Dans l’ombre de tous les cœurs des hommes pauvres
Se trouve la substance première de la sagesse.
Elle tient l’essence du beau, du bon et de juste désire
Car rien ne peut guider une âme vers le bonheur,
Hormis la connaissance de l’ignorance.
Ainsi, la misère qui jadis reflétait le malheur,
Aujourd’hui, par la philosophie reflète Le chemin.

Laisser vous guider, homme de rien,
Vers la voie de la lumière
Pour devenir demain homme de tout
Car rien n’est tout à part le tout qui n’est que rien.

Si l’homme miséreux, au plus profond de son esprit,
Trouve le vide, qu’elle sera donc son désir naissant ?
Son désir sera de ne plus être vide !
Et ainsi l’homme de rien cherchera par la misère
À être homme de tout en étant philosophe.
Et ainsi, l’homme miséreux par la grâce de la vie
Deviens celui qui devient sage.

Mais si vous pensez, par la présente époque
Que l’homme sage provient du savoir alors
Vous ferrez la même erreur que ces hommes
Qui par la prétention de la connaissance
On détruit l’homme et son essence.

Je blâme, je hais, par nature, celui qui pense
Être sage à travers les lettres et les paroles
Car la sagesse et muette comme la nature
Et rien n’est plus ignorant que l’arbre qui nous donne
Tous ces merveilleux fruits au printemps jusqu’en automne.

Le silence de la nature nous dit :
"Il est légitime que l’homme civilisé soit répugné par l’homme miséreux
Car ce n’est point l’homme qui répugne l’homme,
Mais le savoir qui répugne l’ignorance.
Cependant, plus profondément, ce n’est pas
Le savoir qui répugne l’ignorance, mais
C’est l’homme qui répugne la nature."

Ainsi, le miséreux étant plus proche de la nature
que tous les hommes civilisé sera,
par nature, l'homme le plus proche de la sagesse.
L'amour de la philosophie naît dans la misère.

Écrit par Merci
Aucune devise s'il vous plaît.
Catégorie : poèmes d'amour
Publié le 04/10/2016
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 04/10/2016 à 18:56:38
Très confus ton texte ! Et ta démonstration, je mettrais des parenthèses, la réalité ce n'est pas ça !
CRO-MAGNON
Posté le 04/10/2016 à 19:46:23
Tu sais les hommes pauvres sont des loups entre eux l'ignorance amène aussi la bêtise, je parle par ma propre expérience.
eric
Posté le 04/10/2016 à 19:48:41
Il n'y a point de philosophie quand il est question de survie, homo homini lupus !
CRO-MAGNON
Posté le 04/10/2016 à 20:39:09
Il y a une sagesse du dépouillement, mais ce n'est pas toute sagesse ! Plusieurs voies mènent à l'illumination, il n'est pas d'unique cheminement.
jacou
Posté le 04/10/2016 à 21:01:44
Bouddha a connu l'illumination !
CRO-MAGNON
Posté le 04/10/2016 à 23:16:36
Bouddha a connu la misère. D'ailleurs, il a décidé, de lui-même, de tout abandonner et de vivre en homme miséreux (homme sans rien) pour comprendre la vie à travers la souffrance. Dans le bouddhisme, le plus grand précepteur de l'initié est la souffrance. Ainsi, les moines se fortifient à travers la douleur physique et spirituel pour atteindre la sagesse. Car rien n'est plus lumineux que la sagesse. Ainsi quand un homme atteint la sagesse, il parait lumière.

C'est comme l'ombre qui est le seul témoin de la lumière, tout comme la misère qui est le témoin de la sagesse. Ainsi, pour savoir où la lumière se trouve, il faut, au préalable, se trouver dans l'ombre tout comme la sagesse qui ne peut qu'être vu par celui qui se trouve dans la misère.
Merci
Posté le 04/10/2016 à 23:19:13
Il n'y a point d'amour de la philosophie s'il ni a point de désir d'amour. Or le désir naît du manque (le vide). Par conséquent l'amour de la philosophie naît du vide. Et comme la misère est un vide nous pouvons dire que l'amour de la philosophie naît de la misère. Je ne parle point de cette philosophie contemporaine qui ne cherche qu'à inventer de nouveaux discours ou encore à théoriser le monde mais, je parle de cette philosophie qui n'est qu'amour, la philosophie de l'antiquité, la vraie philosophie.
Merci
Posté le 04/10/2016 à 23:33:29
Eric, la bêtise n'existe seulement que quand on sait qu'elle est bêtise. La bêtise n'est donc qu'affaire de savoir.

