Il est passé par ici,
Il repassera par là,
Car déjà le revoilà
Ce virus maudit,
Faucheur de vies.

Trop tôt nous avons cru
Qu'il ne reviendrait plus,
Que nous l'avions vaincu,
Qu'avec le temps de vacances
Était venu celui de la délivrance.

De nouveau il nous menace,
Infiniment petit mais coriace,
Du genre des plus tenaces.

Il n'a pas dit son dernier mot,
Il ne nous lâchera pas de sitôt.

§§§§§§

Note :
Poème écrit le 17 juillet dernier, comme une suite à "L'infiniment petit" (janvier 2020, publié sur ce site le 1er février) à propos du covid-19, alors que, après le confinement et l'accalmie de la première vague de contamination au printemps, une nouvelle augmentation du nombre de cas est constatée en France, laissant craindre une seconde vague épidémique, le virus faisant d'autre part toujours plus de malades et de victimes dans le monde.
J'aurais préféré ne pas avoir l'inspiration nécessaire pour écrire ce poème...

Écrit par Matriochka
Côté lumière plume légère, côté ombre mots sombres; poétiques murmures en mode clair-obscur. Mon mini-site perso: https://poesie-plurielle.monsite-orange.fr
Catégorie : Divers
Publié le 28/07/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 28/07/2020 à 17:36:48
Il est petit le moustique et encore plus le virus... serait-ce la revanche des petits sur ceux qui se croient grands? Nous sommes des géants aux pieds d'argile. Merci pour le partage.
eliosir
Posté le 28/07/2020 à 17:46:56
Eh oui ça fait toujours frissonner ce virus qui ne nous lâche pas, il faut continuer à prendre ses précautions avec les gestes barrières et un rappel est bienvenu ! Merci Matriochka, j'espère que tout Icetea ira bien, ton poème est bénéfique. Avec toute mon amitié, prends soin de toi
creature
Posté le 28/07/2020 à 18:21:16
oui c'est dramatique et les gens sont inconcients!merci de le rappeller:)bon courage amitiés
romantique
Posté le 28/07/2020 à 18:22:42
Merci beaucoup à vous deux, Creature et Eliosir, pour vos impressions sur ce poème.

@eliosir, bien vu, la revanche des petits sur ceux qui se croient grands, j'aurais aimé le trouver moi-même! (sourire) Oui, nous sommes colosses aux pieds d'argile, et l'infiniment petit est en train de nous faire vaciller!

@creature, oui, nous continuons de trembler devant ce virus, et ce n'est qu'avec moults précautions que nous mettons de notre côté les chances d'y échapper. Hélas, il semble que trop ne l'aient pas encore compris! Et comme toi, j'espère de tout coeur que tous les membres de notre site seront épargnés.

Tout amicalement à vous deux :)
Matriochka
Posté le 28/07/2020 à 18:26:03
Merci beaucoup à toi, Sylvain, ton commentaire s'étant glissé là pendant que je répondais aux précédents.

Oui, il est essentiel de ne pas relâcher notre prudence face à ce virus, de ne pas baisser la garde, car le mal est sacrément coriace (j'ai des amis aux USA, ils trinquent grave, là-bas)! Et notre économie ne supporterait pas un 2ème confinement généralisé.

Bien amicalement à toi :)
Matriochka
Posté le 28/07/2020 à 18:50:22
Il finira par partir cet infiniment petit qui nous a rappelé qu'on n'est pas si grands que ça. Il nous donne un peu d'humilité face aux forces qui nous dépassent. Ça ne fait pas de mal a l'humain de se souvenir qu'il n'est rien. Mais il partira. Prend spin de toi et merci pour le partage.
philomène
Posté le 28/07/2020 à 23:25:02
Il est préférable en effet parfois de tirer un rideau pitoyable sur les manifestations du mal endémique que nous connaissons maintenant depuis de longs mois... Néanmoins, Matriochka, si vous avez le courage d'écrire à ce sujet que je ne trouve pas comment aborder avec assez de discernement, c'est que votre mission qui vous inspire est celle du pèlerinage aux lieux de vérité, ces lieux où se décante l'esprit d'une époque qui devient des signes de piste : ce virus acariâtre, opiniâtre, qui ne lâche pas sa proie, c'est la nature tout entière à sa proie humaine attachée. Certains pensent qu'il est le fruit de laboratoires secrets à peine, d'autres y voient une malédiction jetée sur la race humaine fautive mais de quoi ?, moi je pense à la régularité historique des grandes épidémies, pandémies, qui, hasard, se produisent souvent dans la seconde décennie d'un siècle : ainsi la grippe dite espagnole en 1918/1919, l'épidémie de choléra à Marseille en 1720, celle survenue en Provence vers 1820 dont l'écho est recueilli dans "Le Hussard sur le toit" de Giono...
Vous écrivez sur une maladie terrible, qui fauche des foules et revient nous hanter ou nous habiter. Nos gestes ne seront plus jamais les mêmes qu'autrefois, en cela déjà elle a rempli son objectif majeur, qui est de nous transformer en pantins tâtonnant angoissés. Mais nos révoltes viendront avec les vaccins que nous trouverons, de cela je ne doute pas. Donc écrire nous maintient paradoxalement dans l'espoir de vaincre notre angoisse vague, trouble, qui est miasmes dans l'air. Pour ça, merci beaucoup de mettre des mots sur la peur quasi métaphysique qui nous cerne et nous fait mal respirer sous nos masques.
Avec ma constante amitié pour vous, je vous remercie de veiller ainsi :)
jacou
Posté le 29/07/2020 à 12:46:41
Le confinement devrait se poursuivre et être personnel !

