur votre site,
où J'entends le Refrain d'automne et Fais un long voyage.
scyles
Posté le 21/10/2019 à 11:25:06
magique intense sublime j'aime :)
romantique
Posté le 21/10/2019 à 13:01:42
Magnifique !
Autant la forme que le fond , et certains passages m'ont tellement touchée car dans cette renaissance par la "spiritualité" chacun peut se retrouver lorsque la force que nous souhaitons n'est autre que celle qui sommeille en nous et qu'un jour , nous trouvons l'audace de faire remonter ...
C'est un poème pour favoris !
Bravo et merci pour ce partage Ombrefeuille !
Yuba
Posté le 21/10/2019 à 17:17:35
Un grand merci à tous et à chacun pour vos mots et méditations qui enrichissent grandement la portée de mon texte.

Je suis sensible à votre diversité d'approches, témoignage d'une ouverture de l'esprit et du coeur qui encourage à poursuivre, de temps en temps, le partage de poèmes spirituels. Car la spiritualité, quelle que soit sa source spécifique, a ceci d'aimable et de délicat qu'on peut s'en ouvrir à autrui sans pour autant se montrer prosélyte.

L'écoute attentive de celui qui souffre (et ce n'est pas chose simple, c'est un chemin où l'on chute souvent) et l'ouverture avec lui d'une échappée vers le haut, telles me semblent être les bases possibles d'une reconstruction de l'être.

Merci encore infiniment à chacun d'entre vous :)
Ombrefeuille
Posté le 21/10/2019 à 20:17:44
Une très belle poésie où l'introspection peut nous faire découvrir une force insoupçonnée et un pays de merveilles. Une poésie à relire
fee-de-ble
Posté le 23/10/2019 à 17:32:47
Merci, Fee-de-ble, pour ces quelques mots qui disent l'essentiel.
Ombrefeuille
Posté le 19/01/2020 à 13:41:57
Merveilleux. .et ces vers "le coeur est une arche une grotte caché "
Tant de choses peuvent si blottir si garder...
Bon dimanche ombrefeuille :)
MARIE L.
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

18/09 11:53jacou
Bonsoir Musouka, Ombrefeuille, Syntax Error
18/09 10:47Syntax_Error
Amen.
18/09 10:05Ombrefeuille
Zut ... Il manque un bout de mon premier post :) Le site en tant que tel ne doit pas en souffrir. Re-bonne nuit :)
18/09 10:04Ombrefeuille
La raison de notre présence ici est et doit rester la POESIE. Il s'agirait de ne pas l'oublier ! Sur ce, bonne nuit :)
18/09 10:04Ombrefeuille
... je poursuis ... et rien ne saurait justifier les insultes , ni dans la tribune libre, ni dans les comms, ni en MP, ni dans le forum.
18/09 10:02Ombrefeuille
Bonsoir à tous. Bien que sur ce site depuis un peu moins d'un an, je puis dire que j'ai toujours constaté le sérieux et le souci de dialogue de la part des modérateurs. Si qqn a des problèmes perso avec eux, le site en t
18/09 08:54Musouka
Je suis sur Iceteapeche depuis 5 ans. Je n'ai jamais vu les modérateurs êtres excessifs. Je leurs lève mon chapeau, ils font un excellent travail !
18/09 06:35eliosir
Bonne nuit à tous, puissions nous tirer un trait sur ce qui ronge notre fruit commun, ce site.
18/09 06:33Matriochka
Allez, je dois vous laisser pour ce soir. A demain, et je souhaite de tout coeur que le calme revienne!
18/09 06:33eliosir
ahah!!
18/09 06:32Matriochka
Ooop's, excuse Eliosir, j'm'ai emmêlé les touches! :-D
18/09 06:31Matriochka
Courage, Jacou et toute la modé. Mes pensées sont avec vous. Je parle à Ombrefeuille ce soir. A demain ;)
18/09 06:31eliosir
Matriochka,
Elisosir, c'est joli comme nom :-))
18/09 06:30jacou
Bonsoir Mesdames et Messieurs.
18/09 06:30Matriochka
Et enfin, laissez-nous échanger tranquillemen t, Iloamys! Over pour moi, ce soir, je stoppe là, tu as raison, Elisosir ;)
18/09 06:29jacou
Iloamys, tu l'as pratiquée avec creature, la négation de la modération, puis avec moi, à quand avec Yuba...?
18/09 06:29Matriochka
Mais laissez-les faire leur boulot tranquille, et ne les poussez pas sans cesse à bout (pour Iloamys)
18/09 06:28eliosir
Stoppez ici, que ce soit en privé, MP ou sur la tribune, restons en là svp
18/09 06:28Iloamys
Donc je dois accepter le lynchage sans me défendre
18/09 06:28Matriochka
Je suis d'accord avec Elisosir, si vous ne pouvez pas blairer Jacou et les modés, alors ignorez-les, tout simplement!

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 124 invités