Hobbes disait: l'homme est un loup pour l'homme. Rousseau disait: l'homme naît naturellement bon, c'est la société qui le corrompe. C'est pourquoi, je dis: le loup n'est pas une tendance naturel. L'homme n'est point un loup, il est homme avant tout. La nature de l'homme est d'être en harmonie avec la vie, et donc sage. Ainsi, la misère étant la dépossession, tout comme l'homme naturel, il est donc bon et donc le seul chemin vers la sagesse. Les philosophes de l'antiquité, qui reflétaient la sagesse bien plus que les philosophes d'aujourd'hui, pratiquaient l'ascèse de la misère (ils se privaient des choses) pour atteindre la sagesse.
Merci
Posté le 05/10/2016 à 07:53:53
Merci,

Je suis sorti de la philosophie livresque depuis bien longtemps, prendre en exemple que les citations d'auteurs (philosophes ou non) est une facilité pour essayer de démontrer ou de prouver une conception intellectuelle.
La vraie philosophe est celle de la vie ! Celle de sa propre expérience ! L'exemple du paysan, reflète bien ce cas, ne dit-on pas qu'il a les pieds sur terre !
Je suis d'accord avec toi sur le fait que depuis l'antiquité, la philosophie n'a pas réellement évoluée, grecs, romains etc, avaient déjà tout pensé, tout philosophé.
Dans un monde qui s'appelle théorie, l'homme nu (sens figuré) peut atteindre le nirvâna. Mais ce même homme avec son costume, sa voiture, sa maison, ses biens peut autant que l'homme nu avoir des pensées, des réflexions philosophiques ! Tout est question d'état d'esprit, tout se passe dans la tête !

Tu apprendras que la vraie sagesse s'apprend par l'expérience, par le nombre des années, chez les peuples primitifs, ce sont les anciens qui sont consultés.
CRO-MAGNON
Posté le 05/10/2016 à 14:24:25
Ce n'est pas parce que c'est écrit que c'est faux. Je ne me prive pas des outils de connaissances que la vie me porte devant moi. Hobbes et Rousseau ont été cités pour exprimer ma pensée à travers les dire d'Eric. Mais il est vrai que, comme je suis plus du coté stoïcien, ces auteurs ne me parle pas trop (quoi que, Rousseau invite l'homme à être stoïcien et est fortement fasciner par ce courant de pensée).

Vous dites que vous êtes sortie de la philosophie livresque cependant, sans livre, vous n'aurez jamais connue la philosophie de la sagesse. L'écriture étant le seul outils de l'homme permettant de transmettre les connaissance à travers les temps, il serait triste de s'en priver sous peine d'intellectualisme.

Je suis totalement d'accord avec vous, la sagesse n'est pas qu'une affaire de raison mais aussi d’expérience. La sagesse est empirique. Rien n'est plus brute, et, pourtant, aussi taillé que la sagesse. Je ne le suis pas, je n'oserais pas le prétendre mais je la cherche.

Comme je le dis dans mon petit discours (poème), la philosophie est naturelle donc n'est ni civilisé et ni barbare. Elle est juste. Et seule la nature est juste. Pr conséquent, la philosophie ne peut que se voir dans la nature. Quand je parle de nature, je ne parle pas de l'écologie moderne (les idées contemporaines sur la nature) mais sur le Logos universel qui régis le monde à travers les lois de la vie (loi morale, loi physique, loi sociale, etc.).
Posté le 05/10/2016 à 14:48:02
Faux ! Toute culture possède une forme de philosophie, les peuples primitifs ont transmis au fil des millénaires, leurs traditions, leurs us et coutumes, par la parole, l'écriture n'a seulement que 5 500 ans !

La nature n'est ni bonne ou mauvaise, elle ne connaît ni ne fait, le bien ou le mal, elle est ce qu'elle est, tout simplement !

