Tu cherches l'enfant dans les vallées de l'ombre,
Et le désespoir guide tes pas chancelants ;
Mais quelquefois des lueurs brisent les décombres,
C'est son âme qui te guette en rigolant !

Alors tu cultives ces expériences d'un ailleurs,
Où perlent les mots d'amour sur les roses ;
Des pétales cosmiques sur les yeux des veilleurs,
De petites odes aux plus belles des proses.

Il est là, et tu éprouves sa chair telle une plume
Effleurant l'humide iris qui tu cachais ;
Pour ne pas froisser ton coeur qui dans la brume
Inlassablement dans le soir le cherchait !

Le va et vient de la marée sur ce rivage d'amour,
Berce tes heures en ces jours d'espoir ;
Tu vois l'oeil de l'ange qui scrute chaque jour
L'entrebâillement de ton coeur au soir.

Tu te voyais bestiale quand il te voit lumière,
Tu le vois éteint dès lors qu'il revit,
Lui sait à quel point tu restes la première,
L'unique, l'être qui toujours la ravit !

Dansent désormais les ombres et les hardiesses,
Sur les mosaïques bariolées de vos coeurs,
Tout est maintenant dans les soies et la finesse,
Oubliées sont les proies de vos peurs.

Il est un seuil où plus rien d'ici ne témoigne
Des orgueils sans nom qui nous blessaient,
Parce que l'enfant sourit là où il nous soigne,
Cette aube infinie, des tombes dépassées !

Sa beauté reste une allusion aux jours sublimes,
Deux corps qui naissent et s'élèvent,
Même les faisceaux légers percent les abîmes,
Et la trame soyeuse de nos rêves.

La mémoire des contrées du coeur n'ont aucune
Limite au demeurant des pensées perlées,
Qui se déposent sur les plus âpres infortunes,
En ton étreinte elles ont déferlé !

Deux effluves célestes enlacées comme un soleil
Que l'on ignore au couchant désinvolte,
C'est pourtant ce que les amours ici récoltent,
Deux coeurs, sont alors éternels.

OR

Écrit par Olivier RACHET
"Le rêve est une folie passagère, et la folie est un rêve qui n'en finit pas !" Arthur Schopenhauer
Catégorie : Amour
Publié le 13/08/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 13/08/2019 à 11:17:28
De belles vagues amoureuses parcourent ce poème qui célèbre ce qui dans l'amour ne meurt jamais!
Banniange
Posté le 13/08/2019 à 11:40:09
Une dernière strophe qui met en lumière toute la beauté de l'amour
fee-de-ble
Posté le 13/08/2019 à 11:44:37
Merci Banniange et fee-de-ble, car au fond qu'y a t-il de plus essentiel que cela ?
Olivier RACHET
Posté le 13/08/2019 à 14:01:33
Un essentiel nommé amour...
Par des mots sublimes qui y croient et qui l'expriment dans une magnifique poésie.

Merci Olivier pour des frémissement inspirés par l'espace des coeurs !
Yuba
Posté le 13/08/2019 à 15:05:03
La mémoire des contrées du cœur n'a aucune limite, c'est vrai, seul l'esprit connaît des limites. Le cœur a son mystère, qui est d'être le plus grand lorsqu'il aime sans retour.
jacou
Posté le 13/08/2019 à 22:37:47
Merci Yuba et jacou, comme disait Pascal :"Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point !". C'est avec plaisir Yuba, j'aime partager ces émotions qui viennent quelquefois m'effleurer...
Olivier RACHET
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

06/12 03:31jacou
Bonjour aux invités du vendredi, la semaine finit en beautés poétiques, avec flocons de neige au nord et petit crachin. Et, comme la poésie nous requiert toute, le temps passe sur nous.
05/12 09:49Matriochka
Maintenant, ma plume est de noouveau encline à la dance! ;) :D
05/12 09:48Matriochka
Aaaah merci Georges! Vous êtes un modo en or :) Bien noté la procédure de correction... pour la prochaine fois ;)
05/12 07:06jacou
Ce sont nos amis québécois qui doivent être plus sévères avec la "dance" lol
05/12 07:05jacou
Corrigé, en tout cas, selon votre vœu. Vous avez l'onglet bleu "Modifier" en contrebas à droite de la fenêtre de publication, si vous souhaitez modifier un titre ou un poème.
05/12 07:03jacou
Bonsoir Matriochka :) Ce n'est vraiment rien, en plus la "dance" passe bien en français, où l'on dit "dance floor" ou catégorie musicale de "dance"...
05/12 06:40Matriochka
... à tout le monde ;)
05/12 06:37Matriochka
Toutes mes excuses pour l'affreuse faute dans le titre de mon poème "Une danse", confusion avec l'anglais que je parle souvent. Je souhaiterais la corriger, mais je ne sais pas faire. Bonne soirée (bien fraîche!) à tou
05/12 04:30Zigzag
Et au moins, c'est du repos de gagné
05/12 04:30Zigzag
vive la grève !
05/12 04:16Ombrefeuille
Ce jour de grèves et manifs a commencé en fanfare, avec mon réveil qui n'a pas sonné. Ce lâcheur m'a "volé" une bonne heure ! ;)
05/12 04:15Ombrefeuille
Bonjour à tous et à chacun ! Heureuse de revenir vous voir, après une période où la fatigue s'est fait sentir ...
05/12 03:46jacou
Bonjour à tous, peuple d'Icetea naturellement poète. Journée de froidure qui revigore : protégez-vous !
04/12 05:18Matriochka
Bonsoir Yuba, Georges, Rose et tous les amis de mots poétiques ;) Entre le jour qui finit et la nuit qui déjà s'avance, que votre soirée soit douce et poétique :)
04/12 08:03Yuba
Et regardez le jour qui la suit...bonjou r Georges bonjour à tous :)
04/12 04:14jacou
Entendez la "douce nuit qui marche" (Baudelaire)…
03/12 08:49roserose
Douce nuit à tous
02/12 07:02Yuba
Bonsoir Matriochka et Ombrefeuille , ravie d'avoir de vos nouvelles :)
02/12 02:58Matriochka
Petit message d'Ombrefeuill e pour vous tous: elle ne vous oublie pas, elle reviendra bientôt ;)
02/12 02:57Matriochka
Désolée de répondre si tard aux derniers commentaires reçus, pas pu me connecteer ces jours récents. J'y cours de ce click ;)

Qui est en ligne