1. Je suis tombé en implorant le Seigneur
De cesser la torture qu’il infligea dans mon cœur.

2. Pourtant de ces moments de douleurs,
Une étonnante vérité m’apparut en éclaireur.

3. Je fus saisi quand je me vis tenir le rôle de l’ennemi
Et bien plus que cela,
L’homme, en moi, en était le véritable protagoniste.

4. Je vis la grandeur humaine et sa petitesse,
En voyant mes œuvres devenir réalités.

5. J’avais honte de moi-même quand je fus confronté à la Vérité !
J’ai dû d’abord me pardonner avant de me prosterner.

6. L’Homme n’a plus de secret pour mon cœur,
Car devant moi s’était présentée sa véritable laideur.

7. Il n’y a absolument de rien de beau chez l’homme,
Et si une parcelle de beauté se trouve dans sa manifestation,
Alors c’est Dieu qui se montre en lui !

8. La plus grande puissance de l’homme
Est de céder à ses faiblesses ;
Et sa plus grande faiblesse
Est d’être un homme !

9. Laissez un homme sans Dieu,
Et il deviendra son propre diable !
L’homme n’est que le corps,
Et seul son esprit l’illumine.
Car qu’elle différence il y aurait-il eu entre lui et le singe,
Si l'Esprit n’était pas apparu ?

10. Par son corps, il nourrit ses faiblesses ;
Par lui-même il tombe dans les ténèbres.

11. Par son Esprit, par la Grace Divine,
Il se détache du corps et par là aussi de ses faiblesses.

12. Prenez garde à ne pas confondre Esprit avec l’esprit.
Car je ne parle point de la dialectique ou encore de la logique ;
Mais bel et bien de la puissance Divine qui nous illumine.
Car même la pensée la plus noble est toujours trainée
Par la gravité du corps.

13. L’enfer, c’est le lieu où Dieu n’est point !
Si Dieu n’est point dans le cœur,
Alors partout sera l’enfer.
Partout sera la perdition.
Mais si Dieu est dans le cœur,
Alors même l’enfer semblera le paradis,
Et même les flemmes sembleront caresser.
Il n’y a point d’enfer pour l’homme qui porte Dieu dans le cœur.

14. N’oublie pas :
L’homme sans Dieu est son propre diable.
L’homme avec Dieu est son propre Salut !

15. Par cela, homme d’Esprit,
Comment oser parler de beauté humaine ?
Comment oser parler de grandeur humaine ?
S’il s’y trouve de la beauté en l’homme,
Ce n’est point par la beauté animale,
Mais par la beauté Divine.
S’il s’y trouve de la grandeur dans l’homme,
Ce n’est point par la grandeur animale,
Mais par la grandeur Divine.