Chercher le stoïcisme est une recherche certes sous certains points, même philosophique.

Cependant le renoncement au progrès, ou à toute autre forme, est plus un refus, un retrait de l'évolution, la révolution se doit et doit être faite, en harmonie avec son temps !

Je suis passionné de préhistoire, ai-je l'envie profonde de retourner à l'âge de pierre ? Non !

Le problème de la philosophie c'est qu'elle pose et qu'elle posera toujours des questions et qu'elle n'apporte pas de réponses objectives, aux problèmes concrets de la vie.
CRO-MAGNON
Posté le 05/10/2016 à 14:49:50
Je suis penseur et philosophe !
CRO-MAGNON
Posté le 05/10/2016 à 16:18:18
Je n'ai jamais dit que la philosophie ne résulte pas d'une culture. Puis, je ne suis pas d'accord avec vous, quand vous dites que la nature n'est ni bonne et ni mauvaise. Car permettez-moi de vous demander: qu'est-ce que le bien et le mal? A cette question, des millions de solutions trouveront vis. Comme si elle fut la question la plus importante de la vie. Cependant, si l'on ne trouve pas de réponse, c'est en partie par ce qu'on cherche à assimiler ces concepts à la condition humaine, à la morale humaine. Et comme tout humain est singulier, la définition de tels concepts est subjective. Mais que se passerait-il si nous regardons ces choses à travers la nature ?

Nous constaterons que la nature à ces lois et donc, comme toute morale, le bien résulte d'une soumission complète au principe premier de celle-ci. Or le principe premier de la nature est ses lois. Par conséquent, on pourrait oser dire que le bien moral à travers la nature est de se soumettre à celle-ci à travers ses lois. Et faire en sorte que ses lois deviennent nos dogmes. Comme je l'ai dit, je ne parle pas de la nature végétale comme certains le prétendront, mais je parle de la "Physis", qui est l'absolu, le Tout. Cela renvoie facilement aux religions qui disent que le bien c'est de se soumettre à dieux, tout comme pour les philosophes, qui sont de se soumettre à la nature (Le Dieu selon les philosophes). Ce qui résulte à dire que dans la nature, il y a le bien et le mal. Le bien c'est quand on se laisse déterminer par la nature, et le mal c'est quand on essaye de s’émanciper de la nature. Voyez dans la bible de Jérusalem, le livre d’Isaïe chapitre 14, traitant de Lucifer:

« Toi aussi, tu es déchu comme nous,
Devenu semblable à nous.
Ton faste a été précipité au shéol,
Avec la musique de tes cithares.
Sous toi s’est formé un matelas de vermine,
Les larves te recouvrent.
Comment es-tu tombé du ciel,
Étoile du matin, fils de l’aurore ?
As-tu été jeté à terre,
Vainqueur des nations ?
Toi qui avais dit dans ton cœur :
"J’escaladerais les cieux,
Au-dessus des étoiles de Dieu j’élèverais mon trône,
Je siègerais sur la montagne de l’Assemblée,
Aux confins du septentrion.
Je m’égalerai au Très-Haut." »

Il est mentionné, et tout le monde connait ce passage, que Lucifer souhait s’asseoir au-dessus du Très-Haut. Cette métaphore appuiera mon explication sur le mal.

Nous avons vu ce que le bien morale, qui est de se laisser déterminer par la nature (accepter ce qui nous arrive tel qui nous arrive sans vouloir changer quoi que ce soit). Le mal résulte donc de la liberté de l'homme qui est l'expression même de la volonté de changer la réalité. Pour changer la réalité, il faut s'émanciper du déterminisme. Or pour s'émanciper du déterminisme, il faut le connaitre. Car pour s’émanciper de quelque chose, il faut que rien ne nous échappe de la chose, donc il fait connaitre la chose (le déterminisme étant une chose, elle n’échappe pas à sa loi). Ce qui veut dire que pour s’émanciper du déterminisme il faut la connaitre. Or on ne peut connaitre le déterminisme, car elle est le résultat de toute chose. Et toute chose est la nature (Dieu). Donc, vouloir émanciper du déterminisme, c'est vouloir la dépasser tel Lucifer voulant s’émanciper de Dieu en voulant avoir un trône au-dessus de lui. L'homme cherche à imposer sa nature humaine à la nature, et donc à vouloir être au-dessus de lui.