C'est la meilleure recommandation , que chacun poursuivre sa vie dans sa petite bulle faite de masque, de distanciation et d'hygiène régulière des mains ; je le sais que c'est triste de ne plus pourvoir embrasser ses amis et ses proches , mais c'est pour leur bien ...
Il faut que cela devienne notre nouveau mode de vie , la solidarité éloignée , l'amour à distance et la tendresse réelle virtualisée...
Mes proches me manquent , mais je préfère les savoir protégés , j'espère jusqu'à la découverte d'un bon vaccin ...inchallah

Celle formule qui fera rompre au niveau de chacun la chaine de contamination sans toucher à l'économie si vraiment TOUS pouvait la respecter à la lettre !

Merci et bravo Matriochka pour le texte si utile en ce moment !
Yuba
Posté le 30/07/2020 à 15:28:09
Je vous remercie tous vivement et sincèrement d'avoir pris le temps de lire ce poème portant sur un sujet qui préoccupe bien assez notre vie et l'actualité depuis plusieurs mois, qui nous cause bien assez d'inquiétude et d'angoisse, et que donc nous n'avons peut-être pas vraiment envie de croiser en poésie (ce que je peux comprendre).

Mais l'inspiration s'est imposée à moi, et ne m'a pas laissé de répit, lorsque j'ai entendu aux infos parler d'un certain relâchement, dès la mi-juillet, dans les gestes de protection et la distanciation sociale, et donc de la ré-augmentation de cas positifs en France (qui, hélas, se confirme).

Je pense que nous devons tous être extrêmement prudents et vigilants quant à un retour de l'épidémie, et qu'il est de notre responsabilité à tous de freiner autant que possible la circulation du virus. Cela passe par le respect strict des mesures sanitaires préconisées.

Mon extrême souci vient certainement du fait qu'ayant des amis aux Etats-Unis (dont un qui a perdu sa mère du covid), je ne peux qu'être très inquiète au vu des ravages que fait le virus dans ce pays, où les autorités ont trop longtemps été laxistes sur les mesures à prendre pour essayer de contrôler la propagation de l'épidémie. Malheureusement, c'est la population qui en paye les graves conséquences, et tout le monde là-bas vit dans une terrible angoisse.

En vous remerciant chaleureusement de nouveau pour vos lectures et commentaires, au plaisir de lire vos récents poèmes, avec toute mon amitié :)
Matriochka
Posté le 31/07/2020 à 16:36:51
Ton poème est un cri nécessaire et urgent, et tu as su lui donner
un air de comptine propre à nous le rendre familier, donc nôtre.

Je te rejoins à mille pour cent ! Nos concitoyens semblent, pour
certains, ne rien avoir pigé de la première attaque et de notre
vulnérabilité tant qu'il n'y aura ni traitement ni vaccin.

Je lis avec intérêt ce que tu dis quant aux USA, car j'entendais
ce matin-même à la radio (Radio Classique, sans vouloir faire de
pub) une journaliste qui vit aux Etats-Unis depuis 30 ans et qui
se trouve comme sidérée face à l'esprit "vacances" qui prévaut
en France. Elle disait en gros ceci : "Les gens veulent des
vacances car ils disent que le confinement fut difficile. Mais
qu'est-ce donc qui fut si difficile ? Nous avons passé deux mois
à surfer sur internet et à regarder des séries, et on veut encore
des vacances ??? Aux Etats-Unis, mis à part la très mauvaise
gestion par la présidence, pas de ça ! Il n'y a pas de durée légale
de congés, et on sait que la crise économique sera, est déjà, très
dure. On dirait que les Français n'en ont pas conscience ou ne
veulent pas le voir !". Ces propos sont sévères, j'en conviens,
mais j'avoue les approuver quant à la pertinence de l'analyse.
Ombrefeuille
Posté le 02/08/2020 à 11:01:48
Bonjour,

Et Oui, il ne nous lâche pas !!!

Il va falloir, malheureusement, Apprendre à Vivre Autrement ..

