Tout à commencé ainsi. J'étais tout petit quand on m'a montré les arènes. C'était pour la feria d'automne. Les cuivres sonnaient dans toute la ville en de millénaires mélodies hispaniques et piétinant devant ce Colisée bien fonctionnel, en 1998, je constatais l'excitation des adultes qui m'entouraient.

C'était beau, ça brillait de partout et les gens semblaient heureux.

Puis le toro entra dans l'arène et tout s'arrêta. Plus un bruit, ça faisait dans la foule. On entendait l'animal renâcler.
Quand il chargea pour la première fois et frappa de ses cornes les barricades, la puissance de l'impact me permit de comprendra à quel point tout ceci, ça serait pas pour rire.
Pourtant, chacun semblait ravi devant ce spectacle. La musique reprenait même parfois pour accompagner une série de jolies passes du toréador.

Ils appréciaient, et le toro fut piqué, harponné, ils le rendirent fou avec leurs capes avant de le tuer avec une longue épée.
Y'avait quoi, vingt mille personnes qui étaient là, à regarder le toro mourir en applaudissant.

Moi, je restais interdit. J'avais absorbé ça tout d'un bloc et sur le chemin du retour je commençais à nourrir de sombres pensées. Comme un con, j'étais. Et en arrivant à la maison, j'ai attrapé mon chat et remercié le ciel qu'il ne soit pas plus gros avec de majestueuses cornes. "T'as de la chance", je lui disais en le regardant dans les yeux, et lui me regardait dans les yeux aussi.

Quelques années plus tard, quand un brillant carabin parisien me prit à témoin, moi le natif du sud, afin d'expliquer à son audience de profanes en quoi consistait la magie de la corrida, cela fit remonter beaucoup de choses en moi. Tout un monde d'adultes que j'avais planqué bien profond pour laisser sauve ma conscience.

"Un crime indéfendable".

Comme des cons, ils étaient.

Écrit par Leto
Loco
Catégorie : poèmes divers
Publié le 22/10/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 22/10/2018 à 18:55:29
Quel texte noble et sensible Leto ! J'aime beaucoup le passage avec le chat, ce genre de pensée m'émeut. Merci pour ce souvenir (fictif ou réel?) raconté avec tant de tact et sincérité. C'est une prose grandiose !
grêle
Posté le 22/10/2018 à 22:11:12
merci pour ce texte émouvant,on repense évidemment à la magnifique chanson de Cabrel corrida ...
Aria
Posté le 23/10/2018 à 01:35:46
Merci à vous. Expérience bien réelle oui.
Leto
Posté le 23/10/2018 à 12:16:18
J'ai véritablement pleuré en lisant...
Petite , les adultes suivaient via les chaines espagnoles le terrible spectacle et je ne comprenais pas non plus la frénésie des spectateurs devant la souffrance d'un animal innocent...merci Leto pour cet écrit à l'encre d' yeux si Humains !
Yuba
Posté le 23/10/2018 à 17:12:17
OH désolé de t'avoir fait pleurer Yuba! J'avais vraiment besoin d'écrire cette scène qui me hante depuis longtemps.
Leto
Posté le 23/10/2018 à 17:14:53
Et moi j'avais besoin de pleurer pour ce pauvre taureau et tous ces frères...donc pas de soucis Leto et merci encore :)
Yuba
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

19/11 08:46yeshua
merci père dodu
19/11 08:46yeshua
je reviens en force avec un chouette poème à dimension christique
19/11 10:41Yuba
Bonjour Georges, bonjour Zigzag..bonjo ur aux rêveurs d'évasions sans frontières...
19/11 08:08jacou
Bonjour à tous, ouvrez-nous encore ce jour le vaste domaine de vos poésies !
18/11 06:30Zigzag
Perdu des poemes écrits à la main, donc un peu de mauvaise humeur passagère
18/11 06:29Zigzag
Salutations!
18/11 03:17jacou
Bonjour Assia, Daniel, Marine.
18/11 02:13grêle
Je vous souhaite sur icetea un excellent dimanche gorgé de poésie chaleureuse
18/11 11:54lefebvre
Bon dimanche ensoleillé à toutes et à tous
18/11 10:20Yuba
Bonjour et excellent dimanche à toutes et tous ..ici il s'entame sous musique pluviale ...
18/11 09:44jacou
Bon dimanche.
18/11 12:32jacou
Puisses-tu revenir parmi nous bientôt, te blottir au cœur de toi, et faire rayonner la lumière de ta générosité et de ta gentillesse qui nous a illuminée ici.
18/11 12:30jacou
Bonsoir douce Suane, je te souhaite une nuit consolatrice. Les épreuves de la vie que nous surmontons élèvent nos âmes en êtres de lumière...
18/11 12:16suane
Belle et douce lumineuse nuit...Prenez soin de votre âme... Amicalement.
18/11 12:15suane
Bonsoir à tous, je m'absente quelque temps afin d'accompagner un être cher sur le chemin de la consolation, éclairer son présent jusqu'à devenir une étoile...
17/11 10:58jacou
"Ce sont amis que vent emporte / Et il ventait devant ma porte..." (Rutebeuf)
17/11 10:49jacou
Bonjour ami(e)s que la poésie transporte, et il poétisait devant ma porte...
16/11 10:57Yuba
Bonjour Georges , bonjour Weedja et bonjour à tous les passeurs de mots sur ce pont de poésie...
16/11 09:44jacou
Bonjour la Compagnie des Poètes : troubadours, trouvères, aèdes, chanteurs...
15/11 01:47Weedja
Très bonne idée afin de contrer le changement de saison.

Qui est en ligne