Mais, je ne l’avais pas encore su !
En hiver, par une lourde chaleur,
Je semblais trébucher, en voulant me prosterner
Pour Me demander pardon.
Je Me dis : « Suis-je du nombre des Justes ? »
Et Je me dis : « Oui, tu l’es ! »
J’étais à genoux devant des cadavres,
Tous morts d’agonies,
Percés par les piqures des hommes.
Je semblais prier à cette scène horrible.
Je pleurais en sanglot,
Et je riais de joie !
J’étais dans le doute terrifiant,
Et dans la Certitude apaisante !
J’étais mort avec eux !
C’est quand mes yeux se fermèrent,
Que mon Œil s’ouvrit !
Comme un volcan en éruption,
Je crachais du feu pour détruire îles et îles,
Je crachais du feu pour crées îles et îles.
Je n’avais jamais été autant « Moi ».
Et puis, Il souffla Mon Nom,
Encore et encore,
Jusqu’à l’éternité…
Mais, je ne l’avais pas encore su !
Et c’est quand je L’ai reconnu
Que Tout éclata devant ma face.
Plus rien ne m'était caché.
Mais, je ne l’avais pas encore su !

Écrit par Merci
Aucune devise s'il vous plaît.
Catégorie : poèmes divers
Publié le 08/08/2017
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 09/08/2017 à 00:25:54
J'ai lu ton poème à l'envers, en commençant par la fin, et le sens m'en a paru aussi très clair, comme celui de la lecture normale. Ces brèves sentences permettent une sorte de double lecture.
jacou
Posté le 09/08/2017 à 08:53:55
Etre le seul survivant doit être difficile à gérer mais doit donner aussi un sentiment de puissance invincible, d'être choisi. C'est très bien écrit en tout cas.
eliosir
Posté le 09/08/2017 à 12:47:26
Merci pour le partage. J'ai apprécié ce poème...

Cordialement,

Basile
Basile
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

24/01 12:36jacou
Bonsoir Lise et Assia
23/01 10:51Yuba
Bonsoir Lise , bonsoir tout le monde :)
23/01 08:28marquisa
Bonsoir, la Bourgogne a revêti son blanc manteau couleur hermine . Bonne soirée à tous. Amicalement. Lyse .
23/01 02:07jacou
Bonjour vous qui venez ici, belle journée à vous ! Neige ou non, le jour est poésie...
23/01 10:02Yuba
Bonjour poètesses et poêtes ...agréable journée dans les évasions au coeur de la lyre de vos mots .
22/01 11:35jacou
Bonjour Marinette et Assia. Nous quittons ton tonton qui tond , "ta Katy t'a quitté" (Bobby Lapointe).
22/01 11:14Yuba
Salut marinette, ici c'est ; six scies scient six cigarettes ;)
22/01 11:03marinette
coucou tonton ton thé t'a-t-il ôté ta toux
22/01 09:37jacou
Bonjour Assia, bonjour aux gens que poésie convie sur ces berges fleuries.
22/01 08:14Yuba
"Tous les poèmes "
22/01 08:13Yuba
Bonjour tout le monde ...comme l'accès à la page d'acceuil est encore bloqué , on peut passer par "la liste des poèmes "
21/01 06:55Yuba
Mais pas complètement ...
21/01 06:53Yuba
Enfin ! Nous sommes en ligne !
21/01 06:45jacou
Notre administrateu r fluminis fait ce qu'il faut pour rétablir le site en accès complet.
21/01 06:44jacou
Bonsoir à la communauté poétique ! Désolé pour ce dérangement momentané...
20/01 06:32jacou
Bonsoir et merci Weedja. Bon dimanche !
20/01 06:19Weedja
Merci à tout les artisans et partisans du site et bon dimanche.
20/01 12:52jacou
Bonjour romantique Sylvain, beau dimanche !
20/01 12:40romantique
bonjour a tous bonne création...
20/01 10:29Yuba
Bonjour poètes et poètesses ..je vous envoie un air plein d'éteincelles : le soleil a remplacé la nuit pluvieuse :)

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 29 invités