Écrit par Merci
Je me lave par le doute de cette saleté qui souillent mon corps de Vérité.
Catégorie : poèmes divers
Publié le 13/09/2017
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 13/09/2017 à 03:15:03
Il y a pourtant une beauté, une sagesse animale qui se passe ou semble se passer du divin, mais comme je suis croyant, je te rejoins en certains points, et me disjoins sur d'autres critères. J'apprécie la structure de ton poème, où l'on progresse par étapes, d'un point à un autre. Je sens que tu veux emporter la conviction du lecteur.
jacou
Posté le 13/09/2017 à 13:14:53
Dans l'hindouisme il est dit que les animaux contrairement aux hommes n'ont pas cette volonté de s'écarter du dharma. Ce qui veut dire qu'ils sont dans le pure ordre. Mais ceci est encore une fois d'ordre divin. Et ce qui semble être une sagesse animale est en vérité une droiture divine qui se cache dans l'animal. Faire ce qui est nécessaire et rien d'autre : voici le dharma > voici le divin. Ici, l'homme est le seul qui ne suit pas le dharma. Donc, c'est l'homme qui est la faute et non ce qui est divin en lui. Mais si un homme redeviens un avec le dharma, il semblera être le plus pure des hommes et en même temps le plus bel Animal. Mais dans cela, n'oubliez pas que ce n'est pas l'animal qui est grand mais l'essence divine en eux. Ce qui rend l'homme grand et beau, c'est le divin et rien d'autre; de même ce qui est magnifique dans l'animal c'est leur manque de volonté (et par cela manifeste de la plus belle manière l'ordre cosmique, le dharma).
Merci
Posté le 13/09/2017 à 17:40:19
Les animaux, parce qu'ils n'ont pas de volonté propre, ils n'ont que la volonté divine. Et si l'homme trouve de la sagesse dans l'animal c'est parce qu'il perçoit la volonté divine se manifester en action. L'oiseau qui vole, ne vole pas pour lui mais pour l'ordre cosmique, c'est à dire pour mordre établi par Dieu. Cette sagesse dont tu parle n'est rien d'autre que cette partie là. :)
Merci
Posté le 13/09/2017 à 17:45:20
Je suis désolé, mais ayant vécu toute ma vie avec des chiens je peux certifier que ceux-ci sont d'une volonté exceptionnelle.
Volonté que j'ai constatée à plusieurs reprises, m'entraînant parfois à les suivre sans aucun compromis.
Je dois humblement avouer que je n'ai absolument rien compris à tes explications, mais mon vécu personnel est très loin de tes affirmations.
En toute amitié
Daniel
lefebvre
Posté le 13/09/2017 à 18:40:09
Ainsi, selon toi, Merci, les animaux n'auraient aucune volonté propre, mais que fais-tu de l'instinct de survie, des couples de bêtes, de la chasse aux proies, de la communication qu'ils échangent, de leurs mœurs claniques, et j'en passe ? Alors, par exemple, l'oiseau se suspend en l'air par volonté de Dieu ? Et ses désirs à lui, et le plaisir de voler en liberté ?...
jacou
Posté le 13/09/2017 à 18:42:53
merci pour cette prière
marinette
Posté le 13/09/2017 à 20:39:07
Je pense souvent à cette grâce divine que Dieu a conféré aux animaux... Bien sûr, ils sont comme nous dirigés par Dieu, mais comme le souligne Jacou, ce ne sont pas non plus des robots, le chat a le choix entre nous griffer ou pas par exemple, donc je pense que Dieu a laissé une certaine liberté à nos amis les bêtes, tout comme nous, par amour... Votre poème est intéressant en tout cas, il fait débattre :) Merci du partage
grele
Posté le 13/09/2017 à 23:28:25
Un écrit qui fait mûrement réfléchir... Bravo et merci.
suane
Posté le 14/09/2017 à 00:34:51
Bonjour, et merci pour vos commentaires. Je vais donc répondre de la manière la plus claire à vos questions très pertinentes, mais cela sera dur. Je ne parlerais pas en mon nom et je ne dirais pas d’où proviennent mes dires.

