Lorsque l'astre de lumière
Rencontre la chute du sommeil
Qui couvre les faces brillantes de la Bleue
Qu'il délaisse sa liberté
Aux rêves des étoiles
Aux fantômes de la nuit
Lorsque les flammes de l'espoir brûlent l'horizon
Que les secondes figent dans un dernier éclat
La tirade verte
C'est alors qu'elle apparaît
Là au-dessus des sables éternels Comme
Une funambule
Une brisure temporelle Perdue dans son passé
Comme la vie se défilant
Refusant d'errer sur un sombre chemin
Qui s'effiloche en méandres C'est lorsqu'il faudrait
Avancer que je la vois
Sans rien dans le regard Juste deux yeux
Tristes qui contredisent le bonheur du monde
Deux yeux qui contemplent les cristaux
D'un entre-deux éblouissant Deux yeux qui
Ne comprennent pas le principe de
Détruire quand on ne possède rien
Petite fille pardonne-leur Ils ne savent pas
La couleur de tes yeux
Ils ne savent pas la douleur dans ton regard

Pourtant tu te tiens là devant
Nos esprits sans coeur
Pourtant ils te voient
Mais il ont peur
Peur d'avoir la certitude qu'ils sont impuissants
Parce qu'ils ne font rien
Petite fille que puis-je faire
Face aux désirs déplorables Que puis-je faire
Pour que de ce gouffre noir et sans issue
D'un malheur insoutenable
S'effacent tes souvenirs
Pour que de la nuit sans fin
Naisse une vie d'amour
Je sais que tu observes ce monde d'insouciance et de plaisirs
Pitoyables
Et tes yeux qui se ferment sont deux perles infinies
Où se cache l'envie d'un repos
Mais qui restons-nous pour dire
Ne t'en va pas Nous sommes là
Pour toi
Alors qu'il se fait bien trop tard
Qui sommes-nous donc pour cracher
Sur ceux qui ne font rien
Alors que nous n'avons fait
Que t'aider à partir ?

Et lorsque tu détournes le regard
D'un soleil qui se défile
Je ne sais pas quoi faire
Quand je sens le vent
Effacer tes pas
Je ne sais pas quoi crier petite fille
Alors qu'il me semble déceler
Un sourire sur ton visage
Je ne fais que m'enlacer dans tes deux yeux
Et je me perds
Je me perds
Jusqu'au bout de la voie scintillante
Et je me perds
Je me perds
Dans cette tristesse lancinante
Ô petite fille Je ne sais pas quoi dire
Face à ce regard
Que tu poses sur moi Il y a tant de détresse
Je ne m'y retrouve pas
Il y a tant de tortures dans ta simple pupille
Tant de pâleur sur tes joues
Que je m'y perds en désespoir Petite fille
Comment as-tu fait
Comment as-tu fait pour tenir
Debout
Toute seule
Mais je vois déjà la trace flagrante
De ton passage
Qui débute son oubli
Alors qu'il y a tant à faire
Toi tu ne te lasses pas
De ce ciel magnifique
Lentement tu t'effaces Comme une rose
Blanche
Et je vois sur ton visage
Ce fugace sourire
Qui éclaire un instant
Les larmes de tes yeux

Écrit par Naliwe Lewan
"Ces fantômes de chants l'aurore les nettoie
Et la main du soleil revenu les disperse
Quand le grand jour m'en a lavé de son averse
Ce que j'en puis savoir c'est qu'ils parlaient de toi"
Catégorie : Triste
Publié le 17/08/2011
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 17/08/2011 à 16:55:20
bonjour Naliwe Lewan,

un écrit très émouvant, très troublant ... la souffrance d'un être est quelque chose d'insupportable ...

amitié poétique
marie-ange_old2
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

29/01 11:32Yuba
Bonjour Matriochka et Sylvain...bon jour tout le monde !
29/01 03:29romantique
bonjour aux poètes que votre muse vous inspire!!...
28/01 03:43Matriochka
Bonjour Assia et Sylvain, bonjour ami(e)s poètes en pays de poésie ;) Assia, j'adhère complètement à tes mots, la poésie réchauffe le coeur :) Bonne inspiration à toutes et tous!
28/01 07:34Yuba
Bonjour Sylvain...bon jour les poètes matinaux :)
28/01 04:01romantique
bonjour à tous les poètes bonne création!!!
27/01 11:48Yuba
Bonjour Sylvain , bonjour à tous ...approchez vos mains de la poésie , elle vous réchauffera l'âme :)
27/01 03:00romantique
bonjour aux poètes que votre muse vous inspire!!...
26/01 05:25Yuba
Bonjour Daniel , Georges et Sylvain...beau dimanche à l'aimable communauté !:)
26/01 07:32lefebvre
Bonjour les poètes, je vous souhaite....e t plus encore, avec mon amitié.
26/01 07:22jacou
Bonjour Sylvain. Bon dimanche à vous les poètes de la Toile !
26/01 06:00romantique
bonjour aux poètes que votre muse vous inspire!!...
25/01 10:08jacou
😊
25/01 07:32Yuba
Bonsoir tout le monde ! 😊
25/01 07:30lefebvre
Bonjour Sylvain, bonne fin de semaine à toutes et à tous,que la poésie vous illumine
25/01 03:40romantique
bonjour à tous les poètes bonne création!!!
24/01 04:26Matriochka
Bonjour Assia, Georges, Sylvain... et tous les amis des mots poétiques :) Bonne fin d'après-midi et de semaine, sous le ciel de la poésie :)
24/01 10:38jacou
Bonjour Sylvain et Assia. Bonjour, bon vendredi au petit peuple poétique !
24/01 09:56Yuba
Bonjour Sylvain ...bonjour tout le monde ! :)
24/01 03:34romantique
bonjour à tous les poètes bonne création!!!
23/01 10:53Yuba
Bonjour Daniel, James, Sylvain et Olivier...bon jour la planète Icetea !

Qui est en ligne