Ici le temps ne passe pas,
Il disparaît dans le silence
Où flotte l'immobile danse
Des galaxies lancées, là-bas.

Ici règne l'éternité
Où les planètes suspendues,
A peine effleurées, inconnues,
Tournent parmi l'immensité.

Combien de soleils ont éteint
Déjà le feu de leur lumière,
L'éclat de leur fougue première
Jeté dans l'oubli du lointain ?

Combien de lunes paraîtront,
Clarté tremblée, clarté fragile,
Au plus haut de la nuit tranquille
Où les étoiles renaîtront ?

Combien de siècles et de jours,
Combien d'années, de millénaires,
Sont devenus vagues chimères
Au fond de ces cieux sans contours ?

Rien ne pèse, rien ne retient
Ce qui finit, ce qui commence,
Tout est égale évanescence,
Ce qui se meurt, ce qui advient ...

Ici le temps qui disparaît
Dans l'infini du noir silence
N'est que fugace transparence,
N'est qu'un éclair, un souffle, un trait ...

Écrit par Ombrefeuille
L'ombre est habitée de lumière, et dans la lumière veille l'ombre. Mon mini-site perso: https://poesie-plurielle.monsite-orange.fr
Catégorie : Pensée
Publié le 08/11/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 08/11/2019 à 18:20:39
tu écris vite spontanée ou tu travailles ? c'est beau
moi je trouvaille c'est tout
marinette
Posté le 08/11/2019 à 18:30:28
Je viens de faire un merveilleux voyage dans les mystères lointains du cosmos, où tout paraît féerique, presque irréel. Tes mots nous emmènent vraiment dans ce silence qui nous donne, comme tu l'écris si bien, ce sentiment d'éternité.
J'ai toujours été fascinée par les étoiles, les galaxies, les constellations d'étoiles, les trous noirs... même si je n'ai jamais rien pigé aux explications scientifiques de ces phénomènes!!!
Mais j'aime observer le ciel, de jour et de nuit... c'est juste dommage qu'on ne voit plus les étoiles à cause de la pollution lumineuse de nos villes :(
Merci, ma chère Ombrefeuille, pour ce moment hors du monde, hors du temps :)
Matriochka
Posté le 08/11/2019 à 20:00:29
quel délicieux voyage empreint de mystères j'apprécie vraiment merci:)amitiés
romantique
Posté le 08/11/2019 à 20:59:01
Une poésie où le temps s'est vraiment arrêté devenant un instant éternel...
Bravo Ombrefeuille et merci pour cette évasion parmi les étoiles !
Yuba
Posté le 08/11/2019 à 22:52:23
Vertigineuse plongée dans l'infini, où le temps et l'espace eux-mêmes se perdent, et où notre esprit également n'a plus de repères. L'équilibre vacille et, au bord des abîmes, se retient l'idée que nous nous abandonnons à tous ces flux sans idée de retour, nous sommes ce flux où temps et espace nous dépossèdent. Nous nous réincarnons ainsi sans cesse, en avant de nous.
Vous avez su saisir cet infini si profond, ces espaces qui nous effraient comme Pascal l'exprimait, parce qu'ils nous nient. Pourtant, votre beau poème approfondit notre connaissance de notre état d'esprit, qui est de savoir notre position essentielle, de savoir où nous en sommes. Écriture éclairante qui fraie un monde et révèle temps, espace, ces "catégories de notre dépossession" comme le notait le poète Yves Bonnefoy. Je mets dans mes favoris le poème, car tout ce qui concerne le Temps, dimension, m'interpelle. Merci Ombrefeuille pour ce bon partage.
jacou
Posté le 09/11/2019 à 00:02:40
Un cosmos où je me suis sentie très bien... J'ai relu plusieurs fois pour arrêter le temps à volonté. Merci Ombrefeuille, c'est si bien écrit...
Ombellune
Posté le 09/11/2019 à 09:58:57
Vos mots nous transportent dans un autre monde. Un poème fascinant, une écriture fluide. Un grand merci
roserose
Posté le 09/11/2019 à 17:59:13
Un grand merci à tous et à chacun. Vos mots me touchent vraiment.