Bien sûr, nous parlons de libertés et de volontés, mais avant toute chose, il serait plus juste de savoir de quoi nous parlons. Quand nous disons libertés, nous, les hommes au raisonnement discursif, nous sommes forcés à le concevoir de manière à être définit par la négative. Nous disons : être libre, c’est ne pas être déterminé. Mais par cela, nous définition en rien la liberté, bien au contraire, nous la supprimons au détriment de son contraire. La liberté dans ces cas-là, n’est que la manifestation particulière du déterminisme. Ici, nous devons prendre le temps de reconnaitre une vérité : la liberté n’est rien d’autre que le non-choix. Pourquoi cela ? Car celui qui fait le choix est celui qui est déterminé à conclure à travers une déduction déjà déterminée (soit A ou soit B). Celui qui ne fait pas le choix est celui qui se libère du déterminisme. La volonté, à la cartésienne, et cette puissance d’élire. Ici se trouve la plus grande erreur contemporaine. La Volonté, ce n’est pas la puissance d’élire, mais la puissance de ne pas élire. Ainsi, la volonté n’appartient pas à l’homme, mais à autre chose (le Saint-Esprit qui est le souffle qui permet d’être Juste, d’être dans l’Ordre). Car seule cette volonté et vrai et est éternelle (elle est déjà ce qu’elle sera et sera déjà ce qu’elle est ; elle ne choisit pas, elle ne devient pas, elle EST). La volonté dans ce cas-là, n’est rien d’autre que la puissance divine qui est en nous, car seule elle peut nous élever vers le Haut. Ainsi, quand nous regardons les animaux, et quand nous constatons qu’ils ont de la volonté, nous comprenons que cela est vrai (mais plus bas je m’exprimerais sur cela). Celui qui manque de volonté est l’homme (l’homme à deux part ; l’homme et le divin ; nous parlons de la part d’homme). Je le dis pourtant dans mon poème que la plus grande puissance de l’homme est de céder à ces faiblesses et, par-là, céder à refuser la volonté Divine. L’homme est le seul animal qui peut refuser Dieu dans son cœur. Cette partie de l’homme est la plus grande partie humaine ; ainsi, le nombre de la bête est le nombre de l’homme et le nombre de Dieu et le nombre du divin en nous. Nous avons cette faiblesse, car, c’est par cela que l’on monte : seul l’homme peut monter (et le « monter » ne peut qu’exister seulement si le « descendre » existe).

Quand nous regardons un chien par exemple, comme notre ami Lefebvre nous le rappelle, nous constatons que ces paroles sont vraies. Mais en même temps, il ne sait pas de quoi il parle. Il dit ceci et cela. Mais si le chien veut survivre, pense-t-il que cela est dû à sa volonté ? Si sa conception de volontés est cartésienne et qu’elle résume une puissance d’élire (ce qui devrait être le cas ; et son discours me le prouve). Alors le chien doit être doté de raison, car seule la raison choisit. Si le chien est un être raisonné alors il doit savoir parler, car seul le langage construit la raison. Etc. Ce qui vient à dire que ce n’est pas de cette volonté cartésienne qu’il en est, mais bel et bien d’une volonté divine qui est celui de faire ce qu’il doit être fait pour être en accord avec l’Ordre. Le chien, le canard, le chat, l’âne, etc. sont des êtres animés et par cela sont des êtres dotés de puissance mouvante. Ce mouvement n’est que le « suivre » de l’Ordre.

Si l’on doit parler de robots alors, faisons-le. Un robot est déterminé par des systèmes (et ici, cela se réfère à des concepts), tout est déjà « programmé » ou plutôt « prédestiné » de manière que le programmeur fait abstraction du temps futur. Il programme le robot seulement à travers une idée construite du présent, mais en étant totalement étranger au futur (car étant un « être présent », il ne peut être en même temps dans le demain). Sa « volonté » sera donc déterminée selon un temps X, en claire, sera déterminée par une détermination particulière. Si l’on compare un animal avec un robot, nous ne pouvons qu’accepter que l’animal ne soit pas conçu de la même manière, car, la volonté qu’il anime n’appartient pas à un temps X, mais à l’éternité. Et par cela, échappe totalement au déterminisme (ainsi, il est libre). Disons-le de manière mathématique. Si l’on programme un robot, cela sera toujours déterminé par des nombres. Mais la volonté divine étant infinie, ne détermine rien par des nombres, mais par l’infini. L’intuition animale est donc la manifestation de son lien avec l’Ordre, car sinon comment percevoir ce qui n’est pas encore arrivé.

Il est donc utile pour continuer une déduction métaphysique de comprendre que « volonté propre » n’existe pas ; il n’y a qu’une Seule Volonté qui est celle de faire ce qui doit être fait. Cette part de « volonté individuelle », disons-nous, est la manifestation de notre impuissance à saisir l’Ordre. Et par cela, se la faire « nommer » de manière singulière. Nous disons, il est « libre », mais en vérité le monde, le cosmos est libre. Nous disons, il a une volonté, mais en vérité le monde, le cosmos est la volonté. Celui qui marche vers la Vérité doit par cela devenir obligatoirement modeste, car il comprendre qu’il n’est rien. Nous arrivons même à dire que Seul Dieu EST et que tout le reste n’est pas.