Le bien et le mal morale sont simple: acquiescer la destiner. Un grand Stoïcien disait: Le destin accompagne celui qui l'acquiesce et l'entraîne à celui qui la nie. La sagesse se base sur cette simplicité. Ainsi je voie la sagesse, et je pense qu'après tout, nous le voyons de la même manière.
Posté le 05/10/2016 à 16:29:29
Le bien comme le mal, notions humaines, tout est interprétation humaine !

Penses-tu si un éléphant pense (selon nos critères humains), qu'il pense humain, il pense selon ses critères d'éléphant !

Être d'accord ou non, quelle importance, la vérité universelle n'existe pas !

Désolé, en tant qu'athée, Dieu n'existe que dans la tête que de celui qui y croit !
CRO-MAGNON
Posté le 05/10/2016 à 17:00:36
L'éléphant ne cherche pas à être bien cependant, il fait le bien car il se laisse déterminer par la nature. Quand je parle de Dieu, je ne parle pas du Dieu religieux mais celui philosophique qui est le logos universel, l’absolu, le Tout, etc.
Merci
Posté le 05/10/2016 à 18:42:05
ola la la c'est beaucoup plus simple que çà nous naissons nous mourons et entre les deux on fait comme on peut :)
MARIE L.
Posté le 06/10/2016 à 00:24:57
Tu a raison, la vie est simple. Je m'en excuse de vouloir la compliquer.
Merci
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

19/11 10:41Yuba
Bonjour Georges, bonjour Zigzag..bonjo ur aux rêveurs d'évasions sans frontières...
19/11 08:08jacou
Bonjour à tous, ouvrez-nous encore ce jour le vaste domaine de vos poésies !
18/11 06:30Zigzag
Perdu des poemes écrits à la main, donc un peu de mauvaise humeur passagère
18/11 06:29Zigzag
Salutations!
18/11 03:17jacou
Bonjour Assia, Daniel, Marine.
18/11 02:13grêle
Je vous souhaite sur icetea un excellent dimanche gorgé de poésie chaleureuse
18/11 11:54lefebvre
Bon dimanche ensoleillé à toutes et à tous
18/11 10:20Yuba
Bonjour et excellent dimanche à toutes et tous ..ici il s'entame sous musique pluviale ...
18/11 09:44jacou
Bon dimanche.
18/11 12:32jacou
Puisses-tu revenir parmi nous bientôt, te blottir au cœur de toi, et faire rayonner la lumière de ta générosité et de ta gentillesse qui nous a illuminée ici.
18/11 12:30jacou
Bonsoir douce Suane, je te souhaite une nuit consolatrice. Les épreuves de la vie que nous surmontons élèvent nos âmes en êtres de lumière...
18/11 12:16suane
Belle et douce lumineuse nuit...Prenez soin de votre âme... Amicalement.
18/11 12:15suane
Bonsoir à tous, je m'absente quelque temps afin d'accompagner un être cher sur le chemin de la consolation, éclairer son présent jusqu'à devenir une étoile...
17/11 10:58jacou
"Ce sont amis que vent emporte / Et il ventait devant ma porte..." (Rutebeuf)
17/11 10:49jacou
Bonjour ami(e)s que la poésie transporte, et il poétisait devant ma porte...
16/11 10:57Yuba
Bonjour Georges , bonjour Weedja et bonjour à tous les passeurs de mots sur ce pont de poésie...
16/11 09:44jacou
Bonjour la Compagnie des Poètes : troubadours, trouvères, aèdes, chanteurs...
15/11 01:47Weedja
Très bonne idée afin de contrer le changement de saison.
15/11 11:16Yuba
Bonjour Georges , bonjour Daniel et bonjour à toute la communauté icetea ...on va remplacer le thé glacé par des boissons chaudes à volonté ! lol !
15/11 11:15lefebvre
Bonjour Georges et bonjour à tous les poètes

Qui est en ligne

  • Membres :
  • dom1
  • Et aussi :
  • 55 invités