Où le vent souffle, mon corps suit
et les grands desseins deviennent poussières
pour se heurter à la vérité de la vie
mon corps debout est devenu plusieurs petites matières

Ma douce, chaque instant tu es présente dans mes pensées
pour savoir comment ce jour tes bras m’embrasseront.
Ce chemin qui me mène vers toi m’effraie,
car à tout moment je peux me perdre et perdre raison.

Ma douce, chaque homme dans ce monde te voit
comme un fléau tombé du ciel, pourtant
dans ces glorieux moments tu les envoies
vers là où ils pensent que tu proviens en tombant

Mêler dans ta froideur, je m’endors pour l’éternité
et ainsi vivre le rêve de l’âme qui s’envole
où ces moments, tous les hommes deviennent éveillés
par ce chant bercé de ta voix sans paroles

Où le vent souffle, mon corps suit
et toi dans la lumière de mes yeux fermés
je deviens un martyr laissant ma vie
et tu me prends en laissant mon corps abandonné.

Mais hélas, tout ceci ne sera que demain
aujourd’hui je ne suis qu’un vagabond
qui marche dans ce chemin qui se nomme « la vie »,
et ce chemin me fait peur, bien plus que ma tombe.

Car demain mon corps se mêlera à l’herbe
Ma mort fera naître de la vie
Et sans effort je deviendrais l’être
d’un paysage oublié de souvenirs fleuris.

Mon corps, par la mort, sera embrassé
et ma vie évaporée par ses secondes libertines
des vers me mangeront de baisers
et ainsi mon histoire se termine.

Écrit par Merci
Aucune devise s'il vous plaît.
Catégorie : poèmes divers
Publié le 09/08/2015
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 09/08/2015 à 07:56:31
Sur ce chemin il y a toujours un carrefour et à toi de prendre la route qui te conduira au destin que tu as choisi, mais attention, n'oublie pas de semer derrière toi des cailloux qui serviront de guides pour ton retour car sinon il sera trop tard pour faire marche arrière si tu tombes dans le labyrinthe, celui que tu redoutes.
Merci pour cette belle poésie que j'ai lu avec plaisir.
En te souhaitant un agréable dimanche, avec mes amitiés.
mercury
Posté le 09/08/2015 à 15:38:58
Merci mercury, mais sache que je marche sans semer de caillou, je fait confiance à la Vie. Si je dois me perdre, ainsi soit-il; si je dois mourir, ainsi soit-il; si je dois enfin me trouver ainsi soit-il.
Merci
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

19/11 10:41Yuba
Bonjour Georges, bonjour Zigzag..bonjo ur aux rêveurs d'évasions sans frontières...
19/11 08:08jacou
Bonjour à tous, ouvrez-nous encore ce jour le vaste domaine de vos poésies !
18/11 06:30Zigzag
Perdu des poemes écrits à la main, donc un peu de mauvaise humeur passagère
18/11 06:29Zigzag
Salutations!
18/11 03:17jacou
Bonjour Assia, Daniel, Marine.
18/11 02:13grêle
Je vous souhaite sur icetea un excellent dimanche gorgé de poésie chaleureuse
18/11 11:54lefebvre
Bon dimanche ensoleillé à toutes et à tous
18/11 10:20Yuba
Bonjour et excellent dimanche à toutes et tous ..ici il s'entame sous musique pluviale ...
18/11 09:44jacou
Bon dimanche.
18/11 12:32jacou
Puisses-tu revenir parmi nous bientôt, te blottir au cœur de toi, et faire rayonner la lumière de ta générosité et de ta gentillesse qui nous a illuminée ici.
18/11 12:30jacou
Bonsoir douce Suane, je te souhaite une nuit consolatrice. Les épreuves de la vie que nous surmontons élèvent nos âmes en êtres de lumière...
18/11 12:16suane
Belle et douce lumineuse nuit...Prenez soin de votre âme... Amicalement.
18/11 12:15suane
Bonsoir à tous, je m'absente quelque temps afin d'accompagner un être cher sur le chemin de la consolation, éclairer son présent jusqu'à devenir une étoile...
17/11 10:58jacou
"Ce sont amis que vent emporte / Et il ventait devant ma porte..." (Rutebeuf)
17/11 10:49jacou
Bonjour ami(e)s que la poésie transporte, et il poétisait devant ma porte...
16/11 10:57Yuba
Bonjour Georges , bonjour Weedja et bonjour à tous les passeurs de mots sur ce pont de poésie...
16/11 09:44jacou
Bonjour la Compagnie des Poètes : troubadours, trouvères, aèdes, chanteurs...
15/11 01:47Weedja
Très bonne idée afin de contrer le changement de saison.
15/11 11:16Yuba
Bonjour Georges , bonjour Daniel et bonjour à toute la communauté icetea ...on va remplacer le thé glacé par des boissons chaudes à volonté ! lol !
15/11 11:15lefebvre
Bonjour Georges et bonjour à tous les poètes

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 65 invités