Voici donc ma conclusion : les animaux n’ont pas de volontés particulières, mais sont l’articulation, la plus pure, de la volonté divine. Mais étant « un être » particulier, par notre raison discursive, nous ne pouvons attribuer cette volonté à une particularité. Mais dans le monde suprasensible, cette volonté est totalement universelle et n’appartient à personne. Chaque être particulier étant dans un espace X et un temps X, cela semble évident que notre raison ne peut que percevoir la multiplicité. Mais dans cette multiplicité ce trouve une Unicité Universelle qui transcende toute être animé. L’homme étant le seul à ne pas percevoir cette unicité, due à sa raison qui perçoit le monde par la multiplicité, ne peut qu’être doté de faiblesse. Ce qui rend l’homme véritablement fort et grand, c’est cette Esprit en nous qui nous pousse à nous dépasser. Mais dépasser quoi ? L’homme que nous sommes pour devenir Dieu. Est le vrai pieu celui qui devient Dieu, celui qui s’anéantit en Lui et comprend que « sa volonté individuelle, son égo » n’est rien.

Bien à vous.
Merci
Posté le 14/09/2017 à 00:36:49
Comprenez que tout les animaux ont Dieu dans leur cœur. Et par cela, ils sont pure manifestation divine. C'est donc cela qui donne la sagesse animal. Mais cette sagesse animal n'est que la manifestation du divin en eux.
Merci
Posté le 14/09/2017 à 00:40:34
L'homme rend tout "homme". Il se persuade que le monde fonctionne comme lui. Le chat griffe, alors il choisi de griffer. Le robot parle, alors il choisi de parler. L'arbre fane, alors il est triste... Nous anthropomorphisons le monde. J'ai un conseil à donner à ceux qui le font. Arrête de croire que l'homme est au centre du monde. Ce qui est au centre c'est Dieu. Et tout n'est qu'épiphanie.
Merci
Posté le 14/09/2017 à 00:49:48
C'est très intéressant, Merci. Il est vrai que nous anthropomorphisons tout à notre image, même la représentation de Dieu est souvent placée sous cette contrainte...
jacou
Posté le 14/09/2017 à 16:44:28
Quoi, Dieu n'est pas ce grand barbu musclé sur un nuage ? Pourtant c'est l'image imprimée sur ma Bible... ;)
grele
Posté le 14/09/2017 à 17:45:09
Cette image, c'est celui de la peinture de Michel Angelo. Notez donc la finesse de ce nom. :)
Merci
Posté le 14/09/2017 à 22:50:49
Jacou, effectivement tout est anthropomorphisé car l'homme est égocentrique. Mais ceci est une erreur. Faut-il déjà comprendre cela et ensuite dépasser ceci. Je pense qu'il serait raisonnable de méditer sur cette affirmation. Il n'y a que du bon qui en sortira. :)
Merci
Posté le 15/09/2017 à 12:59:49
DIEU ! Celui inventé par les hommes pour dépasser leurs faiblesses !
Je revendique mon état d'animal et de mammifère, descendant direct de mes cousins les singes !

