Tout à commencé ainsi. J'étais tout petit quand on m'a montré les arènes. C'était pour la feria d'automne. Les cuivres sonnaient dans toute la ville en de millénaires mélodies hispaniques et piétinant devant ce Colisée bien fonctionnel, en 1998, je constatais l'excitation des adultes qui m'entouraient.

C'était beau, ça brillait de partout et les gens semblaient heureux.

Puis le toro entra dans l'arène et tout s'arrêta. Plus un bruit, ça faisait dans la foule. On entendait l'animal renâcler.
Quand il chargea pour la première fois et frappa de ses cornes les barricades, la puissance de l'impact me permit de comprendra à quel point tout ceci, ça serait pas pour rire.
Pourtant, chacun semblait ravi devant ce spectacle. La musique reprenait même parfois pour accompagner une série de jolies passes du toréador.

Ils appréciaient, et le toro fut piqué, harponné, ils le rendirent fou avec leurs capes avant de le tuer avec une longue épée.
Y'avait quoi, vingt mille personnes qui étaient là, à regarder le toro mourir en applaudissant.

Moi, je restais interdit. J'avais absorbé ça tout d'un bloc et sur le chemin du retour je commençais à nourrir de sombres pensées. Comme un con, j'étais. Et en arrivant à la maison, j'ai attrapé mon chat et remercié le ciel qu'il ne soit pas plus gros avec de majestueuses cornes. "T'as de la chance", je lui disais en le regardant dans les yeux, et lui me regardait dans les yeux aussi.

Quelques années plus tard, quand un brillant carabin parisien me prit à témoin, moi le natif du sud, afin d'expliquer à son audience de profanes en quoi consistait la magie de la corrida, cela fit remonter beaucoup de choses en moi. Tout un monde d'adultes que j'avais planqué bien profond pour laisser sauve ma conscience.

"Un crime indéfendable".

Comme des cons, ils étaient.

Écrit par Leto
En un combat douteux
Catégorie : Divers
Publié le 22/10/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 22/10/2018 à 18:55:29
Quel texte noble et sensible Leto ! J'aime beaucoup le passage avec le chat, ce genre de pensée m'émeut. Merci pour ce souvenir (fictif ou réel?) raconté avec tant de tact et sincérité. C'est une prose grandiose !
grêle
Posté le 22/10/2018 à 22:11:12
merci pour ce texte émouvant,on repense évidemment à la magnifique chanson de Cabrel corrida ...
Aria
Posté le 23/10/2018 à 01:35:46
Merci à vous. Expérience bien réelle oui.
Leto
Posté le 23/10/2018 à 12:16:18
J'ai véritablement pleuré en lisant...
Petite , les adultes suivaient via les chaines espagnoles le terrible spectacle et je ne comprenais pas non plus la frénésie des spectateurs devant la souffrance d'un animal innocent...merci Leto pour cet écrit à l'encre d' yeux si Humains !
Yuba
Posté le 23/10/2018 à 17:12:17
OH désolé de t'avoir fait pleurer Yuba! J'avais vraiment besoin d'écrire cette scène qui me hante depuis longtemps.
Leto
Posté le 23/10/2018 à 17:14:53
Et moi j'avais besoin de pleurer pour ce pauvre taureau et tous ces frères...donc pas de soucis Leto et merci encore :)
Yuba
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

18/04 11:30Yuba
Bonjour Georges , bonjour tout le monde !
18/04 10:29jacou
Bonjour belle communauté.
17/04 04:12Yuba
Bonjour Marinette ...merci pour ces impressions sur la communion des choses ...
17/04 02:01marinette
et sous mes pieds brûlants je sens le feu qui brûle
17/04 02:00marinette
je suis là entre les murs et sous la cendre
17/04 11:44Yuba
Bonjour Daniel, bonjour à toutes et à tous :)
17/04 11:03lefebvre
Bonjour les poètes
16/04 05:04Olivier RACHET
Oui espérons-le jacou. C'est bien le problème de ces magnifiques monuments, ils sont à la fois fragiles et solides, et ils réclament beaucoup de soins. La vieille dame n'a pas fini de nous émerveiller, croyez-moi !
16/04 10:41jacou
Oui, bonjour Assia, espérons qu'un nouveau Viollet-le-Du c architecte respecte bien la cathédrale...
16/04 10:36Yuba
Bonjour Georges ...et nous sommes également endeuillés avec elle et espérons qu'elle sera plus belle après "réparations" ...
16/04 10:34jacou
Mais notre poésie fait revivre toutes choses, alors écrivons !
16/04 10:34jacou
Bonjour à tous. Ce matin, Notre-Dame de Paris porte des traces de deuil...
15/04 11:07Olivier RACHET
Oui en effet Yuba, pour moi qui suis un fou de patrimoine et particulièrement d'architectur e gothique c'est dramatique...
15/04 10:20Yuba
Tristesse immense pour l'incendie de Notre Dame de Paris :(
15/04 01:01Yuba
Salut Zigzag !
14/04 09:59Zigzag
Salutations ! Excusez ma longue absence qui durera encore une semaine
14/04 02:48Olivier RACHET
Bonjour Yuba, bonjour à toutes et à tous ! Ici aussi, malgré le vent qui les remue ils chantent le printemps... Le soleil réchauffe un peu leurs ailes.
14/04 11:41Yuba
Bonjour Georges, bonjour et agréable dimanche à toutes et à tous ...ici le soleil fait rire les oiseaux rassemblés en grand meeting :)
14/04 11:23jacou
Beau dimanche amis que la poésie assemble ici ! Soleil pour tous, espérons le !
12/04 10:50Yuba
Bonjour Daniel , mes amitiés aux fleurs ...bonjour et agréable journée à toutes et tous dont le chemin croise Icetea :)

Qui est en ligne

  • Membres :
  • Aria
  • Modérateurs :
  • Yuba
  • Et aussi :
  • 58 invités