Rassure-toi, Marinette, il m'arrive bien souvent de "cent fois sur
le métier ..." et de suer encre et eau !!! Tu "trouvailles", dis-tu ?
Ne change rien, surtout ! Car c'est avec génie que tu le fais :)

Moi non plus, Matriochka, je ne comprends à peu près rien aux explications
fournies par les scientifiques au sujet de "comment ça marche là-haut".
Mais qu'importe ! Cela me fascine et m'inspire ... ;)

Je suis sensible, Romantique, à ce partage plein d'amitié et d'ouverture
de l'esprit et du coeur. C'est pile cela, la Poésie.

Yuba, vos mots sont plus beaux encore que ceux que j'ai trouvés !
Votre comm est un poème à lui tout seul et me laisse émerveillée.

Puissante réflexion, Jacou, et riche, comme il est de coutume chez vous.
Je ne crois certes pas en la réincarnation (ou "transmigration des âmes")
mais je pense que l'infini du cosmos peut aller, en effet, jusqu'à susciter
cela pour celui qui s'interroge.

Merci, Ombellune, pour cette première visite ... entre les étoiles.
J'avoue que ce poème est l'un de mes "chouchous", presque un poème
"testament", tellement il sous-entend de quête de l'absolu.

Merci, Roserose, pour ce regard tout de limpidité sidérale.
Votre éloge de mon écriture me va droit au coeur :)
Ombrefeuille
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

17/11 02:16Yuba
Bonjour Daniel et Georges ...bon dimanche à vous tous ...ici ni pluie ni neige mais quel vent !
17/11 01:16jacou
Bon dimanche Daniel, et à tous un bon dimanche après-midi, attention à la pluie et à la neige.
17/11 07:49lefebvre
Beau et bon dimanche poétique à toutes et à tous
16/11 06:52Yuba
Merci Matriochka :)
16/11 06:47Matriochka
vous (tous)... avec un seul o ;) Mon clavier est pressé de passer en mode week-end :D
16/11 06:45Matriochka
Dans cette chaleur et cette douceur des mots poétiques, je vous souhaite une belle soirée, Assia, Daniel et voous tous, amis de la poésie :)
16/11 05:52Yuba
Bonjour Daniel , bonjour à tous ...contre le froid , on vous propose la douceur des mots , ici et maintenant !
16/11 09:25lefebvre
Je vous souhaite une très belle fin de semaine poétique à votre mesure.
15/11 06:30Matriochka
Sur les ailes du temps je ne faisais que passer et je m'envole déjà, en vous souhaitant une belle soirée, pleine de douceur. A bientôt ami(e)s des mots et de la poésie :)
15/11 11:02Yuba
Bonjour Sylvain et Douceur ...bonjour aimable communauté :)
15/11 09:46douceurdevivre
bonjour a tous .... bonne journée de Douceur .
15/11 05:11romantique
bonjour aux poètes que votre muse vous inspire!!...
14/11 07:50jacou
Bonsoir mesdames, vos échanges spirituels sont très plaisants à lire ! Thés chaud, tiède, glacé, à toutes les saveurs du monde liées.
14/11 05:38Matriochka
Dans le soir blanchi du manteau neigeux recouvrant la ville, je me retire également, non sans vous souhaiter à tous une belle et douce soirée, ami(e)s des mots poétiques :)
14/11 05:25Ombrefeuille
Qui a bu boira ;) Je me retire à pas feutrés sur mes chaussons de neige et m'en vais préparer un coin de douceur pour la soirée. A vous revoir :)
14/11 04:44Matriochka
Plutôt, oui ;) Ah zut, y en a plus, j'ai tout bu :D
14/11 04:33Ombrefeuille
Bonne idée, chère Matriochka ! A la russe, cela te va ? :)
14/11 03:43Matriochka
Bonjour ami(e)s de la poésie, entre les flocons de neige! C'est tout blanc ici, dans le sud-est, jusqu'au bord du Rhône :) Un vrai temps à boire du thé, justement, Ombrefeuille ;)
14/11 03:34Ombrefeuille
Non, décidément ... Y'a p't'êt' un bug ...? Tant pis ! Re-bonjour à tous et à chacun :)
14/11 03:33Ombrefeuille
Hep, le T ! Attaché au reste du mot ! Emerveillemen t :) Là, bien sage ...:)

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 45 invités