On Entre dans une Nouvelle Ere !!
A Nous de Savoir au Mieux Appréhender ces futures Années …

Lys ..
Lys-Clea
Posté le 02/08/2020 à 16:34:38
Un grand merci à vous, Ombrefeuille et Lysée, pour vos impressions et réactions sur ce poème.

Oui, il nous faut apprendre à vivre autrement, à communiquer plus à distance et à se dire notre affection par d'autres gestes, car la situation pourrait être durable, en tout cas d'après les derniers communiqués de l'OMS notamment.
"Savoir au mieux appréhender ces futures années" comme tu le dis si bien, Lysée.

Oui, Ombrefeuille, j'ai un peu "accès" à la façon de vivre aux USA, par mes relations amicales et proches, et la façon de vivre, la façon de voir la vie et le monde est radicalement différente là-bas. Pas moins bien ou meilleure, différente, c'est tout. C'est là qu'on voit que l'Atlantique nous sépare de ce continent et que, n'ayant pas la même histoire que nous, leur façon d'appréhender le monde en est forcément différente de la nôtre.

Au grand plaisir de vous lire, mes chères amies :-)))
Matriochka
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

09/08 12:47jacou
Merci beaucoup Iloamys !
08/08 11:56Alphaesia
Bonsoir à vous toutes et à vous tous, je me fais rare parmi vous mais sachez que je ne perds jamais de vue nos horizons poétiques, je vous souhaite une douce nuit, malgré les ardeurs solaires qui tiédissent vos nuits...
08/08 11:10Iloamys
Un petit passage pour vous dire que j'accorde ma confiance aux modérateurs de ce forum.
Je vous ai toujours vu être très patients avant de prendre des décisions radicales.
Donc, pour moi, il n'y a aucun souci.
08/08 08:24jacou
Malgré de multiples rappels, et une longue tolérance, décision a été prise, collégiale, de supprimer son compte.
08/08 08:23jacou
Marinette a été menaçante envers la modération. Le talent n'excuse pas les manquements.
08/08 08:13Yuba
Marinette ayant dépassé les limites du supportable par un comportement insultant , récidiviste et menaçant envers certaines personnes ...
08/08 08:10Yuba
En effet , la décision a été prise après concertation au sein de l'équipe des modérateurs et n'a absolument rien à avoir avec le talent de Marirette ...
08/08 07:45CRO-MAGNON
J'espère pour elle que cette décision n'aura pas de conséquence sur son moral, sa santé
08/08 07:38eliosir
Je ne pense pas non plus que son talent indéniable soit la cause de la fermeture de son compte.
08/08 07:33eliosir
Je ne pense pas qu'une telle décision ait été prise à la légère.
08/08 07:32eliosir
Bonjour à toutes et tous. creature n'est pas l'ensemble de la modération de ce site, je pense que cette décision a dû être collégiale. J'ai tendance à faire confiance aux modé.
08/08 07:19AdA
Bonjour creature, cette nouvelle est un déchirement, car marinette est sans aucun doute l'un des voix les plus singulières que j'ai pu rencontrer sur les sites de poésie que je fréquente.
08/08 07:19AdA
Il est si difficile aux poètes véritablement créateurs, créatifs, inspirés et inspirants, dotés de cette vision que peu possèdent
08/08 07:19AdA
et des mots qui la peuvent exprimer, de trouver sur le net - ou dans des livres - un endroit que ne soit pas trop reculé, caché ou dissimulé pour pouvoir s'adresser à un public plus qu'uniquement confidentiel.
08/08 07:19AdA
marinette, dont certains éléments de la vie et de l'écriture ont guidé ma plume pour le texte "Comptine du cimetière", fait, il me
08/08 07:18AdA
semble, précisément parti de ces personnes véritablement capables de cristalliser en elles nombre des événements, situations ou interrogation s de la vie pour les restituer de manière tout aussi
08/08 07:18AdA
personnelle qu'universell e dans ces étranges éclats et jaillissement s de la poésie que nous recherchons probablement tous ici. Comme tous les vrais poètes sans doute (dont je ne suis
08/08 07:18AdA
décidément pas et dont beaucoup d'entre nous ne sont - ils en conviendront - pas non plus, tant j'ai pu observer à quel point l'écriture peut être une plaie et une malédiction pour ceux qui en sont traversés
08/08 07:18AdA
inévitablemen t penser à l'albatros que chahutent quelques hommes d'équipage ignorant tout des véritables aptitudes des virtuoses de l'air lorsqu'ils se trouvent à terre. Ce à quoi il bien possible que nous assist
08/08 07:17AdA
Quant au parcours de marinette en dehors de la poésie, que dire ? Qu'il mérite inévitablemen t d'être pris en compte, sans aucun doute, car il éclaire très certainement de larges pans de sa sensibilité, et q

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 113 invités