Libre de penser, de ne pas être un esclave intellectuel d'une quelconque religion.
CRO-MAGNON
Posté le 15/09/2017 à 22:09:44
Cro-magnon tu a raison de souhaiter la liberté et de l'éprouver. Mais, dit moi, penses-tu que la religion s'exprime de la meilleur manière par ce que notre histoire nous raconte ? Peut-être que l'actualité te fait avoir cette vision ? Regarde mes écrits, me vois-tu fermer à une pensée particulière ou ne suis-je pas justement ouvert à toutes pensées ? Pourtant ta de scription de la religion ne semble pas me concerner et pourtant, je le suis de manière très profonde.j'ai une relation très étroite avec le Divin, que tu veuille le croire ou pas. Ne me sens-tu pas libre ? :) la religion n'est qu'un smot, et par la, un système, une idée; il faut dépasser le système et transcander les particularités pour enfin être partout à la fois. Je me sens physicien, médecin, cuisinier, peintre, masson, pianiste et athlète en même temps. Puis, je pratique toutes ses activités. Me sens-tu prisonnier ? Alors, ne prétend pas savoir ce que la véritable religion mon ami. Il est un nectar sacrée qui vous libéré de vos faiblesse et vous porte au dessus de tout. J'en suis la preuve. :) si vous saviez d'où je viens et où je suis actuellement, vous vous prosternerez pour remercier le Seigneur d'être si bon. :)
Posté le 19/09/2017 à 16:09:15
Bonjour Merci,

Pour te répondre simplement, je ne prétends rien, je n'ai pas la vérité, concernant la véritable religion, ma seule certitude, je n'en ai aucune !
Je ne suis rien, juste un assemblage d'atomes entre deux périodes de néant !
CRO-MAGNON
Posté le 19/09/2017 à 23:18:18
:) Tu est plus que simplement un assemblage d'atome Cro-Magnon. Tu ne l'avais pas remarqué. Sinon, c'est quoi la différence entre toi et la table devant toi ? :D
Merci
Posté le 24/09/2017 à 15:46:13
Les animaux en ayant aucune volonté, ils n'ont aucun ego. Et en ayant aucune volonté propre, ils ont la volonté du Tout.
Merci
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

19/11 10:41Yuba
Bonjour Georges, bonjour Zigzag..bonjo ur aux rêveurs d'évasions sans frontières...
19/11 08:08jacou
Bonjour à tous, ouvrez-nous encore ce jour le vaste domaine de vos poésies !
18/11 06:30Zigzag
Perdu des poemes écrits à la main, donc un peu de mauvaise humeur passagère
18/11 06:29Zigzag
Salutations!
18/11 03:17jacou
Bonjour Assia, Daniel, Marine.
18/11 02:13grêle
Je vous souhaite sur icetea un excellent dimanche gorgé de poésie chaleureuse
18/11 11:54lefebvre
Bon dimanche ensoleillé à toutes et à tous
18/11 10:20Yuba
Bonjour et excellent dimanche à toutes et tous ..ici il s'entame sous musique pluviale ...
18/11 09:44jacou
Bon dimanche.
18/11 12:32jacou
Puisses-tu revenir parmi nous bientôt, te blottir au cœur de toi, et faire rayonner la lumière de ta générosité et de ta gentillesse qui nous a illuminée ici.
18/11 12:30jacou
Bonsoir douce Suane, je te souhaite une nuit consolatrice. Les épreuves de la vie que nous surmontons élèvent nos âmes en êtres de lumière...
18/11 12:16suane
Belle et douce lumineuse nuit...Prenez soin de votre âme... Amicalement.
18/11 12:15suane
Bonsoir à tous, je m'absente quelque temps afin d'accompagner un être cher sur le chemin de la consolation, éclairer son présent jusqu'à devenir une étoile...
17/11 10:58jacou
"Ce sont amis que vent emporte / Et il ventait devant ma porte..." (Rutebeuf)
17/11 10:49jacou
Bonjour ami(e)s que la poésie transporte, et il poétisait devant ma porte...
16/11 10:57Yuba
Bonjour Georges , bonjour Weedja et bonjour à tous les passeurs de mots sur ce pont de poésie...
16/11 09:44jacou
Bonjour la Compagnie des Poètes : troubadours, trouvères, aèdes, chanteurs...
15/11 01:47Weedja
Très bonne idée afin de contrer le changement de saison.
15/11 11:16Yuba
Bonjour Georges , bonjour Daniel et bonjour à toute la communauté icetea ...on va remplacer le thé glacé par des boissons chaudes à volonté ! lol !
15/11 11:15lefebvre
Bonjour Georges et bonjour à tous les poètes

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 55 invités