Au goût doux-amer de la vie,
Fait de ces petits pincements
Qu'au cœur l'on ressent,
Se déclinent nos envies,

Blessures intimes celées,
Derrière des sourires cachées,
Douleurs que l'on n'exprime
Qu'au bord traîtreux de l'abîme.

Que restera-t-il de tout cela
Quand la fin s'annoncera,
Quand l'heure ultime aura sonné
Et qu'il faudra s'en aller ?

Écrit par Matriochka
Côté lumière plume légère, côté ombre mots sombres; poétiques murmures en mode clair-obscur. Mon mini-site perso: https://poesie-plurielle.monsite-orange.fr
Catégorie : Pensée
Publié le 12/09/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 12/09/2020 à 17:50:33
Une question existentielle joliment déclinée en poésie.
Une reflexion qui inspire au lâcher-prise.
Merci Matriochka.
Iloamys
Posté le 12/09/2020 à 18:29:55
vraiment sensible et intense cette réflexion universelle que tu as su décliner avec des mots délicats...bon courage !amitiés:)
romantique
Posté le 12/09/2020 à 18:50:25
À l'heure ultime, suspendu au-dessus de l'abîme sans borne, sur le point de sombrer dans l'infini du néant, nous reverrons une glace au chocolat, un cookie craquant, une fleurette des près, un chaton rondouillard... Mystère du dernier instant sur cette terre d'accueil...
Avec mon amitié, Matriochka :)
jacou
Posté le 12/09/2020 à 18:55:46
Nous ne verrons que l'amour et nous oublierons l'amer. Et puis, un jour, quand nous le déciderons, nous replongerons dans ce puits étrange que l'on appelle "la vie". Puissent celle-ci et la prochaine nous apporter de beaux textes comme celui-ci et....de l'amour, de l'amour, plein d'amour!!
eliosir
Posté le 13/09/2020 à 16:22:54
Il restera ce que nous fûmes, ombres et lumières mêlées, et cette
image, en s'estompant, laissera sur terre une "oeuvre", la nôtre,
dont nous ne mesurons pas toujours la teneur tant que cheminons.

J'aime ton écriture usant d'inversions et de mots anciens (tels
que "celées" par exemple), soulignant ainsi l'intemporalité du
questionnement ici posé.
Ombrefeuille
Posté le 13/09/2020 à 16:34:49
Ah ! Si je pouvais répondre à cette question !
Mais nous avançons vers le total inconnu et c'est peut être mieux ainsi , puisque tout les espoirs restent possibles ...
Bravo et merci Matriochka pour cette pertinente reflexion !
Yuba
Posté le 14/09/2020 à 16:36:15
Un grand merci à vous, Iloamys, Sylvain, Georges, Laurent, Ombrefeuille et Assia, pour vos impressions sur ce poème, qui n'est qu'un exemple parmi tant d'autres des (trop) nombreuses questions existentielles qui me hantent souvent l'esprit.

A celle-ci, comme à beaucoup d'autres d'ailleurs, nous n'aurons peut-être pas de réponse, ou alors seulement au moment de notre dernier souffle, et c'est mieux ainsi, c'est vrai, car si nous savions déjà tout de ce qu'il se passera dans l'avenir, aurions-nous encore envie d'avancer, d'apprendre, de découvrir, d'aimer la vie?

En attendant, profitons pleinement de nos échanges et de la poésie! ;-)

Au plaisir de lire vos écrits récents, tout amicalement :-)
Matriochka
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

18/09 06:50Iloamys
Jacou ça suffit ton délire.
Ton obsession à mon égard vire au harcèlement.
18/09 06:33jacou
Tu as de la chance que je travaille, on se reverra plus tard, inepte personnage !
18/09 06:31jacou
Va voir ailleurs si j'y suis !
18/09 06:30jacou
Justine est toujours parmi nous (quoique radiée du site !) parce qu'elle a cœur et intelligence, elle, dont tu es dénuée.
18/09 06:28jacou
Iloamys, va t'en ! Va polluer ailleurs !
18/09 05:53jacou
Alors je souhaite bon courage à tous ! Et à ce soir ! :)
18/09 05:52jacou
Bonjour poètes d'Icetea. Il reste une journée de labeur, ne vendons pas la peau de l'ours prématurément ...
18/09 05:46Iloamys
Bonjour
Pour ceux qui travaillent, ce soir c'est le week-end.
Alors hauts les coeurs !
Bonne journée à tous.
17/09 08:33jacou
Bonne nuit poétesses, poètes... Que cette nuit vous nourrisse de féeries à poétiser ardemment, avec cœur !
17/09 07:22jacou
Bonne soirée poétique Olivier et Eliosir
17/09 07:22eliosir
Bon appétit à toutes et tous!
17/09 07:21Iloamys
Ben bon appétit alors.
Et bonne soirée
17/09 07:21jacou
Olivier, c'est la meilleure maladie que je te souhaite ! :)
17/09 07:20CRO-MAGNON
Cro a les crocs !
17/09 07:19Iloamys
Ha oui, mais ça tu l'as déjà fait.
Moi, je te parle d'une mue plus humaine.
Le fait de se livrer en poésie par exemple, le don de soi.
17/09 07:19jacou
Bonsoir Olivier, je vais dîner, en te souhaitant bon appétit !
17/09 07:18jacou
Ah oui, mon ami, écris-nous une symphonie en Cro(cs) majeure :D
17/09 07:16CRO-MAGNON
A la pleine lune le Poète peut muer en loup-garou
17/09 07:16jacou
Olivier, homme libre, écris ! N'importe, mais écris !
17/09 07:14CRO-MAGNON
Si mon cerveau reptilien le veut écrire sur la mue possible

Qui est en ligne